Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES31,29 €
CD22,29 €

Classique - Paru le 28 août 2012 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
La musique française constitue depuis toujours l'une des terres d'élection de Philippe Bianconi. « Debussy m'a toujours accompagné », confie le pianiste à propos d'un compositeur parmi les plus chers à son coeur. Son enregistrement de la somme musicale que constituent les Préludes était impatiemment attendu des discophiles, mais Philippe Bianconi a pris tout le temps nécessaire avant de confier aux micros ce qu'il définit comme « la quintessence de l'art debussyste ». Sous ses doigts, l'art de Claude de France se révèle dans toute sa richesse et sa saisissante modernité, au fil d'une interprétation qui conjugue une profonde attention au texte à une imagination poétique irrésistible. Magie sonore et densité du propos font de ce nouvel album de Philippe Bianconi une version majeure des Préludes, servie par une prise de son particulièrement fidèle aux choix du pianiste.
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 26 août 2016 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
Il est assez singulier qu’au début de sa carrière de compositeur, Schumann ait écrit plusieurs grands cycles rassemblant des pièces généralement assez courtes, des sortes de vignettes durant parfois vingt secondes, parfois deux minutes, rarement plus. Ce sont les Papillons de 1831, le Carnaval de 1835 et les Davidsbündlertänze de 1837. Ces ouvrages ont souvent pour argument des œuvres littéraires, des caractères humains (en particulier ceux de Schumann lui-même, partagé entre Florestan et Eusebius), des humeurs violemment contrastées – celles de Schumann encore, ou des personnages réels et imaginaires desquels il s’entoure, comme Chopin, Paganini, Clara Wieck, la craquante domestique du vieux Wieck, Pantalon et Colombine, des jeux de lettres et de mots…Bref, tout un monde intérieur et difficile à décrypter pour qui ne connaît pas bien la vie de Schumann. Mais est-il nécessaire d’avoir toutes ces clefs pour goûter cette musique ? Philippe Bianconi nous prouve que non ; le pianiste, Premier Prix du Concours de Cleveland, lauréat du Van Cliburn, s’attaque de nouveau à ces œuvres de la première maturité de Schumann (il en a déjà enregistré certaines), difficiles d’accès car d’apparence presque simple alors qu’il n’en est rien. Pari pleinement réussi. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 25 août 2014 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Philippe Bianconi a eu le coup de foudre pour les Ballades de Chopin alors qu'il était âgé de 10 ou 11 ans. Ce côté épique du compositeur polonais ne l'a jamais lâché et c'est tout naturellement qu'il a songé aux 4 Ballades pour le premier disque monographique qu'il lui consacre. Fortement inspiré par "l'incroyable modernité de Chopin", il a choisi quelques oeuvres plus tardives pour composer un programme très cohérent qui reflète parfaitement le Chopin qui est au fond de lui. FH
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2020 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret
Études compositionnelles plus encore qu’études pour le pianiste selon Philippe Bianconi, les douze Études de Claude Debussy représentent l’aboutissement en même temps que le summum de son art. L’extrême difficulté d’exécution de ces pièces a longtemps terrifié le pianiste français qui clôt ici ses enregistrements des œuvres pour piano de Debussy. En complément à cette très belle interprétation des Études, Philippe Bianconi a choisi des pièces contemporaines pour donner une cohérence stylistique à son projet présentant le Debussy ultime, rongé par la guerre, le pessimisme et par le cancer qui allait l’emporter à l’âge de cinquante-six ans seulement. Le fidèle André Caplet a orchestré plusieurs œuvres de son ami Debussy et a également réalisé des versions pianistiques d’œuvres pour orchestre, comme ces extraits du Martyre de Saint-Sébastien composé pour la danseuse Ida Rubinstein sur un texte de Gabriele d’Annunzio. L’arrangement pour piano renforce encore l’austérité de l’œuvre originelle et comporte des passages ignorés par Debussy dans ses fragments symphoniques. Écrites en hommage à Chopin que Debussy vénérait, les Études et leurs harmonies complexes ouvrent la porte sur la musique de l’avenir. La clarté du toucher de Philippe Bianconi fait ici merveille, de même que son travail sur les textures et sur la polyphonie difficile de ces stupéfiantes miniatures. Sa technique lui permet d’oser toutes les nuances en variant sans cesse les couleurs et les atmosphères. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 février 2014 | Lyrinx

A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Lyrinx

Philippe Bianconi est un pianiste atypique dans le paysage musical hexagonal. Le natif de Nice révélé par Simone Delbert-Février et pris en main par Gaby Casadesus est l'un des rares solistes français de renommée internationale à n'être pas passé par les ors du sacro-saint Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. A cette anomalie s'ajoutent un talent de première classe doublé d'une grande discrétion, preuve en est de son interprétation des Etudes symphoniques tirées du récital Schumann paru en 1996.Le valeureux pianiste réédite ici l'exploit avec un programme Debussy publié sur le même label, le Marseillais Lyrinx. Le premier mérite de ce récital (inaugural en ce qui le concerne) est de réunir en un seul et unique volume cinq pièces parmi les plus fortes du compositeur. Le second est dû au pianiste dont la grande finesse et le toucher nuancé correspondent parfaitement à la touche impressionniste du répertoire pour piano seulLes Estampes, et en particulier les deuxième et troisième (Grenade, Jardins sous la pluie), resplendissent des feux hispaniques lancés sous les doigts d'un interprète à la hauteur. Il en est de même pour les deux volets des Images, exposées de magnifique manière grâce au style rond et dépouillé, éloigné de toute préciosité qui a si souvent gâté l'appréciation de cette oeuvre « planante ». Les autres pièces, le Cahier d'esquisses, L'Isle joyeuse et Masques, procèdent d'un charme identique qui fait de Philippe Bianconi l'un des meilleurs ambassadeurs du style français. Ce Debussy est d'ores et déjà l'une des réussites de l'année dans le domaine pianistique. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2015
A partir de :
CD6,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Denon

L'interprète

Philippe Bianconi dans le magazine