Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD11,49 €

Rock - Paru le 13 août 2010 | RCA Records Label

Distinctions Sélection Les Inrocks
Comme un secret bien gardé qu’on ne transmet qu’aux amis chers, le nom de Ray LaMontagne demeure encore bien confidentiel… Heureusement, au fil des albums, ce fils spirituel de Van Morisson et Neil Young impose son folk gorgé de soul, une soul jamais autant assumée que sur son nouvel album, God Willin' & The Creek Don't Rise. Un bijou d’écriture.
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 juin 2020 | RCA Records Label

Hi-Res
Avec Part of the Light (2018), Ray LaMontagne était revenu au bercail de son mélange de folk habité (façon Nick Drake), de soul sudiste, de blues sans gras et de classic rock. Les effluves psychédéliques échappés des vieux disques de Pink Floyd qu’on avait humés sur Ouroboros (2016) n’étaient alors qu’un lointain souvenir. Avec Monovision, le songwriter américain enfonce le clou et confirme qu’il est davantage l’héritier de Cat Stevens que de David Gilmour. Un huitième opus qui l’installe encore un peu plus sur le trône de l’americana. Lorsqu’il appuie sur l’accélérateur (Strong Enough), la rusticité virile de Creedence Clearwater Revival n’est pas loin. Et lorsqu’il se met à rêver (We'll Make It Through), difficile – l’harmonica aidant – de ne pas penser à Neil Young. Mais à 46 ans passés et après une carrière de plus de deux décennies, Ray LaMontagne possède heureusement un ton bien à lui. Une voix certes très typée mais qui ne l’empêche jamais d’exister par-delà les ombres pesantes de ses pères spirituels. Au point que cette cuvée 2020, épurée à l’extrême, est peut-être celle qui lui ressemble le plus. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Rock - Paru le 4 mars 2016 | RCA Records Label

Hi-Res
Aucune importance que Ray LaMontagne n’ait jamais pu être encagé. Tant mieux, même… Entre folk habité façon Nick Drake et soul sudiste, blues épuré et classic rock, le songwriter du New Hampshire se concentre surtout sur l’écriture de ses chansons. Ce sixième album apporte une nouvelle pièce à son puzzle stylistique. Conçu avec Jim James du groupe My Morning Jacket, Ouroboros retrouve les marqueurs de ses précédents disques en apportant une touche rêveuse, quasi-psychédélique, qu’on croirait échappée des vieux opus de Pink Floyd ; la pochette de l’album pourrait d’ailleurs bien être celle d’un disque de David Gilmour… On avait rarement entendu un LaMontagne aussi habité ; autant onirique. Une belle surprise. © CM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 mai 2018 | RCA Records Label

Hi-Res Livret
En 2016, Ray LaMontagne avait à nouveau déstabilisé son monde avec Ouroboros. Logique pour quelqu’un n’ayant jamais pu être encagé avec son mélange de folk habité façon Nick Drake, de soul sudiste, de blues épuré et de classic rock. Avec ce sixième album conçu avec Jim James du groupe My Morning Jacket, le songwriter du New Hampshire apportait une nouvelle pièce à son puzzle stylistique. Ouroboros proposait les marqueurs de ses précédents disques en apportant une touche rêveuse, quasi psyché, comme échappée des vieux opus de Pink Floyd. Bref, on n’avait rarement entendu un LaMontagne aussi habité et onirique… Deux ans plus tard, Part of the Light le ramène à des considérations plus roots et plus classiques. Au Ray LaMontagne héritier de Cat Stevens plutôt que celui de David Gilmour. Ce septième opus est surtout porté par une force spirituelle impressionnante. Un élan enveloppé dans une sonorité pleine de réverbération. Ainsi vêtues, ses chansons gagnent en puissance. En majesté aussi. © Clotilde Maréchal/Qobuz
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 avril 2014 | RCA Records Label

Voilà un moment que l’on avait pas eu de nouvelle de Ray Lamontagne. Absence pleinement justifiée par la qualité de l’objet dont il nous gratifie aujourd’hui. Obligés nous sommes de constater que le songwrinting de l’homme n’a rien perdu de sa superbe. Il délivre une folk délicate et aérienne, intemporelle et classieuse. Parfois, des accents blues et rock surgissent, donnant un peu de vitalité à un ensemble plutôt downtempo. Si l’Amérique profonde suinte de la moindre mélodie, les yeux de Ray LaMontagne semblent rivés vers le ciel, nous amenant avec lui dans un état de légèreté sublime.© Nicolas Gal /QOBUZ
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 mai 2018 | RCA Records Label

Hi-Res
En 2016, Ray LaMontagne avait à nouveau déstabilisé son monde avec Ouroboros. Logique pour quelqu’un n’ayant jamais pu être encagé avec son mélange de folk habité façon Nick Drake, de soul sudiste, de blues épuré et de classic rock. Avec ce sixième album conçu avec Jim James du groupe My Morning Jacket, le songwriter du New Hampshire apportait une nouvelle pièce à son puzzle stylistique. Ouroboros proposait les marqueurs de ses précédents disques en apportant une touche rêveuse, quasi psyché, comme échappée des vieux opus de Pink Floyd. Bref, on n’avait rarement entendu un LaMontagne aussi habité et onirique… Deux ans plus tard, Part of the Light le ramène à des considérations plus roots et plus classiques. Au Ray LaMontagne héritier de Cat Stevens plutôt que celui de David Gilmour. Ce septième opus est surtout porté par une force spirituelle impressionnante. Un élan enveloppé dans une sonorité pleine de réverbération. Ainsi vêtues, ses chansons gagnent en puissance. En majesté aussi. © Clotilde Maréchal/Qobuz
CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 mai 2020 | RCA Records Label

CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 mars 2018 | RCA Records Label

CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 4 mai 2018 | RCA Records Label

CD2,49 €

Rock - Paru le 1 juillet 2016 | RCA Records Label

L'interprète

Ray LaMontagne dans le magazine