Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,99 €

Trip Hop - Paru le 8 juin 1998 | 4AD

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 20 avril 2018 | ESL Music, Inc.

Hi-Res
Un an après Temple of I & I, Thievery Corporation revient déjà avec « l’album compagnon » Treasures from the Temple, issu des mêmes sessions jamaïcaines, dans un studio de Port Antonio qu’Eric Hilton (le binôme de Rob Garza) a déniché lors de ses vacances dans les Caraïbes. Des sessions visiblement très productives puisque ces deux passionnés de reggae offrent douze titres de plus à leurs fans, toujours aussi nombreux depuis leur premier succès, The Mirror Conspiracy, en 2000, porté par le délicieux Lebanese Blonde. Après un gros dub d’intro, San San Rock, l’ex-Miss Jamaica Racquel Jones revient avec un remix de Letter to the Editor, single du précédent album, tandis que le fidèle Notch pose sa voix sur Destroy the Wicked et son beat qui lorgne le stepper anglais. Comme souvent, Thievery Corporation dessine la parfaite bande-son d’un pique-nique estival, oscillant entre dub, downtempo, voire ambient sur le contemplatif Guidance, avec ces sons de claviers copyrightés à qui l’on donnerait le bon Dieu sans confession. © Smaël Bouaici/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 3 avril 2020 | ESL Music, Inc.

Hi-Res
CD9,99 €

Électronique - Paru le 3 avril 2020 | ESL Music, Inc.

Deux ans après avoir mis en boîte deux albums dans un petit studio jamaïcain (Treasures from the Temple et son grand frère Temple of I & I), Thievery Corporation a vu les choses en grand et travaillé avec un orchestre, le FILMharmonic Orchestra Prague, pour réenregistrer quelques-uns de ses plus grands tubes. L’idée leur est venue après un concert en 2017 au JFK Center for the Performing Arts de Washington, durant lequel Rob Garza et Eric Hilton avaient réarrangé certains titres en compagnie de musiciens classiques. C’est donc une sorte de best of augmenté et raffiné que propose le duo américain, avec notamment une belle reprise de leur hit séminal Lebanese Blonde, porté par un sample de cithare et la voix de la chanteuse de jazz Pam Bricker, égérie des premières années du groupe qui s’est suicidée en 2005. On retrouve également avec un plaisir non dissimulé quelques-uns des fidèles compagnons de TC, la langoureuse Californienne Shana Beth Halligan (Love Has No Heart et Depth Of My Soul), la chanteuse italo-islandaise Emiliana Torrini, sur The Richest Man in Babylon, le rappeur Mr Lif, du combo de Boston The Perceptionists sur Ghetto Matrix, ou encore, sur Weapons of Distraction, le chanteur Notch du groupe reggae/hip-hop Born Jamericans, originaire aussi de la capitale des Etats-Unis, permettant de contempler le chemin parcouru par TC depuis vingt ans. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD9,99 €

Électronique - Paru le 7 avril 2014 | ESL Music, Inc.

Quand on connait le gout de Thievery Corporation pour les musiques à tendance « lounge », on n’est pas surpris de voir les deux gaillards consacrer un album au Brésil. Il faut dire que la musique de ce pays d’Amérique du Sud est une invitation au farniente et à l’apaisement (au chill, dirons certains). Pour se faire, le duo américain s’entoure de voix féminines (dont une française, même dans le texte !). Pas étonnant, ce Saudade est une ode à la douceur. Qui de mieux que les femmes pour en rendre compte ? Nous voilà donc parti direction Rio pour une sieste délicate le temps d’un album… Ca ressource ! © NG/QOBUZ
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Électronique - Paru le 10 février 2017 | ESL Music, Inc.

Hi-Res
Plus de vingt après ses débuts sur la scène downtempo américaine, le duo composé de Rob Garza et Eric Hilton et plus connu sous le nom de Thievery Corporation revient en 2017 avec son huitième effort studio et le voit revenir à l'un de ses genres de prédilection, le dub, après des aventures en territoire psychédélique en 2011 puis bossa nova sous la forme de l'album Saudade en 2014. Une déclaration d'amour aux sonorités jamaïcaines qui, si elle ne surprend guère les fans du projet, peut sembler radicale tant Thievery Corporation abandonne tout autre habillage musical pour Temple of I & I, sonnant comme une formation dub à part entière, mais pour le plus grand bonheur des amateurs du genre. ~
CD13,99 €

Trip Hop - Paru le 21 août 2000 | 4AD

Électronique - Paru le 28 mars 2014 | ESL Music, Inc.

Téléchargement indisponible
CD9,99 €

Électronique - Paru le 28 juin 2011 | ESL Music, Inc.

Downtempo - Paru le 9 août 2000 | ESL Music, Inc.

Téléchargement indisponible
CD9,99 €

Électronique - Paru le 23 septembre 2008 | ESL Music, Inc.

CD1,29 €

Électronique - Paru le 10 janvier 2020 | ESL Music, Inc.

CD9,99 €

Électronique - Paru le 20 avril 2018 | ESL Music, Inc.

Un an après Temple of I & I, Thievery Corporation revient déjà avec « l’album compagnon » Treasures from the Temple, issu des mêmes sessions jamaïcaines, dans un studio de Port Antonio qu’Eric Hilton (le binôme de Rob Garza) a déniché lors de ses vacances dans les Caraïbes. Des sessions visiblement très productives puisque ces deux passionnés de reggae offrent douze titres de plus à leurs fans, toujours aussi nombreux depuis leur premier succès, The Mirror Conspiracy, en 2000, porté par le délicieux Lebanese Blonde. Après un gros dub d’intro, San San Rock, l’ex-Miss Jamaica Racquel Jones revient avec un remix de Letter to the Editor, single du précédent album, tandis que le fidèle Notch pose sa voix sur Destroy the Wicked et son beat qui lorgne le stepper anglais. Comme souvent, Thievery Corporation dessine la parfaite bande-son d’un pique-nique estival, oscillant entre dub, downtempo, voire ambient sur le contemplatif Guidance, avec ces sons de claviers copyrightés à qui l’on donnerait le bon Dieu sans confession. © Smaël Bouaici/Qobuz

Downtempo - Paru le 17 mai 2014 | ESL Music, Inc.

Téléchargement indisponible
CD11,99 €

Électronique - Paru le 15 février 2017 | ESL Music, Inc.

Au milieu des années 90, cette vague musicale faisait fureur. Et Thievery Corporation était alors de la partie. Entre downtempo classe et dub très light, le genre proposait une alternative lounge, moins sombre avec une touche de world au trip-hop régnant en Angleterre. Les années ont passé et le duo de Washington n’a jamais baissé les bras, préférant convertir de nouveaux adeptes à leur potion assez magique, mélancolique et souvent très sensuelle, plutôt que de s’adapter aux évolutions des musiques électroniques. Avec The Temple of I & I, on retrouve tous les éléments chers à Rob Garza et Eric Hilton, le dub en tête. Comme à l’accoutumée, de nombreux invités viennent poser leurs voix ça-et-là (Zee, Raquel Jones, Notch, Mr. Lif, Loulou Ghelichkhani, Shana Halligan, Elin Melgarejo et Puma) et font de ce dixième album un hypnotique périple enfumé (mais pas trop), cotonneux (mais pas trop) et toujours aussi charmeur. © MD/Qobuz
CD1,49 €

Trip Hop - Paru le 16 novembre 1998 | 4AD

CD1,49 €

Trip Hop - Paru le 27 novembre 2000 | 4AD

CD1,29 €

Électronique - Paru le 13 mars 2018 | ESL Music, Inc.

CD2,99 €

Électronique - Paru le 29 juin 1998 | 4AD

Downtempo - Paru le 1 mai 2006 | ESL Music, Inc.

Téléchargement indisponible