Artistes similaires

Les albums

10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 27 juillet 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
Il est de ces compositeurs qui échappent à toute classification ; souvent, ils sont à égale distance de deux grandes révolutions, tout en n’appartenant à aucune. Ces personnages se voient alors affublés d’un qualificatif précédé de « néo-», le tour est joué, on les range et on les oublie. Ce fut hélas le cas de Ermanno Wolf-Ferrari qui, de surcroît, eut le culot de ne pas même appartenir à un seul et même pays, puisque ses allégeances se partagent entre l’Italie – Venise, plus particulièrement – et l’Allemagne – ou plutôt la Bavière, ce qui n’est pas la même chose. Sa carrière se déroula dans l’un et l’autre pays, avec quelques temps en Suisse pour échapper aux tourments des guerres ; la majeure partie de sa production se situe dans le domaine lyrique, mais il se pencha quelque peu sur la musique de chambre au début et à la toute fin de sa vie. Les deux Trios datent de 1896, l’époque de ses études et de ses premières armes à Munich auprès de Rheinberger, en droite ligne donc de Mendelssohn. Cela dit, on n’entend pas ici du néo-Mendelssohn, et si Brahms n’est pas toujours très loin, le langage mélodique reste singulièrement belcantiste. Le Deuxième Trio, plus particulièrement, ne manque pas d’étonnantes saillies harmoniques et d’une invention qu’un Debussy, à cette même époque, n’aurait pas reniée, mais aussi d’autres traits sans doute observés chez le premier Strauss, celui des grands poèmes symphoniques. Aux manettes, le Trio Archè, fondé à Turin en 2001, et dont le nom n’a rien à voir avec l’archet : il fait référence, en réalité, au mot grec ancien αρχη, l’origine, le principe générateur. Un de ses objectifs principaux est de faire revivre des œuvres originales, génératrices, du répertoire italien, Bossi, Busoni, Casella, Martucci et bien sûr Wolf-Ferrari. © SM/Qobuz
10,79 €
8,09 €

Classique - Paru le 1 février 2018 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret