Artistes similaires

Les albums

20,49 €
17,49 €

Soul - Paru le 9 septembre 2003 | Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
25,49 €
17,99 €

Jazz vocal - Paru le 10 novembre 2017 | Decca (UMO)

Hi-Res
C’est toujours un peu l’épreuve du feu. Non pas le passage obligé mais un moyen de se mesurer à ses confrères d’hier comme d’aujourd’hui. Avec le bien nommé Standards, son dixième album studio, Seal escalade donc l’Everest des grands classiques du jazz et du swing. Depuis trois décennies, le Britannique n’a plus grand-chose à prouver quant à la teneur de sa voix soul. Mais cette parenthèse enchantée à la saveur rétro permet de rappeler comment cet organe puissant et sensuel peut dompter n’importe quel répertoire. Enregistré pour l’essentiel dans les fameux studios Capitol de Los Angeles, là même où Frank Sinatra, Dean Martin, Nat “King” Cole et tant d’autres gravèrent certains de leurs plus grands disques, Standards a été justement conçu avec l’aide de musiciens ayant épaulé ces grandes voix. On retrouve ainsi le pianiste Randy Waldman (Frank Sinatra, Paul Anka), le bassiste Chuck Berghofer (Ella Fitzgerald, Ray Charles) ou bien encore le batteur Greg Fields (Quincy Jones, Stevie Wonder), tous réunis pour que Seal livre ses relectures de Autumn Leaves, I Put A Spell On You, Love For Sale, My Funny Valentine, I've Got You Under My Skin, Smile, I'm Beginning To See The Light ou bien encore Let It Snow, Let It Snow, Let It Snow. « C’est l’album que j’ai toujours voulu faire, précise l’intéressé. J’ai grandi en écoutant la musique de l’époque du Rat Pack, et j’ai toujours rêvé d’enregistrer ces chansons intemporelles. Travailler avec les musiciens qui ont accompagné Frank Sinatra et tant de mes artistes préférés, dans les studios même où la magie a opéré pour la première fois, a été un véritable honneur. Ces journées d’enregistrement comptent parmi les plus extraordinaires de ma carrière studio. » On l’imagine bien… © CM/Qobuz
17,49 €

Soul - Paru le 8 novembre 2004 | Warner Bros.

Issu de la scène dance britannique et révélé au début des années 90 par le tube de son groupe Adamski "Killer", Seal a investi les charts à plusieurs reprises pendant la décennie qui a suivi, grâce à un son puisant dans les univers du R'n'B, du rock et de la musique de club. Best: 1991-2004 réussit à synthétiser les talents éclectiques qui ont permis à Seal de passer des ballades foudroyantes ("Kiss from a Rose", "Prayer for the Dying") à une soul plus charismatique ("Waiting for You", "Get It Together"). Il est autant à l'aise sur ses compositions que sur des reprises. Son interprétation de "Lips Like Sugar" de Echo & the Bunnymen crépite grâce à l'aide de la star du reggae Mikey Dread, et sa version du classique de Bacharach/David "Walk on By" est brillante, portée par une boucle de boîte à rythme minimaliste. ~ David Gil de Rubio
7,99 €

Pop - Paru le 27 novembre 2009 | Warner Bros.

Hits fait suite à la première compilation de Seal cinq ans plus tard et couvre à peu près le même terrain que Best: 1991-2004 : une bonne dizaine de ses 18 chansons figurent également sur Best, y compris chacun de ses grands succès ("Kiss from a Rose", "Crazy", "Killer", "Prayer for the Dying"), les huit autres incluent deux nouveaux morceaux qui terminent l'album et des singles sortis depuis Best. Par conséquent, c'est une compilation plus complète que Best, mais les fans occasionnels seront excusés s'ils pensent qu'il n'y a pas tant de différence que ça entre les deux, étant donné que Seal n'a pas fait beaucoup de gros tubes depuis 2004, et qu'aucun single n'est entré dans le Top 40 américain. ~ Stephen Thomas Erlewine
15,99 €
13,49 €
7

R&B - Paru le 6 novembre 2015 | Warner Bros.

Hi-Res
Après des succès planétaires tels que Kiss From a Rose, Love’s Divine ou encore Crazy, le géant de la soul britannique Seal continue d’entretenir son image de crooner à travers son nouvel album 7. Fidèle à lui-même, c’est de l’amour dont il est question dans cet opus, le noble sentiment reste une source d’inspiration intarissable pour le chanteur dont la voix feutrée et puissante reste un outil de rêve pour rendre hommage à ce sujet tant de fois traité. La profonde complicité qu’il entretient avec son producteur Trevor Horn continue de faire des merveilles, donnant aux compositions une certaine chaleur qui, couplée avec la tessiture de Seal, donne un résultat fort séduisant. De la soul à l’état brut. © LG/Qobuz
19,49 €

Pop - Paru le 31 octobre 2008 | Warner Bros.

16,99 €

Soul - Paru le 31 mai 1994 | Warner Bros.

14,99 €

Pop - Paru le 10 septembre 2010 | Reprise

Avec 6 : Commintment, le chanteur américain dévoile quelques chansons plus rythmiques et pop que ce à quoi il nous a habitué. Le crooner à la voix singulière reste toutefois attaché à ses love songs et autres balades, et s'offre encore une fois tout entier à la musique.
14,99 €

Pop - Paru le 11 juin 1991 | Warner Bros.

23,99 €

Pop - Paru le 27 novembre 2009 | Warner Bros.

Hits fait suite à la première compilation de Seal cinq ans plus tard et couvre à peu près le même terrain que Best: 1991-2004 : une bonne dizaine de ses 18 chansons figurent également sur Best, y compris chacun de ses grands succès ("Kiss from a Rose", "Crazy", "Killer", "Prayer for the Dying"), les huit autres incluent deux nouveaux morceaux qui terminent l'album et des singles sortis depuis Best. Par conséquent, c'est une compilation plus complète que Best, mais les fans occasionnels seront excusés s'ils pensent qu'il n'y a pas tant de différence que ça entre les deux, étant donné que Seal n'a pas fait beaucoup de gros tubes depuis 2004, et qu'aucun single n'est entré dans le Top 40 américain. ~ Stephen Thomas Erlewine
19,49 €

Pop - Paru le 3 novembre 2008 | Warner Bros.

Vidéos
Seal a une voix puissante et sincère qui lui permet de chanter très naturellement de la soul, où passion et conviction sont de rigueur. Soul rend hommage aux meilleures chansons de soul de tous les temps. C'est un disque sincère et réfléchi. Pour cette collection, ses choix se sont axés autour de deux types de chansons: la balade touchante et la chanson d’amour sensuelle. Parmi les balades, on retrouve des grands classiques protestataires tels que "A Change Is Gonna Come" de Sam Cooke et "People Get Ready" de Curtis Mayfield. Pour ce qui est des chansons d'amour, Seal revisite "I've Been Loving You Too Long" d’Otis Redding, deux des succès d’Al Green et un titre célèbre de Philly soul ("If You Don't Know Me by Now"). ~ John Bush
7,99 €

Pop - Paru le 12 juin 2009 | Warner Bros.

16,99 €

Soul - Paru le 17 novembre 1998 | Warner Bros.

17,99 €

Jazz vocal - Paru le 10 novembre 2017 | Decca (UMO)

C’est toujours un peu l’épreuve du feu. Non pas le passage obligé mais un moyen de se mesurer à ses confrères d’hier comme d’aujourd’hui. Avec le bien nommé Standards, son dixième album studio, Seal escalade donc l’Everest des grands classiques du jazz et du swing. Depuis trois décennies, le Britannique n’a plus grand-chose à prouver quant à la teneur de sa voix soul. Mais cette parenthèse enchantée à la saveur rétro permet de rappeler comment cet organe puissant et sensuel peut dompter n’importe quel répertoire. Enregistré pour l’essentiel dans les fameux studios Capitol de Los Angeles, là même où Frank Sinatra, Dean Martin, Nat “King” Cole et tant d’autres gravèrent certains de leurs plus grands disques, Standards a été justement conçu avec l’aide de musiciens ayant épaulé ces grandes voix. On retrouve ainsi le pianiste Randy Waldman (Frank Sinatra, Paul Anka), le bassiste Chuck Berghofer (Ella Fitzgerald, Ray Charles) ou bien encore le batteur Greg Fields (Quincy Jones, Stevie Wonder), tous réunis pour que Seal livre ses relectures de Autumn Leaves, I Put A Spell On You, Love For Sale, My Funny Valentine, I've Got You Under My Skin, Smile, I'm Beginning To See The Light ou bien encore Let It Snow, Let It Snow, Let It Snow. « C’est l’album que j’ai toujours voulu faire, précise l’intéressé. J’ai grandi en écoutant la musique de l’époque du Rat Pack, et j’ai toujours rêvé d’enregistrer ces chansons intemporelles. Travailler avec les musiciens qui ont accompagné Frank Sinatra et tant de mes artistes préférés, dans les studios même où la magie a opéré pour la première fois, a été un véritable honneur. Ces journées d’enregistrement comptent parmi les plus extraordinaires de ma carrière studio. » On l’imagine bien… © CM/Qobuz
17,49 €

Soul - Paru le 17 février 2009 | Warner Bros.

16,99 €

Pop - Paru le 4 novembre 2011 | Reprise

Le très attendu Soul 2 et ses superbes reprises sera incontestablement l'album de cette fin d'année .. Produit par David Foster et Trevor Horn. La communion n'a jamais été aussi parfaite entre un artiste et sa musique. 11 des plus grands standards de la musique Soul revus par une voix sans pareil.
16,99 €

Pop - Paru le 9 septembre 2003 | Warner Bros.

12,49 €

Pop - Paru le 12 août 2003 | Warner Bros.

17,49 €

Pop - Paru le 24 mai 2005 | Warner Bros.

14,99 €

Pop - Paru le 8 novembre 2004 | Warner Bros.

Issu de la scène dance britannique et révélé au début des années 90 par le tube de son groupe Adamski "Killer", Seal a investi les charts à plusieurs reprises pendant la décennie qui a suivi, grâce à un son puisant dans les univers du R'n'B, du rock et de la musique de club. Best: 1991-2004 réussit à synthétiser les talents éclectiques qui ont permis à Seal de passer des ballades foudroyantes ("Kiss from a Rose", "Prayer for the Dying") à une soul plus charismatique ("Waiting for You", "Get It Together"). Il est autant à l'aise sur ses compositions que sur des reprises. Son interprétation de "Lips Like Sugar" de Echo & the Bunnymen crépite grâce à l'aide de la star du reggae Mikey Dread, et sa version du classique de Bacharach/David "Walk on By" est brillante, portée par une boucle de boîte à rythme minimaliste. ~ David Gil de Rubio

L'interprète

Seal dans le magazine
  • 75 bougies pour Joni
    75 bougies pour Joni Quand Norah Jones, Diana Krall, Rufus Wainwright et bien d'autres fêtent les 75 ans de la grande Joni Mitchell sur scène...
  • Le 7 de Seal
    Le 7 de Seal Le toujours aussi habité et flamboyant maître de la soul anglaise...