Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD7,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 décembre 2015 | Edsel

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Rock - Paru le 5 novembre 2017 | Jimmy Page Records

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

R&B - Paru le 14 avril 2006 | Charly Records

A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,49 €

Rock - Paru le 7 juin 2019 | Repertoire Records (UK) Limited

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 22 juin 2017 | G Records

A partir de :
CD8,99 €

Rock - Paru le 27 septembre 2020 | Crimson

A partir de :
CD1,29 €

Pop - Paru le 5 mars 1965 | Columbia

A partir de :
CD7,99 €

Pop - Paru le 1 novembre 2018 | Eastmill

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Pop - Paru le 19 avril 2014 | Parlophone UK

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €

Rock - Paru le 25 juin 2021 | Crimson

A partir de :
CD9,99 €

R&B - Paru le 14 avril 2006 | Charly Records

A partir de :
CD6,99 €

Rock - Paru le 1 mars 2012 | Weton

Assemblé hâtivement par leur compagnie américaine, For Your Love est le premier album américain des Yardbirds, compilation hybride présentant à la fois des titres enregistrés avec les guitaristes Eric Clapton et son successeur Jeff Beck (sans que le premier soit mentionné sur la pochette originale, « oubli » réparé sur les futures éditions CD, alors que le second n’intervient que sur trois titres sur les onze !), afin de capitaliser sur leur premier hit, « For Your Love » et sa partie de clavecin jouée par Brian Auger, le premier « tube » de l’auteur compositeur et futur fondateur du groupe 10 CC, Graham Gouldman. Pour l’anecdote, l’album se termine avec une reprise des Vibrations de « My Girl Sloopy », titre fétiche des « garage rock bands » américains des années 60, plus connue par les versions des McCoys sortie deux mois après l’album des Yardbirds, sous le titre « Hang On Sloopy ».                                                                                                       © ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2015
A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Rock - Paru le 22 mars 2019 | Repertoire Records (UK) Limited

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 7 mai 2020 | Charly Digital

A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 24 février 2008 | Charly Records - ATOM

A partir de :
CD13,49 €

Blues - Paru le 22 avril 2003 | Favored Nations

A partir de :
CD7,49 €

Rock - Paru le 8 mai 2002 | Charly

A partir de :
CD9,99 €

Blues - Paru le 14 juillet 2009 | Charly Records

A partir de :
CD9,99 €

Rock - Paru le 31 décembre 1964 | Charly Digital

A partir de :
CD14,99 €

Blues - Paru le 28 février 2003 | Parlophone UK

Paul Samwell-Smith, et Jeff Beck remplacés par son ami Jimmy Page en octobre 1966, les Yardbirds enregistrent de mars à mai 1967 leur dernier album, Little Games, produit par le sorcier Mickie Most. Le résultat déçoit par une qualité de compositions inférieure au standard habituel et le mélange psychédélique, rock blues, folk et pop déroute les fans. Il préfigure pourtant Led Zeppelin. L’acoustique « White Summer » (inspiré à Page par un arrangement du guitariste folk anglais Davey Graham de l’air irlandais traditionnel « She Moved Through The Fair ») deviendra l’un des joyaux du premier album de Led Zeppelin. « Tinker, Tailor, Soldier, Sailor » (d’après un jeu traditionnel anglais de décompte enfantin) semble tout droit sorti du répertoire des Who, et est déjà le prétexte à Jimmy Page à perfectionner sa technique de l’archet sur les cordes de sa guitare (expérimenté pour la première fois par le guitariste du groupe Creation, Eddie Phillips, sur « Making Time » en juin 1966). « Drinking Muddy Water » (avec Nicky Hopkins au piano) est une copie éhontée du fameux « Rollin’ and Tumblin’ » de… Muddy Waters (Eric Clapton qui avait repris ce standard l’année précédente sur le premier album de Cream a dû crier à l’outrage). Quant à « Little Games » taillé pour le marché américain, il y est un échec ; comme pour d’autres titres de l’album, Chris Dreja et Jim McCarty ne jouent pas, remplacés par le producteur respectivement par les musiciens de studio John Paul Jones et Clem Cattini. Celui-ci a été l’un des batteurs de studio anglais les plus prolifiques, ex-batteur des Tornados (« Telstar »), des Pirates de Johnny Kidd (« Shakin’ All Over »), et avait même été pressenti par Jimmy Page pour Led Zeppelin avant qu’il ne se décide pour John Bonham.                                                                                                        © ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2016

L'interprète

The Yardbirds dans le magazine
  • Clapton de A à Z
    Clapton de A à Z Le passionnant documentaire "Life In 12 Bars" retrace toute la carrière de God...