Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD15,49 €

Rock - Paru le 30 mars 2004 | Polydor Records

Distinctions Mercury Prize Selection
En 2003, les Snow Patrol, Gary Lightbody en tête, sortent d’une période morose et d’une éjection de leur ancien label, Jeepster Records. Après quelques remaniements du point de vue de ses membres, le groupe signe chez Polydor. La maison de disques croit aux possibilités fédératrices d’un groupe de rock britannique comme Snow Patrol, surtout depuis le succès massif de Coldplay. Et si Snow Patrol faisait son propre Parachutes ? Après des années d’efforts, Snow Patrol accède enfin au succès tant espéré : grâce à Final Straw, et grâce au talent de Garret « Jacknife » Lee. À l’époque, celui-ci débute seulement dans sa carrière de producteur qui fera plus tard bénéficier U2, R.E.M. ou Bloc Party de son flair. Garret Lee a en effet le don de rendre plus accessible les musiques sur lesquelles ils travaillent sans enlever à leur crédibilité – tâche ô combien délicate. Tournant le dos aux orientations mélancolico-électro-rock de leurs deux premiers albums, la nouvelle équipe signe ici quatorze chansons accrocheuses. Porté par son excellent « Run », qui sera le tube de la consécration, Final Straw est un savant mélange dosé au gramme près de rock (« Wow », « Tiny Little Fractures »), de pop basique (« Chocolate », « Same ») et de ballade romantique (« Grazed Knes »). Le tout est sympathique, agréable… mais a totalement oublié la recherche d’originalité des débuts du groupe.   © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2018
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 novembre 2019 | Polydor Records

Hi-Res
Reworked is the third compilation album from Irish rock outfit Snow Patrol. A reimagining of the band's extensive back catalog, Reworked sees Snow Patrol put a fresh spin on iconic tracks like "Run" and "Chasing Cars." Including three entirely new tracks as well as 13 reworked ones, the LP was released in November 2019. © David Crone /TiVo
A partir de :
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 mai 2018 | Polydor Records

Hi-Res Livret
Grand retour pour Snow Patrol. Les Britanniques ont simplement laissé le temps – quatre ans – s'écouler depuis The Greatest Hits, qui sonnait déjà comme un bilan. Sept depuis Fallen Empires. Le temps pour les amis du chanteur irlandais Gary Lightbody de le ramener de sa profonde dépression à l'écriture. Puis à la mise en boîte de Wildness à Los Angeles. Celui qui écrit autant pour Taylor Swift qu'Harry Styles des One Direction et dont les morceaux finissent aux génériques des séries les plus regardées du globe – Grey's Anatomy en tête – a mis dans ce septième opus les ingrédients nécessaires à tout album pop grand public : trémolos dans la gorge, guitares mélo, paroles existentialistes expiatoires (Life and Death, Life on Earth, Don't Give In). Bien que l'on n'y retrouve aucun titre d'un tel potentiel, les fans de l'énorme succès qu'a été Chasing Cars seront ravis. © Charlotte Saintoin/Qobuz
A partir de :
HI-RES8,49 €
CD5,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 août 2020 | Polydor Records

Hi-Res Livret
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 mai 2006 | Polydor Records

Le rock indie emblématique de Snow Patrol est très prometteur et donne de l'espoir à de nombreux groupes qui tentent de percer dans un certain genre. Snow Patrol a un style qui lui est propre et la qualité de son quatrième opus, Eyes Open, est comparable à ses début de 2003. Cette fois, son rock affamé est plus abouti et meilleur. C’est le genre de groupe qui voit de la beauté dans la simplicité et de l'art dans les défauts de l'être humain. Cette collection de 11 chansons est un chef-d’œuvre, vous auriez tort de laisser passer Snow Patrol. Le groupe a un bel avenir devant lui. © MacKenzie Wilson /TiVo
A partir de :
CD8,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2006 | Polydor Records

Le rock indie emblématique de Snow Patrol est très prometteur et donne de l'espoir à de nombreux groupes qui tentent de percer dans un certain genre. Snow Patrol a un style qui lui est propre et la qualité de son quatrième opus, Eyes Open, est comparable à ses début de 2003. Cette fois, son rock affamé est plus abouti et meilleur. C’est le genre de groupe qui voit de la beauté dans la simplicité et de l'art dans les défauts de l'être humain. Cette collection de 11 chansons est un chef-d’œuvre, vous auriez tort de laisser passer Snow Patrol. Le groupe a un bel avenir devant lui. © MacKenzie Wilson /TiVo
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 5 janvier 2009 | Polydor Records

Misant sur le succès d’Eyes Open en 2006, A Hundred Million Suns consolide la position de Snow Patrol au rang des premiers groupes de pop-rock alternatifs du début des années 2000. Tous les composants de l’œuvre précédente du groupe (mélodies entraînantes pleines de résonnance, arrangements pimpants et atmosphère de rock indé marquée) sont raffinés et élevés dans cet album sorti en 2008. En plus d’une composition solide et d’éléments soniques équilibrés avec soin, A Hundred Million Suns joue sur l’habileté de Snow Patrol à équilibrer pop à visée commerciale et esprit rock indé, comme le prouvent les ballades telles que "Crack the Shutters" et la généreuse et rythmée "The Golden Floor". Poli et travaillé du début à la fin, le cinquième album du groupe est indéniablement leur opus le plus abouti et les place dans la course des stars du pop-rock indé. © TiVo
A partir de :
CD3,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2006 | Polydor Records

A partir de :
CD5,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2006 | Polydor Records

A partir de :
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 novembre 2019 | Polydor Records

Reworked is the third compilation album from Irish rock outfit Snow Patrol. A reimagining of the band's extensive back catalog, Reworked sees Snow Patrol put a fresh spin on iconic tracks like "Run" and "Chasing Cars." Including three entirely new tracks as well as 13 reworked ones, the LP was released in November 2019. © David Crone /TiVo
A partir de :
CD1,79 €

Musiques de Noël - Paru le 20 novembre 2000 | Jeepster Recordings Ltd

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 mai 2018 | Polydor Records

Hi-Res Livret
Grand retour pour Snow Patrol. Les Britanniques ont simplement laissé le temps – quatre ans – s'écouler depuis The Greatest Hits, qui sonnait déjà comme un bilan. Sept depuis Fallen Empires. Le temps pour les amis du chanteur irlandais Gary Lightbody de le ramener de sa profonde dépression à l'écriture. Puis à la mise en boîte de Wildness à Los Angeles. Celui qui écrit autant pour Taylor Swift qu'Harry Styles des One Direction et dont les morceaux finissent aux génériques des séries les plus regardées du globe – Grey's Anatomy en tête – a mis dans ce septième opus les ingrédients nécessaires à tout album pop grand public : trémolos dans la gorge, guitares mélo, paroles existentialistes expiatoires (Life and Death, Life on Earth, Don't Give In). Bien que l'on n'y retrouve aucun titre d'un tel potentiel, les fans de l'énorme succès qu'a été Chasing Cars seront ravis. © Charlotte Saintoin/Qobuz
A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 avril 2006 | Jeepster Recordings Ltd

Livret
À l’origine, Snow Patrol s’appelait Polarbears. Ils aimaient beaucoup ce nom, mais durent s’en séparer suite au mécontentement d’un autre groupe américain qui avait lui aussi choisi ce patronyme. Les Irlandais se consolent donc en appelant leur premier album Songs for Polarbears. Enregistré à Edimbourg, il est bien représentatif de ce courant écossais qui mêle pop, rock alternatif et mélancolie profonde, comme les dépressifs Arab Strap ou les ironiques Belle and Sebastian. Songs for Polarbears est ce qu’on peut appeler un premier album prometteur, qui renvoie des belles sonorités de ce que fut le rock des années 1990, ce rock nourri de grunge et résidus glam rock.Nous sommes donc très loin du grande artillerie déployée quelques années plus tard dès le plus fortuné Final Straw. Le minimalisme de « The Last Shot Ringing In My Eyes », l’électro-rck abrupt de « Absolute Gravity », le rock mélodique de « One Hundred Thing You Should Have Done in Bed », la délicatesse de « Mahogany », le pearljamesque « Velocity Girl » Ces Songs for Polarbears forment un ensemble cohérent, séduisant par un son rugueux servi par une fausse maladresse. Quant à Gary Lightbody, il nettement plus véhément de ce qu’on a l’habitude de voir depuis. Cela lui va plutôt bien.    © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2018
A partir de :
CD16,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 mai 2018 | Polydor Records

Livret
Grand retour pour Snow Patrol. Les Britanniques ont simplement laissé le temps – quatre ans – s'écouler depuis The Greatest Hits, qui sonnait déjà comme un bilan. Sept depuis Fallen Empires. Le temps pour les amis du chanteur irlandais Gary Lightbody de le ramener de sa profonde dépression à l'écriture. Puis à la mise en boîte de Wildness à Los Angeles. Celui qui écrit autant pour Taylor Swift qu'Harry Styles des One Direction et dont les morceaux finissent aux génériques des séries les plus regardées du globe – Grey's Anatomy en tête – a mis dans ce septième opus les ingrédients nécessaires à tout album pop grand public : trémolos dans la gorge, guitares mélo, paroles existentialistes expiatoires (Life and Death, Life on Earth, Don't Give In). Bien que l'on n'y retrouve aucun titre d'un tel potentiel, les fans de l'énorme succès qu'a été Chasing Cars seront ravis. © Charlotte Saintoin/Qobuz
A partir de :
CD3,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 5 septembre 2019 | Polydor Records

A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 janvier 2018 | Blue Pie Records

A partir de :
CD8,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2009 | Polydor Records

Produit par le fidèle et toujours malin Jacknife Lee, A Hundred Million Suns a visiblement été écrit pour faire battre tous les cœurs à l’unisson. Snow Patrol retrouve sa voie : une voie d’autoroute qui se veut populaire, mais en s’assumant comme telle. Ce qui ne leur enlève aucunement leur crédibilité. Certes, Snow Patrol a pris le minimum de risques en tendant un peu trop vers la chanson pop à tendance sirupeuse. « If There's a Rocket Tie Me to It », qui ouvre l’album, sonne comme du U2 en mauvaise forme, tandis que « The Golden Floor » ressemble à s’y méprendre à une ballade de Sting - et pas des plus réussies. On l’a compris : les Snow Patrol aiment leurs bonnes vieilles contrées britanniques, et ne perdent pas une occasion de leur rendre hommage. Cela étant, il le font plutôt bien. Car il y a des réussites dans ce A Hundred Million Suns. Les guitares de l’énergique « Disaster Button » sont d’une redoutable efficacité, et « Set Down Your Glasses » est un joli slow. C’est surtout le curieux « The Lightning Strike » qui vaut la peine d’écouter l’album jusqu’au bout. Ce morceau de seize minutes est d’une très belle richesse orchestrale, et Gary Lightbody y déploie tous ses talents d’interprètes. Il sait également très bien en parler : « Les cuivres et les chœurs de la première partie, « What if This Storm Ends », un grand moment, ont été enregistrés au studio Olympic de Londres. La section du milieu, « Sunlight », se passe au bout de la côte ouest de l’Irlande. La dernière partie, « Daybreak », a vraiment été influencée par Hansa. Elle possède ce balancement Krautrock hypnotique, et des guitares genre héroïques se pâmant par-dessus. Pour tout ça, c’est un final approprié pour le disque ». © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2018
A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 31 décembre 2010 | Jeepster Recordings Ltd

A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 30 mars 2004 | A&M (UC)

En 2003, les Snow Patrol, Gary Lightbody en tête, sortent d’une période morose et d’une éjection de leur ancien label, Jeepster Records. Après quelques remaniements du point de vue de ses membres, le groupe signe chez Polydor. La maison de disques croit aux possibilités fédératrices d’un groupe de rock britannique comme Snow Patrol, surtout depuis le succès massif de Coldplay. Et si Snow Patrol faisait son propre Parachutes ? Après des années d’efforts, Snow Patrol accède enfin au succès tant espéré : grâce à Final Straw, et grâce au talent de Garret « Jacknife » Lee. À l’époque, celui-ci débute seulement dans sa carrière de producteur qui fera plus tard bénéficier U2, R.E.M. ou Bloc Party de son flair. Garret Lee a en effet le don de rendre plus accessible les musiques sur lesquelles ils travaillent sans enlever à leur crédibilité – tâche ô combien délicate. Tournant le dos aux orientations mélancolico-électro-rock de leurs deux premiers albums, la nouvelle équipe signe ici quatorze chansons accrocheuses. Porté par son excellent « Run », qui sera le tube de la consécration, Final Straw est un savant mélange dosé au gramme près de rock (« Wow », « Tiny Little Fractures »), de pop basique (« Chocolate », « Same ») et de ballade romantique (« Grazed Knes »). Le tout est sympathique, agréable… mais a totalement oublié la recherche d’originalité des débuts du groupe.   © ©Copyright Music Story Sophie Rosemont 2018
A partir de :
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 avril 2001 | Jeepster Recordings Ltd

Livret
On its second album, Snow Patrol takes a significant leap forward in terms of artistry and vision. It was perhaps too easy to write the trio off as a sub-Belle & Sebastian combo after its debut, what with the aural similarities to that band and the fact that they were both on Jeepster. And the music here still has characteristically lush and gentle moments -- and still intermittently echoes their better-known labelmates ("Batten Down the Hatch," "On/Off") -- sometimes barely rising above a whisper, while the subject matter is dour and brittle as ever. Snow Patrol again dwells on bad dreams and heartbreak, regrets and one-night stands, tempering even the few rays of sunlight with wounded or downbeat thoughts. And on songs like the nightmarishly paced dirge "If I'd Found the Right Words to Say," the mood befits the content. But When It's All Over We Still Have to Clear Up breaks dramatically and sensationally with the cult of twee. It is not a subdued or stilted album, either musically or emotionally, which not only makes the band's melancholia palatable but also renders it substantial and genuine rather than affected. The music is still extremely tuneful, but songs such as "Never Gonna Fall in Love Again," "Last Ever Lone Gunman," and "One Night Is Not Enough" are truly guitar-driven things (occasionally with subtle electronics) that underscore a determinedness and passionate vitality often lacking in similar inclined approaches (including, sometimes, Belle). When "Black and Blue" abruptly transitions from barely there falsetto crooning to a grinding, overdriven guitar assault, it sounds like a call to arms. Rather than small and insular, the album is open, grand, and beautiful. © Stanton Swihart /TiVo