Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Country - Paru le 16 octobre 2015 | Charly

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le titre en dit long sur la personne puisque Le Regretté Townes Van Zandt n’est évidemment pas encore mort lorsque paraît cet album en 1972. Le plus sombre des songwriters texans ne se contentait pas de tremper sa plume dans les entrailles de la misère humaine, physique et mentale. Ce cynisme glaçant comme cette lucidité caustique faisait toujours la différence chez ce hors-la-loi de la country disparu en 1997 à seulement 52 ans… Et ce style si singulier, cette aptitude à jongler avec les mêmes mots (mort, prison, amitié, alcool, amour), à toujours construire ces Babel de désolation avec les mêmes valeurs. Comme la musique d’un film personnel anthracite, la vraie-fausse BO des westerns dépressifs à la Monte Hellman, ce Late Great Townes Van Zandt offre parmi les plus belles chansons de son auteur. Les chefs-d’œuvre Pancho and Lefty et If I Needed You, mais aussi l’expérimental et presque médiéval Silver Ships of Andilar, sans oublier une parfaite relecture du Honky Tonkin’ de Hank Williams. © Marc Zisman/Qobuz
CD9,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD9,99 €

Country - Paru le 7 mars 2019 | Fat Possum

Comme son héros Hank Williams, Townes Van Zandt est mort un 1er janvier. Le jour de la naissance de 1997, l’alcool a eu raison de lui, à 52 ans. Tout au long de sa carrière, le plus sombre des songwriters texans ne s’était pas simplement contenté de tremper sa plume dans les entrailles de la misère humaine, physique et mentale. Ce cynisme glaçant comme cette lucidité caustique faisait toujours la différence chez ce hors-la-loi de la country doté d’un style épuré si singulier. Une aptitude à jongler avec les mêmes mots (mort, prison, amitié, alcool, amour) et construire, toujours et encore, des Babel de désolation, avec une pincée de cynisme, voire d’humour. Avec Sky Blue, qui paraît début 2019, Townes Van Zandt donne des nouvelles de l’au-delà. Concocté par sa famille (sa veuve Jeanene et ses enfants J.T., Will et Katie Bell), l’album réunit onze enregistrements inédits effectués début 1973 par Bill Hedgepeth, journaliste, musicien mais surtout ami de Van Zandt.A l’époque, le musicien partageait son temps entre le Texas, le Colorado et une cabane près de Franklin dans le Tennessee. Une vie nomade à l’image de ses chansons. Régulièrement, il passait rendre visite à Hedgepeth, dans son home studio d’Atlanta, pour enregistrer ou retravailler certains titres, expérimenter aussi. Il y a donc un peu de tout ça dans ce Sky Blue. Comme ces versions squelettiques des classiques Pancho & Lefty et Rex’s Blues. Il apparaissait déjà comme un maître de la composition et de l’écriture à l’économie, pour rendre encore plus puissantes ses idées comme ses émotions. Des reprises de Richard Dobson et Tom Paxton croisent aussi une relecture de The Hills of Roane County, antique murder ballad de 1880. Cerises sur ce beau gâteau qui comblera les fans et pourra service d’introduction aux néophytes, deux chansons jamais entendues auparavant : All I Need et Sky Blue. A l’arrivée, assez de matière pour étoffer un peu plus le mausolée Townes Van Zandt qui ne cesse de grandir au fil des années… © Marc Zisman/Qobuz
CD13,49 €

Folk - Paru le 1 janvier 1972 | Capitol Records

Le titre en dit long sur la personne puisque Le Regretté Townes Van Zandt n’est évidemment pas encore mort lorsque paraît cet album en 1972. Le plus sombre des songwriters texans ne se contentait pas de tremper sa plume dans les entrailles de la misère humaine, physique et mentale. Ce cynisme glaçant comme cette lucidité caustique faisait toujours la différence chez ce hors-la-loi de la country disparu en 1997 à seulement 52 ans… Et ce style si singulier, cette aptitude à jongler avec les mêmes mots (mort, prison, amitié, alcool, amour), à toujours construire ces Babel de désolation avec les mêmes valeurs. Comme la musique d’un film personnel anthracite, la vraie-fausse BO des westerns dépressifs à la Monte Hellman, ce Late Great Townes Van Zandt offre parmi les plus belles chansons de son auteur. Les chefs-d’œuvre Pancho and Lefty et If I Needed You, mais aussi l’expérimental et presque médiéval Silver Ships of Andilar, sans oublier une parfaite relecture du Honky Tonkin’ de Hank Williams. © Marc Zisman/Qobuz
CD9,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Country - Paru le 4 septembre 2007 | Fat Possum

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Country - Paru le 20 avril 2015 | Charly

Hi-Res
CD9,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

CD9,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

CD9,99 €

Rock - Paru le 17 juillet 2009 | Charly Records

CD9,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

CD7,99 €

Country - Paru le 14 septembre 2009 | Domino Recording Co

CD9,99 €

Country - Paru le 19 février 2016 | Fat Possum

CD13,49 €

Country - Paru le 1 janvier 1992 | Sugar Hill Records

CD9,99 €

Country - Paru le 3 décembre 2018 | Fat Possum

CD13,49 €

Folk - Paru le 1 janvier 1972 | Capitol Records

CD9,99 €

Country - Paru le 26 février 2016 | Fat Possum

CD9,99 €

Country - Paru le 1 janvier 1994 | Fat Possum

CD9,99 €

Country - Paru le 17 mai 2007 | Fat Possum

CD9,99 €

Country - Paru le 23 octobre 2001 | Fat Possum

L'interprète

Townes Van Zandt dans le magazine