Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD35,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
Opéra conciliant la flamboyance romantique et la simplicité dramatique de l'âge classique, Le Chevalier à la Rose marque un tournant radical dans l'oeuvre lyrique de Richard Strauss, après la démesure des premiers poèmes symphoniques, Salomé et Elektra. Porté par trois rôles aux contours psychologiques aussi complexes que profondément humains, cet opéra est d'une rare délicatesse, culminant en un trio pour trois voix de femmes bouleversant. L'équipe soutenue par Christian Thielemann, et composée ici de Renée Fleming (La Maréchale), Sophie Koch (Octavian) et Diana Damrau (Sophie), relève avec un certain d'enthousiasme le défi.
CD35,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1998 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Gramophone Record of the Year
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Comédies musicales - Paru le 7 septembre 2018 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
Avouons-le, le public français – et la scène française – ne sont guère familiers du répertoire de Broadway et des « musicals » dans leur grande majorité, et si tel ou tel ouvrage (The Sound of Music, flasquement traduit en français par « La mélodie du bonheur ») trouve parfois le chemin de tel ou tel théâtre, cela reste une rareté. Il faut donc se rabattre sur la renommée planétaire de Renée Fleming pour se laisser tenter par cet album rassemblant quelques compositeurs connus de ce côté de l’Atlantique (Jerome Kern, Richard Rogers, Andrew Lloyd-Webber ou Stephen Sondheim) et beaucoup d’autres totalement de nous inconnus, à tord ou à raison. Les arrangements orchestraux rappellent très sérieusement les comédies musicales cinématographiques de la grande époque hollywoodienne, c’est d’ailleurs un choix délibéré et fort bien mené à bout. Fleming adopte parfois une émission jazzy, mais avec le velouté qu’on lui connaît, et la beauté absolue de sa voix, pour un mélange singulier qui peut dérouter les amateurs. Mais qui ne risque rien n’a rien, et cet album (à la limite du répertoire « classique ») est magnifiquement réalisé, en particulier de la part de l’Orchestre de la BBC qui n’a plus besoin d’être présenté. © SM/Qobuz
CD23,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Ambiance - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
S'entourant d'une brochette de stars américaines telles que Wynton Marsalis, Chris Botti, Kelli O'Hara ou Gregori Porter, Renée Fleming s'offre une escapade jazzy inattendue en reprenant quelques standards parmi les plus connus du répertoire de Noël. Voilà du cross over bien troussé et swingant, à la fois folk, groove, blues..., servi par une voix qui n'a rien perdu de sa musicalité, de son élégance et de sa finesse. Deviendrait-elle une chanteuse de jazz après avoir incarné tant de grands rôles d'opéras ? Quoiqu'il en soit, sa reconversion est parfaitement réussie ! (GG)
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 6 janvier 2017 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après Knoxville de Samuel Barber qui fait office, en quelque sorte, d’ancrage dans la tradition, Renée Fleming aborde des répertoires autrement inhabituels, du moins pour l’auditeur français, puisque le compositeur suédois Anders Hillborg (*1954) est par ailleurs joué par le Philharmonique de Berlin, celui de Los Angeles, celui de New York, l’Orchestre de Chicago, la Tonhalle de Zürich… excusez du peu. Son cycle The Strand Settings, créé en 2013 par Renée Fleming qui était à l’origine de la composition – pas tellement une commande, mais une suggestion appuyée – est un extraordinaire arc-en-ciel orchestral dont les coloris se reposent sur Strauss, sur Britten, sur Ligeti, sur Penderecki, sur Messiaen parfois dans les étagements harmoniques irisés, tout en explorant son propre monde d’une beauté époustouflante. Si l’auditeur souhaite découvrir un tout nouveau répertoire nordique qui ne serait pas assujetti à l’avant-garde atonale ou sérielle, Hilborg deviendra rapidement son idéal. Pour finir cet album, Fleming a choisi quelques chansons de la pop-star Björk, de son nom complet Björk Guðmundsdóttir (mais en Icelande on se présente surtout par le prénom), dûment réécrites pour orchestre symphonique « classique », même si Fleming propose une voix à mi-chemin entre la variété et le style lyrique. On aime, on n’aime pas, mais c’est fichtrement bien fait ; et quoi qu’il en soit cet album se singularise tellement avec l’œuvre de Hillborg que tout est pardonné ! © SM/Qobuz
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions 5 de Diapason
Renée Fleming déploie un timbre de voix d'une sensualité et des couleurs mordorées qui l'amènent inéluctablement à l'un des chefs-d'oeuvre de la mélodie française, Shéhérazade de Ravel, portique d'un album entièrement dédié à la musique française, où les Poèmes pour Mi, chansons d'amour qu'Olivier Messiaen avait composées pour sa jeune épouse, précédent deux cycles essentiels d'Henri Dutilleux, dont la première mondiale du cycle Le Temps l'horloge et une orchestration rare des Sonnets de Jean Cassou (1954). Musique sublime, par une interprète ardente.
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Le grand écart. A l'automne dernier, Renée Fleming s'était consacrée à la comédie musicale de Broadway, sous la houlette du BBC Concert Orchestra emmené par Rob Fisher, mélangeant des pages de Jerome Kern, Richard Rogers, Andrew Lloyd Webber, Stephen Sondheim et quelques autres plus méconnus par ici. Un peu inattendu et bienvenu. Avec ce nouvel opus, la soprano américaine retourne à un répertoire plus traditionnel, et en l'occurrence propose une très belle sélection de Lieder de Brahms, puis de Schumann le cycle entier des Frauenliebe und -Leben Op. 42, et enfin, de Mahler, les Rückert-Lieder, dans leur version orchestrale où Christian Thielemann dirige pour l'occasion les Münchner Philharmoniker. Le timbre de Renée Fleming est aujourd'hui parfaitement crépusculaire, automnal, ce qui peut convenir à tous ces Lieder teintés d'une forte mélancolie. Les accompagnements d'Hartmut Höll sont très beaux (tout spécialement dans Brahms), et la direction de Thielemann souvent poétique. © Qobuz
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

CD17,99 €

Classique - Paru le 7 juillet 2000 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 1998 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | Decca Music Group Ltd.

CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Decca Music Group Ltd.

CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Decca Music Group Ltd.

CD17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

CD8,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Decca Music Group Ltd.

CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Decca Music Group Ltd.

CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Decca Music Group Ltd.

L'interprète

Renée Fleming dans le magazine