Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Theo Adam

Interprète de Bach et de Wagner, le baryton Theo Adam est un pur représentant d’une certaine école classique de chant allemande basée sur l’oratorio et l’opéra. Né à Dresde en 1926, il fait partie comme soprano garçon du célèbre Dresdner Kreuzchor. Enrôlé très jeune dans la Wehrmacht pendant la guerre qu’il termine comme prisonnier, il étudie ensuite avec Rudolf Dietrich et fais ses débuts professionnels au Semperoper de Dresde dans le rôle de l’Ermite du Freischütz de Weber.

En 1952, Theo Adam fait sa première apparition à Bayreuth où il reviendra chaque année dans des rôles de plus en plus importants jusqu’à ceux de Wotan pour le Ring de 1963, Amfortas dans Parsifal, Hans Sachs dans les Maîtres chanteurs de Nuremberg et celui du Hollandais dans Le Vaisseau fantôme.

En 1967, le baryton fait ses débuts au Covent Garden de Londres dans Wotan, puis incarne un truculent Baron Ochs du Rosenkavalier (Le Chevalier à la rose) au Festival de Salzbourg deux ans plus tard. Il a ensuite chanté tous ses grands rôles au Met de New York. Wotan restera un de ses rôles fétiches, notamment sous la direction de Karajan en compagnie de Birgit Nilsson, Régine Crespin et Jon Vickers. Il a aussi créé les rôles-titres de plusieurs opéras, dont Einstein de Paul Dessau (1974, Berlin), Baal de Friedrich Cerha (1981, Salzbourg) et le rôle de Prospero dans Un re in ascolto de Luciano Berio (1984, Salzburg). Il a enregistré une grande quantité de son répertoire opératique, avec Otto Klemperer, Herbert von Karajan, Karl Böhm, Marek Janowski, Karl Richter ou Lorin Maazel.

Sa voix était robuste et puissante, son art du chant très déclamé et articulé. Le large ambitus de sa tessiture lui permettait d’aborder le registre de baryton, de baryton-basse et de basse plus ou moins légère. Très présent dans le domaine de l’oratorio, Theo Adam, au même titre que son collègue Dietrich Fischer-Dieskau, a participé à l’enregistrement d’une cinquantaine de cantates de Bach dans les années 1950 à 1970 sous la direction de Karl Richter, juste avant les relectures historiquement informées qui ont contribué à le faire un peu oublier dans ce répertoire. Sa solide technique vocale, reçue lors de ses jeunes années à Dresde, lui ont permis d’être encore en scène à l’âge de 80 ans, dans ce rôle de l’Ermite du Freischütz qu’il avait incarné sur la même scène du Semperoper de Dresde qui avait salué ses débuts, soixante ans plus tôt. Theo Adam a chanté sur de très nombreuses scènes du monde, mais n’a jamais souhaité quitter sa ville de Dresde dont il a traversé plusieurs régimes politiques. Retiré du monde musical depuis 2006, il ne donne plus d’interviews et coule une retraite paisible.


Theo Adam a transmis le virus du chant à plusieurs membres de sa famille, notamment à un petit-fils devenu chanteur d’opéra à son tour et à une arrière-petite-fille, Charley Ann Schmutzler, qui a remporté, en 2014, le concours TV Meistersinger « La Voix de l’Allemagne ».© François Hudry/QOBUZ

Lire plus

Discographie

20 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums