Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD40,49 €

Classique - Paru le 2 janvier 2015 | Sony Classical

Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica
Ces enregistrements s'adressent d'abord aux richterophiles puisqu'une grande partie d'entre eux — réalisés en live en 1960 lors de la tournée américaine de Richter alors au tout début de sa carrière — sont dépourvus de la qualité sonore qu'aurait méritée l'interprétation sidérante du pianiste russe dont on ne perçoit pas assez la réelle profondeur du jeu. Mais les nombreux inédits proposés ne manqueront pas de capter l'intérêt des collectionneurs.
CD79,99 €

Classique - Paru le 21 juillet 2017 | Profil

Distinctions Choc de Classica
CD7,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | ICA Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason
Les récitals de Sviatoslav Richter enregistrés en public ont toujours capté le meilleur du pianiste à l’inverse des enregistrements studio. En ce soir du 18 juin 1975, au Royal Festival Hall de Londres, Richter alors au faîte de son art avait mis à son programme probablement la plus grande œuvre pour piano jamais composée, la fameuse «Hammerklavier». Complété par les Bagatelles et la troisième sonate, ce récital a confirmé de façon éclatante son extraordinaire compréhension de Beethoven. Cette version, autorisée, a été remasterisée en excellente stéréo.
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une adéquation rare entre une œuvre et son interprète. Richter nous fait complètement oublier l'orchestration de Maurice Ravel, tant son piano est imaginatif et coloré. Un enregistrement pour meubler l'éternité... FH
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 13 octobre 2017 | SWR Classic

Livret Distinctions 5 de Diapason
« Trois ans avant sa mort en 1997, Sviatoslav Richter donnait un récital dans le théâtre rococo du château de Schwetzinger, devant les micros de la SWR qui l'édite aujourd'hui dans un son remarquable. Le programme était épuisant pour la concentration, risqué pour la mémoire, exigeant, très exigeant même, sur le plan instrumental. Affirmer que Richter était aussi virtuose, aussi pianistiquement alerte qu'il l'était encore dix ans plus tôt serait mentir, mais sa technique, cette capacité à faire chanter le piano, à lui imprimer cette sonorité unique, à la vérité peu soucieuse de couleurs, mais transparente, rayonnante du haut jusqu'en bas du clavier, trouvée dans le fond de la touche, sont là. [...] ce récital de 1994 est un disque auquel il faudra revenir et revenir encore.» (Diapason, décembre 2017 / Alain Lompech)
CD4,89 €6,99 €(30%)

Musique concertante - Paru le 25 avril 2011 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
CD18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C'est une grande rencontre que celle de Sviatoslav Richter et du grand Kirill Kondrachine. C'est même le luxe suprême d'avoir un tel chef pour accompagner les Concertos de Liszt. L'équilibre entre le piano et l'orchestre est idéal et l'héroïsme de Richter est parfaitement adoubé par le chef et par l'Orchestre Symphonique de Londres répondant à la moindre inflexion. Voilà une virtuosité transcendée par le génie des interprètes et qui donne à ces pages quelquefois un peu trop rutilantes, pour ne pas dire ronflantes, un éclat particulier. C'est de cette virtuosité combinée que provient notre propre jubilation, l’auditeur se trouvant entraîné dans ce torrent romantique. FH
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 janvier 2014 | Parnassus

Distinctions Choc de Classica
« L'intégralité du récital que le pianiste russe donna le 28 novembre 1963 à Leipzig. Un récital "béni des dieux", rarement disponible (paru en 1998 chez Music & Arts), dont la réédition particulièrement soignée dans un son très correct mérite la découverte. Ce concert historique est le premier par Richter capté en stéréo. [...] On a rarement entendu un tel investissement intellectuel et physique dans les trois sonates et Richter est au sommet de sa technique. L'organisation de l'architecture musicale, la variété inouïe du jeu, la manière de pousser l'instrument dans ses ultimes retranchements, de le plier à une volonté d'acier, tout cela est saisissant. [...] Quel choc ! » (Classica, avril 2016 / Stéphane Friédérich)
CD5,99 €

Classique - Paru le 12 juin 2017 | Parnassus

Livret Distinctions Preis der deutschen Schallplattenkritik
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Britten et Pears recevaient tous leurs amis musiciens dans leur Festival d'Aldeburgh. Il en reste heureusement de merveilleux témoignages, comme cet enregistrement à deux pianistes, enregistré en 1965. Sviatoslav Richter et Benjamin Britten jouant Mozart, Schubert et Debussy. Moments d'amitié, mais moments de musique au plus haut niveau dont nous serons encore longtemps les témoins. FH
CD7,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2011 | ICA Classics

Livret Distinctions Diapason d'or
Ouvres de Haydn, Weber, Schumann, Chopin & Debussy / Sviatoslav Richter, piano
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 octobre 2014 | Musical Concepts

HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 20 mai 2016 | Parnassus

Hi-Res
CD89,91 €

Classique - Paru le 17 août 2018 | Profil

Livret
Voilà une nouvelle pierre de touche de la discographie du grand pianiste soviétique, après les divers albums déjà publiés par le même éditeur. Captés en concert à Moscou, Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg) et Londres entre 1948 et 1963, ce nouveau important corpus d’enregistrements propose vingt-neuf pièces inédites à ce jour sur la centaine de pistes présentes ici. Deux compositeurs seulement, Liszt et Chopin, sont convoqués à cette fête musicale, avec plusieurs œuvres en plusieurs versions, fruits de multiples enregistrements. Pas une miette n’est ainsi laissée pour compte, occasion de déceler les mille et une différences d’un jeu exceptionnel qui avait sa part de fantasmes et de variations dus à l’humeur du grand pianiste. Du premier, ce sont deux versions différentes des deux concertos (avec Kondrachine et Ancerl), les Années de pèlerinage, un choix d’Études dont d’hallucinants Feux follets. Du second, un choix important de quatorze Études, les quatre Ballades, la Barcarolle et des compilations de Valses, Nocturnes, Mazurkas, Polonaises et Scherzos qui offrent une image assez complète de cet interprète au tempérament volcanique, souvent exalté, traversé par un grand souffle romantique. En bonus, la complexe 2e Sonate de Szymanowski, un compositeur dont Sviatoslav Richter fut durant toute sa vie un des meilleurs porte-paroles, en particulier dans cette sonate monumentale qu’il a proposé à ses divers publics pendant cinquante ans. © François Hudry/Qobuz
HI-RES10,49 €
CD7,49 €

Classique - Paru le 2 janvier 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Classique - Paru le 7 avril 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
CD31,99 €

Classique - Paru le 30 décembre 1991 | RCA Gold Seal

CD7,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2011 | Musical Concepts

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Decca Music Group Ltd.

Sonates pour piano en si bémol mineur, Hob. XVI:32 - Ré majeur , Hob. XVI:24 - La bémol majeur, Hob. XVI:46 - Si bémol majeur, Hob XVI:2 / Sviatoslav Richter, piano
CD7,99 €

Classique - Paru le 4 mai 2010 | Musical Concepts

L'interprète

Sviatoslav Richter dans le magazine
  • Richter a 100 ans !
    Richter a 100 ans ! Disparu en 1997, l'immense pianiste russe naissait il y a un siècle, le 20 mars 1915...
  • Liszt a enfin 200 ans
    Liszt a enfin 200 ans Quand Richter se prend pour Liszt…
  • Richter, en français dans le texte
    Richter, en français dans le texte Le Debussy dépouillé de Sviatoslav Richter…
  • Richter chez les Monty Python ?
    Richter chez les Monty Python ? Quand les plus célèbres comiques britanniques rencontrent le plus célèbre pianiste russe. Ou presque…
  • Richter un jour, Richter toujours
    Richter un jour, Richter toujours Evidemment il n’y a jamais d’actualité Richter car Richter est là 24h sur 24, 7 jours sur 7, dans la vie de chaque mélomane qui se respecte…
  • Poker d’as
    Poker d’as Le casting était en or massif. Mais Richter n’était guère du même avis… Réunis autour de Karajan, le pianiste russe et ses compatriotes Oïstrakh et Rostropovitch se lancèrent dans un Triple concert...
  • L’insoumis
    L’insoumis Le piano aurait été dominé par trois personnages : Beethoven, Liszt et Richter ! L’insoumis comme le baptisa Bruno Monsaingeon dans son documentaire de 1997…
  • Paire d’as
    Paire d’as David Oïstrakh et Sviatoslav Richter. Deux noms qui ne nécessitent aucune présentation à ralonge… Les deux mythes/légendes/stars (ou plus si affinités…) s’amusent ici avec la Sonate pour violon et ...