Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Pierre Fournier

L'un des grands violoncellistes du XXe siècle, Pierre Fournier est né à Paris le 24 juin 1906 et décédé à Genève (Suisse), le 8 janvier 1986. Petit-fils du sculpteur Leopold Morice, il est encouragé dans ses études musicales par sa mère, qui l'initie au piano. Cependant, la poliomyélite dont il souffre depuis l'âge de neuf ans lui causant des difficultés à actionner les pédales, il se tourne vers le violoncelle et étudie auprès d'Odette Krettly, soeur de Robert Krettly. Entré à treize ans au Conservatoire de Paris, où il a pour professeurs Paul Bazelaire et André Hekking, il obtient le premier prix de violoncelle en 1923, après avoir également étudié la musique de chambre avec Camille Chevillard et Lucien Capet. Considéré comme un virtuose de l'instrument, Pierre Fournier joue dans les cinémas en accompagnement des films muets, les kiosques à musique, au Vieux-Colombier au sein d'un groupe comprenant Arthur Honegger à la batterie, dans l'orchestre des Concerts Colonne (1925) et, de 1923 à 1928, dans le Quatuor Krettly, créateur du Quatuor à cordes de Gabriel Fauré. Sa carrière internationale l'amène à jouer avec Charles Münch, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Solomon, Zino Francescatti, Herbert von Karajan, Wilhelm Furtwängler, Wilhelm Kempff, Sviatoslav Richter et nombre d'autres. Il enseigne à l'École normale de musique de Paris (1937-1939), où il succède à Pablo Casals, puis au Conservatoire de Paris (1941-1949), et rejoint en 1943 le trio de musique de chambre d'Alfred Cortot et Jacques Thibaud. En 1948, il effectue une tournée aux États-Unis avec Arthur Schnabel, Joseph Szigeti et William Primrose, qui le conduit à quitter l'enseignement pour les concerts et les enregistrements, nombreux. Installé à Genève en 1956, il est invité à jouer trois ans plus tard à Moscou. Parmi un vaste répertoire, celui que l'on surnomma « l'aristocrate du violoncelle » se voit dédier des compositions d'Arthur Honegger, Bohuslav Martinu, Francis Poulenc, Jean Langlais, Jean Martinon et Frank Martin. Il crée des oeuvres signée Albert Roussel et Henri Duparc. Officier de la Légion d'honneur et de l'ordre des Arts et des Lettres, il donne un concert au Queen Elizabeth Hall de Londres en 1984 et succombe deux ans plus tard, à 79 ans, d'une crise d'hémiplégie.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2021
Lire plus

Discographie

116 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 6
1 sur 6

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums