Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD6,99 €

Rap - Paru le 1 janvier 1995 | The Bicycle Music Company

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD20,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 1995 | The Bicycle Music Company

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD15,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 1992 | The Bicycle Music Company

Devenu l'un des albums incontournables de l'histoire du hip-hop, Bizarre Ride II the Pharcyde tranche avec le son gansta rap de l'époque par une fraîcheur assez incroyable pour un album West Coast. Au G-funk de Dr Dre, The Pharcyde répond avec des instrumentaux mélangeant jazz et funk dans une incroyable énergie créatrice et un esprit tourné vers le fun. Bien loin de la violence du ghetto de Los Angeles, les quatre breakers livrent une partition drôle et fantaisiste, à l’image de la pochette de l'album, entrée elle aussi dans l'histoire. On y voit les quatre lascars complètement hilares (!), à bord d'un wagon de montagne russe s’apprêtant à rentrer dans un palais du rire. En ouvrant totalement le livret, on découvre un roller-coaster immense et totalement délirant. Produit en quasi intégralité par J-Swift, avant qu'il ne soit éjecté du projet pour des problèmes récurrents de drogue, Bizarre Ride II the Pharcyde est avant tout marqué par un son très jazzy et funk. On y retrouve des samples de James Brown, Sly and the Family Stone, The J.B's, John Coltrane, The Jimmy Hendrix Experience,.... Le producteur a également utilisé de vrais instruments, technique rare dans le rap du début des 90's. « Passin' Me By », dont l'ouverture à l'orgue est devenu un summum, contient un sample de « Summer in The City » de Quincy Jones et fait surfer l'auditeur sur la vague du cool. Le titre raconte des histoires d'amours d'enfance déçus. Un peu dans le même esprit, « Otha Fish » fait résonner la flûte fluide et calme du jazzman Herbie Mann et « Pack The Pipe » la basse d'un morceau de Coltrane. The Pharcyde excelle pourtant dans le délire potache comme sur « Ya Mama », battle impayable de « dozen » à l'encontre des mères des autres rappeurs. « Oh Sh*t » donne d'ailleurs le ton dès l'ouverture de l'album, détaillant les fantasmes des garçons se terminant la plupart du temps par la masturbation. Plus pédagogique, « 4 Better or 4 Worse » souligne le besoin d'éducation de la communauté. Du côté des titres survitaminés, « Soulflower », enregistré au départ pour un album de Brand New Heavies, mélange allègrement l'acid-jazz et le hip-hop à la sauce super rythmée. Du même tonneau, « I'm That Type of Nigga » est un pure moment funk. Clin d’œil appuyé à Public Ennemy, « Officer » se moque gentiment de « Black Steel in The Hour of Chaos ». L'album se clôt sur un morceau beaucoup plus avant-gardiste, « Return Of The B-Boy » qui a certainement influencé un autre quatuor new-yorkais, les Beastie Boys. Indémodable, même après 20 ans d'existence, Bizarre Ride II the Pharcyde, fait partie de ces albums cultes dépassant le simple cadre restrictif du rap en entrant au panthéon de la musique nord-américaine. © ©Copyright Music Story Benjamin Mathieu 2015
CD13,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 2001 | Concord Records, Inc.

CD16,49 €

Rap - Paru le 10 novembre 2017 | Craft Recordings

Livret
Devenu l'un des albums incontournables de l'histoire du hip-hop, Bizarre Ride II the Pharcyde tranche avec le son gansta rap de l'époque par une fraîcheur assez incroyable pour un album West Coast. Au G-funk de Dr Dre, The Pharcyde répond avec des instrumentaux mélangeant jazz et funk dans une incroyable énergie créatrice et un esprit tourné vers le fun. Bien loin de la violence du ghetto de Los Angeles, les quatre breakers livrent une partition drôle et fantaisiste, à l’image de la pochette de l'album, entrée elle aussi dans l'histoire. On y voit les quatre lascars complètement hilares (!), à bord d'un wagon de montagne russe s’apprêtant à rentrer dans un palais du rire. En ouvrant totalement le livret, on découvre un roller-coaster immense et totalement délirant. Produit en quasi intégralité par J-Swift, avant qu'il ne soit éjecté du projet pour des problèmes récurrents de drogue, Bizarre Ride II the Pharcyde est avant tout marqué par un son très jazzy et funk. On y retrouve des samples de James Brown, Sly and the Family Stone, The J.B's, John Coltrane, The Jimmy Hendrix Experience,.... Le producteur a également utilisé de vrais instruments, technique rare dans le rap du début des 90's. « Passin' Me By », dont l'ouverture à l'orgue est devenu un summum, contient un sample de « Summer in The City » de Quincy Jones et fait surfer l'auditeur sur la vague du cool. Le titre raconte des histoires d'amours d'enfance déçus. Un peu dans le même esprit, « Otha Fish » fait résonner la flûte fluide et calme du jazzman Herbie Mann et « Pack The Pipe » la basse d'un morceau de Coltrane. The Pharcyde excelle pourtant dans le délire potache comme sur « Ya Mama », battle impayable de « dozen » à l'encontre des mères des autres rappeurs. « Oh Sh*t » donne d'ailleurs le ton dès l'ouverture de l'album, détaillant les fantasmes des garçons se terminant la plupart du temps par la masturbation. Plus pédagogique, « 4 Better or 4 Worse » souligne le besoin d'éducation de la communauté. Du côté des titres survitaminés, « Soulflower », enregistré au départ pour un album de Brand New Heavies, mélange allègrement l'acid-jazz et le hip-hop à la sauce super rythmée. Du même tonneau, « I'm That Type of Nigga » est un pure moment funk. Clin d’œil appuyé à Public Ennemy, « Officer » se moque gentiment de « Black Steel in The Hour of Chaos ». L'album se clôt sur un morceau beaucoup plus avant-gardiste, « Return Of The B-Boy » qui a certainement influencé un autre quatuor new-yorkais, les Beastie Boys. Indémodable, même après 20 ans d'existence, Bizarre Ride II the Pharcyde, fait partie de ces albums cultes dépassant le simple cadre restrictif du rap en entrant au panthéon de la musique nord-américaine. © ©Copyright Music Story Benjamin Mathieu 2015
CD2,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 2009 | Concord Records, Inc.

CD9,99 €

Rap - Paru le 13 juillet 2004 | Chapter 1 Entertainment

CD5,99 €

Rap - Paru le 1 janvier 2008 | Concord Records, Inc.

CD3,99 €

Rap - Paru le 1 janvier 2009 | The Bicycle Music Company