Artistes similaires

Les albums

17,49 €
14,99 €

R&B - Paru le 25 mars 1986 | Warner Bros.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec les royalties de son succès, Prince avait entamé l'année 1985 par la construction de son studio, Paisley Park. Il prenait son public à contre-pied en enregistrant un album éloigné de son naked funk : le pop et psychédélique Around The World In A Day, moins sexuel et plus spirituel. Un claqument de doigt plus tard, il passe au projet suivant : un autre long métrage ! A l'opposé de Purple Rain, Under The Cherry Moon joue la carte du classieux et n'est pas soutenu par une véritable bande originale. Prince préfère en effet publier un nouvel album (incluant les titres du film) en mars 1986. Intitulé Parade, il est surtout tracté par un infernal et tubesque single de funk minimaliste : Kiss. L’ensemble de l’opus, toujours aussi puissamment produit par son altesse princière, slalome comme à l’accoutumée entre les styles (funk pur, jazz fusion, pop psychée et soul moderne) et les ambiances (groovy ou langoureuses). Parade a beau être sorti au beau milieu des années 80, décennie aux sonorités et aux productions bien typées, il passe pourtant brillement l’épreuve du temps grâce à un son toujours aussi moderne. © MD/Qobuz
17,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 17 août 2018 | Legacy Recordings

Le titre ronflant ne cadre pas vraiment avec le contenu de cette compilation qui doit lancer la mise à la disposition du grand public des trésors cachés dans les placards du studio de Paisley Park, où Prince s’en est allé en 2016. Contrairement à la série Anthology des Beatles, on ne trouve pas le moindre titre inédit ou version alternative ici. Ce n’est pas non plus un best of, dans la mesure où c’est sans écarter les titres les plus expérimentaux qu’elle passe en revue les 17 albums et un live que Roger Nelson a concoctés et distribués lui-même, après avoir enfin retrouvé le contrôle total de sa production en 1995, et ce jusqu’en 2010. On sera même étonné de voir plus d’un morceau politiquement incorrect, qui auraient probablement été rejetés lors d’une commercialisation via une major, le très salace P. Control en tête. L’industrie musicale commence donc par rendre hommage à la très riche période « indépendante » d’un artiste qui n’a pas eu peur de l’affronter. Car dans le cas de Prince, les joies de l’autoproduction ne signifiaient en aucun cas un certain amateurisme ou des économies de moyens. Bien au contraire. Complètement libre de ses mouvements, il s’est laissé porter par son inspiration débordante et, quel que soit le style abordé, funk, soul, hard rock, rhythm & blues ou autre, il a toujours su trouver le juste ton. Aussi expert en superproduction avec moult cuivres ou orchestrations que dans les compositions toutes simples qui réclamaient une approche lo-fi sans fioritures, il assène les leçons tout au long de ces 37 morceaux qui donneront bien vite l’envie de poursuivre l’exploration avec les albums formidables dont ils sont extraits. Lesquels, indépendance oblige, ne sont, trois fois hélas, pas forcément les plus populaires. © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz
20,49 €

Pop - Paru le 14 septembre 1993 | Warner Bros.

17,49 €

R&B - Paru le 17 décembre 2002 | Legacy Recordings

14,99 €

Pop - Paru le 30 janvier 2007 | Rhino - Warner Bros.

11,49 €

R&B - Paru le 30 septembre 2008 | Legacy Recordings

11,49 €

R&B - Paru le 29 janvier 1998 | Legacy Recordings

11,49 €

R&B - Paru le 17 décembre 2002 | Legacy Recordings

16,99 €

R&B - Paru le 14 mars 2006 | Warner Bros.

Ce double CD best-of, production essentielle plus que compilation ultime de l'un des musiciens les plus créatifs des dernières décennies, montre néanmoins les grands moments de la carrière souvent excentrique de Prince, entamée il y a une bonne trentaine d'années. Le disque un offre une vue d'ensemble plus ou moins chronologique de la trajectoire artistique du génie de Minneapolis dans les années 80, notamment des morceaux de ses débuts comme "I Wanna Be Your Lover" et "Controversy", ainsi que la ballade classique "Purple Rain", le maussade mais funky "Sign 'O' the Times", et le petit bijou "Money Don't Matter 2 Night", tandis que le second CD comporte des remix rallongés de titres comme le néo-psychédélique "Raspberry Beret", le morceau judicieusement évocateur "Little Red Corvette" et le duo de Prince avec Sheena Easton, "U Got the Look". ~ Steve Goulding
30,49 €

R&B - Paru le 29 janvier 1998 | Legacy Recordings

14,99 €

Pop - Paru le 20 août 1990 | Rhino - Warner Bros.

30,49 €

R&B - Paru le 19 novembre 1996 | Legacy Recordings

R&B - Paru le 26 septembre 1995 | Legacy Recordings

Téléchargement indisponible
11,49 €

R&B - Paru le 24 mars 2009 | Legacy Recordings

Lotusflow3r est limité par son concept de guitares lourdes, proposant plutôt des grands moments que des grandes chansons à proprement parler. Ceci suggère que Lotusflow3r comporte des moments de furie proches du solo de clôture de "Let's Go Crazy" ou de la passion magnifique de "Purple Rain", mais à l'exception du morceau digne d'Hendrix "Dreamer", l'album est presque aussi doux que Elixer, même avec le riff serré et énergique de "Feel Good, Feel Better, Feel Wonderful" qui finit par céder la place à un exercice funk plaisant. "Plaisant" définit assez bien l'album Lotusflow3r, qui finit par agacer avec son groove omniprésent et ses envolées de guitare ultra rapides; ça rassasiera peut-être les fidèles, mais pas tous les autres. ~ Stephen Thomas Erlewine
16,99 €

Rock - Paru le 26 septembre 2014 | Warner Bros.

Parallèlement à son nouvel album intitulé Art Official Age, Prince publie, le même jour, ce PlectrumElectrum enregistré avec son power-trio 100% féminin baptisé 3rdEyeGirl. Ici, c’est un Roger Nelson fondamentalement rock’n’roll qui s’exprime tout au long de ces douze titres, guitaristiquement très soutenus. Entre titres parfois très FM et pyrotechnie instrumentale rock, il déploie une facette un brin moins groovy mais tout aussi efficace. Il laisse même sa batteuse Hanna Welton poser sa voix sur plusieurs titres. Mais même lorsqu’il signe un album plus calibré comme ici, Prince surprend toujours ça-et-là. Comme sur ce court titre Marz où il fait du Ramones en mode funky ! Bref, un album puissant. © CM/Qobuz
11,49 €

R&B - Paru le 2 novembre 1999 | Legacy Recordings

16,99 €

R&B - Paru le 26 septembre 2014 | Warner Bros.

Trente-quatrième album de son altesse princière de Minneapolis, Art Official Age parait le même jour que PlectrumElectrum, enregistré quant à lui avec 3rdEyeGirl, son groupe de tournée entièrement féminin. Autre atypisme de ce nouveau Prince, sa parution sur NPG Records via Warner Bros avec qui Prince n’avait plus travaillé depuis The Gold Experience en 1995. Comme à l’accoutumée avec Roger Nelson, tout est maison et les treize titres d’Art Official Age sont signés, interprétés et produits par la star. Le ton est quant à lui éclectique à souhait et souvent très électronique, histoire de rappeler qu’on est en 14 et non en 94… Certes Prince ne s’est pas mis au death metal ou au musette mais l’arc-en-ciel funk déployé ici va de l’electro-funk eighties au dancefloor assumé, en passant par le R&B, le disco, les ballades torrides et la soul électronique. La voix toujours aussi charmeuse du nain pourpre n’a pas perdu de sa superbe et sa plume reste elle aussi toujours aussi affutée. Un œil dans le rétro et l’autre fixant le présent, Art Official Age est un album riche, dense et que les fans du funkster de Minneapolis risquent de chérir assez longtemps… © MD/Qobuz
13,49 €

R&B - Paru le 14 septembre 2015 | NPG Records, Inc.

Moins d’un an après Plectrumelectrum et Art Official Age, l’indétrônable Prince continue sur sa lancée et dévoile HITNRUN Phase One, véritable festival d’expérimentations sonores et de folies créatrices dont seul l’extravagant artiste américain a le secret. L’intro tonitruantes annonce tout de suite du grand spectacle avec ses cris hystériques et son clin d’œil au désormais classique Let’s Go Crazy, et la suite du show est dans cette veine, révélant un Prince qui parvient encore et encore à étonner en explorant les innombrables possibilités que le studio peut offrir. La présence du nouveau producteur Joshua Welton n’a clairement pas atténué sa frénésie et sa soif de découvertes soniques, et le résultat est un album incroyablement avancé, qui semble prendre le meilleur de chaque genre musical pour donner naissance à un tout explosif alternant entre funk mystique (Ain’t About to Stop), musique latine (Like a Mack), ballades (This Could Be Us), electronica et rock… Toujours emprunte d’une omniprésente sensualité, la musique de Prince est unique, à la fois ancrée dans le présent et en même temps futuriste. Les featurings avec Rita Ora, Judith Hill, Curly Fryz et Lianne La Havas ajoutent encore plus de diversité à cet opus. © LG/Qobuz
2,49 €

Pop - Paru le 30 juillet 2007 | Warner Bros.

2,29 €

Pop - Paru le 31 mars 2017 | Parlophone Denmark

L'interprète

Prince dans le magazine