Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rudolf Serkin

Grand interprète du répertoire romantique allemand, Rudolf Serkin est considéré comme l'un des poètes du piano du XXe siècle. Né à Eger (aujourd'hui Cheb), dans le royaume de Bohême en Autriche-Hongrie le 28 mars 1903, il montre dès l'apprentissage du piano à l'âge de cinq ans, des dispositions précoces. Enfant prodige, le fils du chanteur russe Mardko Serkin sait lire les notes de partitions avant de lire les mots d'un texte. Il est alors confié au pédagogue Richard Robert à Vienne à neuf ans, puis à Joseph Marx pour la composition. Après des débuts sur scène à douze ans avec l'Orchestre philharmonique de Vienne, il poursuit ses cours de composition avec Arnold Schönberg de 1918 à 1920 et s'installe à Berlin dans la famille du violoniste Adolf Busch, membre du Quatuor Busch avec lequel il entretiendra une longue amitié. Leur association dans la musique de chambre, commencée lors de récitals en trio avec Hermann Busch en 1921, se poursuivra sur disque au cours des années suivantes. En 1933, tous trois quittent l'Allemagne pour la Suisse et la même année, Rudolf Serkin fait ses débuts aux États-Unis, où il finit par s'établir en 1939, devenant citoyen américain. Soliste privilégié d'Arturo Toscanini avec le New York Philharmonic, le pianiste se produit en récital au Carnegie Hall de New York en 1937. Il enseigne au Curtis Institute de Philadelphie, dont il sera le directeur de 1968 à 1977, tout en continuant sa carrière de soliste international. Ses nombreux enregistrements pour Columbia Masterworks explorent tout le répertoire pour piano de Beethoven, mais aussi de Brahms, Schubert, Brahms, Bach, Mozart et Reger, un compositeur alors peu joué.  Les œuvres pour orchestre sont principalement jouées avec les chefs Eugene Ormandy, George Szell, Alexander Schneider et Leonard Bernstein. Invité régulier de Pablo Casals au festival de Prades en France dès sa création en 1950, Rudolf Serkin crée avec Adolf Busch en 1951 le festival de Marlboro, dans le Vermont, où le pianiste a élu domicile à Guilford. Toujours très actif dans les années 1980, il collabore avec Claudio Abbado pour les concertos de Mozart pour le label Deutsche Grammophon et avec Seiji Ozawa pour les concertos de Beethoven pour Telarc. Marié à la fille d'Adolf Busch, Irene Busch, en 1935, il compte parmi leurs sept enfants le pianiste Peter Serkin. Atteint d'un cancer, le pianiste meurt le 8 mai 1991 à l'âge de 88 ans.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2024
Lire aussi

Discographie

191 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 2 3 4 5 ... 10
1 2 3 4 5 ... 10

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums