Artistes similaires

Les albums

12,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 1997 | Virgin Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
20,49 €

Electro - Paru le 1 janvier 1997 | Astralwerks

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
13,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 1999 | Virgin Records

Distinctions Sélection du Mercury Prize
17,99 €

Electro - Paru le 1 janvier 1995 | Astralwerks

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
11,99 €

Electro - Paru le 1 janvier 2005 | Virgin Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec les beats féroces, les rythmes remuants et les samples hallucinatoires de leur cinquième album, les Chemical Brothers prennent des directions aussi diverses qu’enthousiasmantes. Les gros beats incontournables sont particulièrement bien illustrés par "The Big Jump" et la constamment évolutive "Believe" (avec les chants de Kele Okereke de Bloc Party), mais la véritable surprise se niche dans la richesse des morceaux plus lents. "Hold Tight London" invite le joli chant d’Anna-Lynne Williams, et le long instrumental "Surface to Air" plane sur des lignes de beats envoûtantes. L'album opère ensuite un virage à 180 degrés avec "Galvanize", une tranche de techno-rap arabisante mâtinée de deep funk avec Q-Tip et "Left Right", une tirade anti-guerre cinglante dont les rimes sont assurées par Anwar Superstar. Push the Button ratisse très large, dévoilant de nouveaux univers sonores juste en-dessous de la surface des sentiers battus de l’électro. ~ Erich Kuersten
14,99 €

Electro - Paru le 12 avril 2019 | Virgin EMI

Quasiment vingt-cinq ans après leur premier album Exit Planet Dust, Tom Rowlands et Ed Simons gardent la pêche sur No Geography, et sa pochette illustrée par un tank sur une autoroute, parfaite allégorie de la musique du duo britannique. Ce neuvième album démarre pied au plancher avec Eve of Destruction, un groove frénétique appuyée par des synthés vintage et la voix de la chanteuse norvégienne Aurora Aksnes en mode gospel pour une sorte d’hommage à la house chicagoane de la fin des 80’s. On retrouve la Scandinave entre des bruits de robots mixeurs sur Bango, un maelström sonique qui constitue la signature des frères chimiques. Le contre-pied arrive sur Got to Keep On, un track de disco pas si mutant mais entêtant, supporté par un clip de Michel Gondry et qui pourrait pourquoi pas refaire le coup de Get Lucky. On retrouve ce nouveau côté funky sur MAH et ses incantations (« I aint gonna take no more ») qui partent en virée cosmique avant le classique morceau de fin apaisé. Rave (still) on. © Smaël Bouaici/Qobuz
19,49 €

Electro - Paru le 17 juillet 2015 | Virgin EMI

Aux côtés de Fatboy Slim et autres Prodigy, les Chemical Brothers ont régné sur le dancefloor des années 90. Au point qu’avec leur électro survitaminée, un grand pan du public rock osait toucher pour la première fois à l’électro. Depuis, Tom Rowlands et Ed Simons ont imposé un son, un style, une identité unique où s’entrechoquent acid house, beats hip-hop et psychédélisme pop hérité du Tomorrow Never Knows des Beatles. Et si vingt secondes d’écoute suffisent à identifier un morceau des Frères Chimiques, il en est toujours de même avec les vingt premières secondes de Born In The Echoes. Cinq ans après son prédécesseur Further, ce huitième album du duo mancunien impressionne par sa puissance, sonore comme artistique. Car si Rowlands et Simons font du « 100% Chemical » et ne cherchent pas à réinventer la roue qu’ils ont construite il y a déjà vingt-cinq ans, leur virtuosité transforme en perle chacun des onze titres de ce disque. Tout est là : les boucles psychédéliques totalement hypnotiques, les indices de mélodies distillés ça-et-là, les percussions à l’uppercut et même les invités cinq étoiles triés sur le volet (Q-Tip avec qui ils avaient déjà signé un mythique Galvanize en 2006, Annie Clark alias St. Vincent, Cate Le Bon, Ali Love et Beck). L’autre force de Born In The Echoes est de sonner comme un album de 2015 et non de 1995. Bref, avec cette nouvelle merveille électronique, les Chemical Brothers confirment que c’est bien dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes… © MZ/Qobuz
11,99 €

Dance - Paru le 27 juin 2007 | Virgin Records

8,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records

Livret
13,49 €

Electro - Paru le 17 juillet 2015 | Virgin EMI

Aux côtés de Fatboy Slim et autres Prodigy, les Chemical Brothers ont régné sur le dancefloor des années 90. Au point qu’avec leur électro survitaminée, un grand pan du public rock osait toucher pour la première fois à l’électro. Depuis, Tom Rowlands et Ed Simons ont imposé un son, un style, une identité unique où s’entrechoquent acid house, beats hip-hop et psychédélisme pop hérité du Tomorrow Never Knows des Beatles. Et si vingt secondes d’écoute suffisent à identifier un morceau des Frères Chimiques, il en est toujours de même avec les vingt premières secondes de Born In The Echoes. Cinq ans après son prédécesseur Further, ce huitième album du duo mancunien impressionne par sa puissance, sonore comme artistique. Car si Rowlands et Simons font du « 100% Chemical » et ne cherchent pas à réinventer la roue qu’ils ont construite il y a déjà vingt-cinq ans, leur virtuosité transforme en perle chacun des onze titres de ce disque. Tout est là : les boucles psychédéliques totalement hypnotiques, les indices de mélodies distillés ça-et-là, les percussions à l’uppercut et même les invités cinq étoiles triés sur le volet (Q-Tip avec qui ils avaient déjà signé un mythique Galvanize en 2006, Annie Clark alias St. Vincent, Cate Le Bon, Ali Love et Beck). L’autre force de Born In The Echoes est de sonner comme un album de 2015 et non de 1995. Bref, avec cette nouvelle merveille électronique, les Chemical Brothers confirment que c’est bien dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes… © MZ/Qobuz
13,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2002 | Virgin Records

13,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2010 | Parlophone

L’un des groupes pionniers de la musique électronique mondiale revient fort avec ce nouvel opus. Ils gardent une énergie fantasque dans leurs compositions tout en se montrant plus accessibles.
1,99 €

Electro - Paru le 15 mars 2019 | Virgin EMI

1,99 €
MAH

Electro - Paru le 7 janvier 2019 | Virgin EMI

11,99 €

Dance - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records

Livret
13,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2008 | Virgin Records

Livret
11,49 €

Bandes originales de films - Paru le 10 juin 2011 | Sony Classical

3,99 €

Dance - Paru le 1 janvier 1999 | Astralwerks

13,49 €

Electro - Paru le 1 janvier 2007 | Virgin Records

1,99 €

Electro - Paru le 28 septembre 2018 | Virgin EMI

L'interprète

The Chemical Brothers dans le magazine