Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Country - Paru le 6 mars 2020 | Joyful Noise Recordings

Hi-Res
Paru en 2018 et conçu avec Ryan Olson du groupe Poliça et Justin Vernon de Bon Iver, Love, Loss and Auto-Tune rappelait que Jerry Williams alias Swamp Dogg restait, à 76 ans passés, le plus allumé des soul brothers de la planète. Le plus sous-estimé aussi. Sapes délirantes, paroles indomptables, discographie chaotique, le Sudiste a toujours été ce personnage excessif et culte, vénéré par les fans de grooves obscurs, mais finalement assez peu connu de la plèbe… Deux ans plus tard, Olson est toujours à la production et Vernon chante sur Sleeping Without You Is a Dragg qui ouvre cet intense Sorry You Couldn’t Make It auquel participent également Jenny Lewis et Sam Amidon. Qui d’autres que Swamp Dogg pour réunir un casting aussi improbable ? Casting auquel vient s’ajouter, sur deux chansons, le grand songwriter country John Prine dont il avait repris, au siècle dernier, le mythique Sam Stone, hymne contre la guerre au Vietnam… Moins fou que son prédécesseur, cet album met surtout en avant la voix comme la plume du taulier qui dynamite un peu moins qu’à l’accoutumée les us et coutumes du genre. Sans pour autant titiller les taxidermistes Lee Fields et Charles Bradley, Swamp Dogg métisse cette fois d’avantage sa soul music d’éléments country, comme souvent chez certains Sudistes. La présence de Prine amplifie certes cet effet mais l’instrumentation (un violon ici, une pedal steel là) y est aussi pour beaucoup. En 1971, Swamp Dogg avait déjà titillé la country avec son Don’t Take Her (She’s All I Got) écrit pour Freddie North et qui plafonna au sommet des charts, un an plus tard, grâce à la version de Johnny Paycheck. Cette chanson figure elle aussi au cœur de cette cuvée 2020, l’une des plus personnelle de son auteur. Plus Jerry Williams que Swamp Dogg ? Sans doute car ses méditations sur la vieillesse comme ses histoires de cœur brisé apportent une intensité inédite. Et à l’aube de sa huitième décennie, le soulman est sincère comme jamais. © Marc Zisman/Qobuz
CD8,99 €

Soul - Paru le 7 septembre 2018 | Joyful Noise Recordings

Un vieux Noir chauve, vêtu d’un simple peignoir satiné doré comme la monture de ses lunettes, est assis sur le rebord de sa piscine vide, au fond de laquelle s’entassent des centaines de feuilles mortes. Mug en main, les pieds ballants chaussés de geta, il boit son café avec l’air décidé d’un type prêt à buter le premier venu... Cette géniale pochette de Love, Loss and Auto-Tune rappelle surtout que Jerry Williams Jr. alias Swamp Dogg reste, à 76 ans passés, le plus allumé des soul brothers de la planète. Sapes délirantes, paroles indomptables, discographie chaotique, le Sudiste a toujours été cet artiste excessif et culte, vénérés par les fans de grooves obscurs, mais peu connu de la plèbe. Cette fois, l’extraterrestre de Virginie s’est entouré de Ryan Olson du groupe Poliça (à la production) et surtout Justin Vernon de Bon Iver qui lui a recommandé de filtrer sa voix au vocodeur.Non pas un Auto-Tune classique mais un Messina, joujou inventé par Chris Messina, proche de Vernon qui l’avait copieusement utilisé en 2016 sur son album 22, a Million. Ovni d’un bout à l’autre, le résultat est atomique et insaisissable comme son auteur. Love, Loss and Auto-Tune enchaîne mélodrames de lover purement soul, minisymphonies de rhythm’n’blues électroniques, séquences G-funk et interludes inétiquetables. Derrière cette montagne d’excentricités ultracodées, cet énième album de Swamp Dogg aurait pu n’être qu’un gadget pour hipsters mais s’avère un grand disque de soul contemporaine qui secoue le genre. Car même lorsqu’il reprend une vieille scie comme Answer, My Love, Swamp Dogg sort la dynamite et fait péter les us et coutumes ! L’opposé de l’approche respectable mais taxidermiste de Lee Fields, Charles Bradley ou Sharon Jones en quelque sorte… Ah, cette pochette ! © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES1,79 €
CD1,19 €

Country - Paru le 14 février 2020 | Joyful Noise Recordings

Hi-Res
HI-RES1,79 €
CD1,19 €

Country - Paru le 13 décembre 2019 | Joyful Noise Recordings

Hi-Res
CD9,99 €

Soul - Paru le 9 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

R&B - Paru le 1 décembre 2016 | Fat Possum

CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 avril 2013 | Alive Naturalsound

CD9,99 €

Électronique - Paru le 27 septembre 2019 | Atomic Art - EMG

HI-RES1,79 €
CD1,19 €

Country - Paru le 2 mars 2020 | Joyful Noise Recordings

Hi-Res
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 avril 2013 | Alive Naturalsound

CD9,99 €

Musiques de Noël - Paru le 5 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

Soul - Paru le 5 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

Soul - Paru le 4 avril 2008 | S.D.E.G. Records

CD1,19 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 avril 2019 | Joyful Noise Recordings

CD12,49 €

Blues - Paru le 18 novembre 2014 | Alive Naturalsound

CD1,19 €

Soul - Paru le 14 août 2018 | Joyful Noise Recordings

CD9,99 €

Soul - Paru le 5 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

Soul - Paru le 11 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

Soul - Paru le 12 décembre 2013 | Essential Media Group

CD9,99 €

Soul - Paru le 5 décembre 2013 | Essential Media Group

L'interprète

Swamp Dogg dans le magazine