Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Raphaël Pichon

Lorsqu’il a fondé son ensemble Pygmalion à l’âge de 22 ans, Raphaël Pichon avait déjà une « longue » carrière derrière lui. Né en 1984, il a fait partie comme enfant de la Maîtrise des Petits Chanteurs de Versailles avant d’intégrer le Conservatoire de cette ville pour apprendre le violon et le piano. Au Conservatoire de Paris (CNSM) il étudie le chant et la direction d’orchestre. Doté d’une jolie voix de contre-ténor, il chante sous la direction des principaux acteurs du Renouveau baroque, les Koopman, Savall, Leonhardt, Dumestre, Garrido et autres.


En 2008, un premier disque consacré aux Messes brèves de Bach fait l’unanimité de la critique et place Raphaël Pichon et son ensemble sur le devant de la scène française. Les promesses de ce jeune ensemble seront tenues avec les enregistrements suivants, comme la version primitive de la Messe en si mineur de Bach ou Castor et Pollux de Rameau. Leur dernier album, Stravaganza d’amore, illustre la cour des Médicis où fleurissaient tous les beaux esprits intellectuels et artistiques de Florence à la fin de le Renaissance. C’est de ce creuset lumineux qu’est née un peu par hasard une nouvelle forme musicale issue du madrigal, l’opéra, alors qu’on tentait de reconstituer la tragédie grecque avec son mélange de chant et de tragédie. Raphaël Pichon nous fait participer à ce moment capital de l’histoire de la musique occidentale dans cet enregistrement où les sentiments sont à fleur de peau et de cœur. Une recherche qui débouchera peut-être sur un spectacle, à condition de trouver les lieux et les financements nécessaires.


Après un premier disque avec son épouse Sabine Devieilhe consacré aux œuvres écrites par Mozart pour les sœurs Weber (sa femme Constance, Aloysia qui chanta les rôles de… Constanze et de Donna Anna et Josepha qui sera la première Reine de la nuit), Raphaël Pichon souhaite continuer son exploration autour d’Amadeus en recréant les Dilettantes, une société de concerts imaginée par Mozart pour tenter de rendre la musique plus accessible en la sortant des salons aristocratiques et bourgeois où elle était confinée. D’autres projets verront le jour en 2018, comme cet Orfeo de Salomone Rossi qui sera capté à Nancy et un disque avec le baryton Stéphane Degout consacrés aux enfers qui faisaient frémir nos aïeux dans la société joyeusement libertine du XVIIIe siècle. Une descente aux enfers déjà présentée à l’Opéra de Bordeaux début 2018, dans le cadre de la résidence qui lie Pichon et ses musiciens à l’institution bordelaise.


Les activités de Raphaël Pichon tournent à plein régime et bien au-delà des frontières françaises avec des productions présentées à Vienne, Amsterdam, Zurich ou Lisbonne. Sa discographie a été distinguée en France et à l’étranger : Gramophone Award 2016, CD des Monat (Opern Welt), Diapason d’or de l’année, Choc de Classica, ffff de Télérama, Victoires de la musique 2015, Prix Edison Klassiek 2016, Grand prix de l’Académie Charles-Cros 2016 ou Best Classical recording 2016 pour Forbes… 


Avec Bach en sept paroles, il conçoit un ambitieux projet à la Philharmonie de Paris en présentant sept soirées thématiques, soit sept stations articulées autour des œuvres religieuses du Cantor. Une rencontre en miroir, car les musiciens y rencontrent le danseur japonais Saburo Teshigawara. Parmi les très nombreux projets de Raphaël Pichon et Pygmalion, citons deux spectacles qui seront présentés au Festival d’Aix-en-Provence 2018, avec la reprise de La Flûte enchantée de Mozart, dans la belle mise en scène de Simon McBurney,  prévue pour les 70 ans du Festival, ainsi qu’une nouvelle production de Didon et Enée de Purcell.

Lire plus

Discographie

10 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums