Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec son deuxième album paru en 1987, Suzanne Vega et son folk urbain et moderne dévastent tout sur leur passage grâce aux singles Tom's Diner (qui sera brillamment remixé par la suite par DNA) et Luka. La voix de fée de cette troubadour new-yorkaise, inconditionnelle de Leonard Cohen, brille d'un bout à l'autre de ce disque sacré double disque d'or en France ! © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Pop/Rock - Paru le 11 septembre 2020 | Cooking Vinyl Limited

Hi-Res
L’univers musical de Suzanne Vega est marqué par des histoires dont les personnages ont autant d’importance que le décor dans lequel ils évoluent. Parmi les villes de prédilection de la chanteuse se trouve New York, à qui elle rend hommage dans ce live émouvant et délicat. Entourée de son guitariste de longue date Gerry Leonard, du bassiste Jeff Allen et du claviériste Jamie Edwards, Suzanne Vega reprend une partie de son répertoire sur la scène du célèbre Café Carlyle de New York. « C'est un petit club qui a accueilli des légendes, d'Eartha Kitt à Judy Collins, et est également connu pour être l'endroit où Jackie Kennedy a rencontré Audrey Hepburn », tient à préciser la chanteuse. Les tubes Luka et Tom's Diner ont bien entendu une place de choix dans cette riche playlist qui revisite 35 ans de carrière. Celle-ci a beau avoir éclos dans les années 1980 et s’être développée dans les années 1990, c’est souvent à la musique folk des 70's à qui Vega aime faire des clins d’œil dans ses chansons faites de fragilité et de mélancolie souriante. L’orchestration particulièrement intime de ce concert rend justice à cet état d’esprit, à tel point que la magie opère dès les premiers accords de piano, les premiers riffs de guitare. Jusqu’à atteindre son apogée dans la reprise de Walk on the Wild Side de Lou Reed, l'une de ses idoles. A travers ces descriptions d’habitants ou d’atmosphères de la célèbre ville américaine, Suzanne Vega parvient à raconter sa propre histoire. © Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1998 | A&M

A partir de :
CD11,99 €

Pop - Paru le 1 mai 1985 | A&M

A partir de :
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1996 | A&M

A partir de :
CD18,99 €

Rock - Paru le 22 avril 2003 | A&M

A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Pop - Paru le 3 février 2014 | Cooking Vinyl

Hi-Res
Le temps de Luka et de Tom's Dinner à la sauce DNA semble bien loin… Pourtant douée et attachante, Suzanne Vega ne réussira jamais à décrocher la lune comme ce fut le cas avec ces singles de 1987 et 1991... Malgré tout, au fil des albums, nombreux resteront fidèles à cette plume aigre-douce, cette voix sensuelle et ce sens inné de la mélodie. Avec ces Tales From The Realm Of The Queen Of Pentacles, la Vega donne de ses nouvelles. Ce qu’elle n’avait pas fait depuis près de sept ans… Nouvelles plutôt bonnes puisqu’on retrouve ce timbre bien à elle au prise avec une instrumentation tantôt raffinée, tantôt plus complexe voire même osée. Son rock aux accents folk, dylanien dans l’âme, semble se moquer de l’ère du temps et touche au cœur avec ce joli disque. Une valeur sûre.
A partir de :
CD15,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1992 | A&M

A partir de :
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | A&M

Suzanne Vega est considérée en 1987 comme un talent en devenir. Son premier album Suzanne Vega en 1985  laisse apercevoir une frêle jeune fille, armée d'un guitare sèche qui joue un folk urbain dépouillé. « Marlene On the Wall » démontre déjà son talent d'auteur, capable de faire vivre des personnages.Dès «Tom's Dinner » chanté a capella, l'auditeur pense que Suzanne Vega n'a décidément pas froid aux yeux. Utiliser ainsi un titre entièrement chanté, en ouverture d'un album, alors que l'artiste a une voix plutôt fluette, voilà qui pose le personnage.«Luka » son refrain entêtant, son histoire d'enfant maltraité, le talent qui suinte de l'ensemble, fait vite le tour du monde et lance durablement la carrière de Suzanne Vega.Solitude Standing ouvre la voix à toute une génération de filles à guitare, qui vont réinventer le folk chacune avec leur personnalité. Suzanne Vega devient un modèle et une étoile, rôle qu'elle choisit rapidement de ne pas assumer. Préférant l'innovation et les lignes de fuite à la répétition roborative du succès. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD9,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Blue Note Records

Livret
A partir de :
CD8,99 €

Folk - Paru le 11 mars 2013 | Concert Live Ltd

A partir de :
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 septembre 2012 | Cooking Vinyl

A partir de :
CD11,99 €

Rock - Paru le 17 avril 1990 | A&M

A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Pop - Paru le 14 octobre 2016 | Cooking Vinyl

Hi-Res
Le temps de Luka et de Tom's Dinner à la sauce DNA semble bien loin… Pourtant douée et attachante, Suzanne Vega ne réussira jamais à décrocher à nouveau la lune comme ce fut le cas avec ces singles de 1987 et 1991... Malgré tout, au fil des albums, nombreux resteront fidèles à cette plume aigre-douce, cette voix sensuelle et ce sens inné de la mélodie. Avec Lover, Beloved: Songs From An Evening With Carson McCullers, la Vega désormais âgée de 57 ans signe un hommage très personnel à la grande écrivaine Carson McCullers. Ce neuvième album studio est en fait basé sur la pièce de théâtre Carson McCullers Talks About Love qu’elle a écrite et interprétée en 2011. Une œuvre qui lui tient plus qu’à cœur puisque sa toute première version fut rédigée lorsque Suzanne Vega était encore lycéenne. Retravaillée, la version « disque » qui parait en octobre 2016 permet déjà de retrouver ce timbre bien à elle au prise avec une instrumentation tantôt raffinée, parfois plus complexe voire également ouvertement vintage. Son folk rock aux accents blues, dylanien dans l’âme, se moque comme toujours de l’air du temps et touche au cœur. Surtout que ses paroles évoquent McCullers avec beaucoup de subtilité. On sent Suzanne Vega hypnotisée par l’œuvre mais aussi par la personnalité de son sujet. Une fascination qui ne tourne jamais à l’obsession et accouche d’un grand disque. © MD/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2001 | A&M

A partir de :
CD10,99 €

Pop/Rock - Paru le 14 juin 2010 | Cooking Vinyl

L’artiste en mal d’inspiration (ou en fin de contrat) propose généralement un best of qui satisfait à la fois public amnésique et label intransigeant. Suzanne Vega – plusieurs millions de disques vendus de par le monde, tout de même - ne pouvait aborder de cette manière un coup d’œil dans le rétroviseur de sa carrière. Pour ce, la native de Santa Monica s’est engagée (quelque chose comme des travaux d’Hercule) dans de nouveaux enregistrements sélectifs de ses très riches heures, ce qui nous vaudra, d’ici 2011, de retrouver des thèmes revisités sur un mode acoustique, et classifiés en quatre catégories : Songs Of Family, Peoples, Places & Things, States Of Being, et, donc, Love Songs. Le tout mettant ses pas dans une tournée – en particulier européenne – qui l’a vue se produire sur scène accompagnée d’un seul guitariste.Puisque chansons d’amour il y a, force est de constater (et l’on peut en tirer quelques doctes jugements sur les forces inspirant les compositions de la chanteuse) que ne se retrouvent pas ici, sinon ses meilleures productions, tout du moins ses refrains les plus connus. Absents donc les « Tom’s Diner » et autres « Luka », qui ont particulièrement contribué à la renommée internationale de l’artiste. La chanson la plus célébrée en la circonstance reste « Marlene On The Wall », qui vingt-cinq ans après son premier enregistrement, n’a rien perdu de son lustre, ni de sa profondeur. Contrairement à ce que pourrait laisser accroire le cliché d’illustration du livret, ce n’est pas à une session au coin du feu que nous sommes invités : l’atmosphère générale est certes essentiellement acoustique, mais n’en accueille pas moins quelques friselis de percussions, voire une guitare électrique, ou une basse. Mais la grande affaire du rendez-vous reste cette voix chaude, sensible, et pour tout dire inimitable, qui qualifie toutes les interprétations d’une profondeur humaine indéniable. Entre poésie contemporaine et folk song, cette musique de confidence, mais sans mièvrerie, reste d’une profonde authenticité.Suzanne Vega (qui a poussé la connivence jusqu’à commercialiser un premier tirage dédicacé) parvient ici, en seize partitions, à faire, non pas du neuf avec du vieux, mais bien du différent avec des thèmes parfaitement intimes. Comme un pied de nez à la vaine nostalgie, et l’accueil chaleureux de la maturité qui pointe. Ce qui ne peut qu’accréditer la thèse selon laquelle nous sommes ici face à une grande artiste. © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2016
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Pop/Rock - Paru le 21 février 2020 | Cooking Vinyl Limited

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Folk - Paru le 3 octobre 2010 | Cooking Vinyl

A partir de :
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 juillet 2011 | Cooking Vinyl

A partir de :
CD10,99 €

Pop/Rock - Paru le 4 octobre 2010 | Cooking Vinyl

L'interprète

Suzanne Vega dans le magazine
  • Le New York de Suzanne Vega
    Le New York de Suzanne Vega Avec le live "An Evening of New York Songs and Stories", la chanteuse de "Luka" et "Tom's Diner" rappelle à ceux qui l'auraient oublié l'étendue de son art d'essence folk...
  • 7 ans de réflexion...
    7 ans de réflexion... Après sept ans d’absence, Suzanne Vega retourne en studio...
  • Un duo Lou Reed / Renée Fleming ?
    Un duo Lou Reed / Renée Fleming ? A Prague, un grand concert célèbrera les 20 ans de la Révolution de velours réunira le 14 novembre Renée Fleming, Lou Reed, Suzanne Vega, Joan Baez et bien d’autres.