Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Divine Comedy

Depuis 1990, Neil Hannon joue au dandy lettré déambulant sur la scène pop sans se soucier de l’ère du temps. Une démarche logique pour ce Nord Irlandais qu’on pourrait aisément ranger aux côtés des Ray Davies, Scott Walker, David Bowie, Burt Bacharach voire Jacques Brel .Sa Divine Comédie dont il est le cerveau est une entreprise artisanale et impressionnante de pop symphonique ou chambriste contre laquelle s’adosse sa plume exquise. Une écriture caustique juste comme il faut, toujours pertinente voire d’une rare justesse. Hannon est aussi un prince de la mélodie, expert du raffinement pop.


L'élégant né à Londonderry en 1970 signent toujours des arrangements d’une grande subtilité et sait aussi agir avec beaucoup de délicatesse comme le montre ses nombreux albums : Fanfare For The Comic Muse (1990), Liberation (1993), Promenade (1994), Casanova (1996), A Short Album About Love (1997), Fin de Siècle (1998), Regeneration (2001), Absent Friends (2004), Victory For The Comic Muse (2006), Bang Goes The Knighthood (2010) et Foreverland (2016). © CM/Qobuz

Lire aussi

Discographie

54 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums