Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,49 €
Ram

Pop - Paru le 17 mai 1971 | Paul McCartney Catalog

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Cette version de Ram bénéficie ici du traitement de luxe de la Paul McCartney Archive Collection. Le musicien s'est chargé personnellement de la supervision du projet sous tous ses aspects. Paru en mai 1971, Ram est le seul album attribué à Paul ET Linda McCartney ensemble, et le deuxième de l'ère post-Beatles à porter la signature de Paul. La sortie de ce disque fut assombrie par la dissolution dramatique des Fab Four, relayée par tous les médias du monde, mais Ram sera malgré tout un beau succès. Il fait l'objet d'un remastering complet effectué aux studios d'Abbey Road par la même équipe de techniciens responsables du remastering du catalogue complet des Beatles.
HI-RES21,99 €
CD15,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES18,49 €
CD13,49 €
NEW

Rock - Paru le 14 octobre 2013 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Rock - Paru le 8 novembre 1993 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res
HI-RES58,99 €
CD41,99 €

Rock - Paru le 10 juin 2016 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
Le tour du monde de Macca en 67 titres ! C’est le programme de cette Deluxe Edition du bien nommé Pure McCartney. Un voyage au cœur de l’œuvre personnelle de l’ancien Beatles. En solo pur et dur ou au sein de ses Wings, Macca déroule les temps fort de sa carrière. Un coffret qui pourrait aisément faire office de master-class La pop de A à Z. Les tubesques Maybe I'm Amazed, Live And Let Die, Mull Of Kintyre, Ebony And Ivory, Dance Tonight et autres New côtoient des pieces plus rares ou oubliées. Le tracklisting a été constitué par Paul McCartney lui-même, qui décrit sa sélection comme « à écouter en voiture, le temps d’un long périple, ou lors d’une soirée entre amis. » © CM/Qobuz
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Rock - Paru le 17 mai 2019 | Capitol Records

Hi-Res
Pas facile de s’appeler Paul McCartney en 2018… Quiconque se lance dans l’écoute d’Egypt Station sait d’avance qu’à 76 ans passés, l’ex-Beatle a peu de chances de livrer un album, ou ne serait-ce qu’une poignée de chansons, égalant ses chefs-d’œuvre du siècle dernier. D’ailleurs, Sir Paul le sait sans doute lui-même… Ce disque réussit pourtant à viser juste. Et même si sa voix n’a logiquement plus la superbe de son âge d’or, Macca reste un maître de la pop song finement taillée. Lui qui en a écrit des centaines n’a aucune leçon à recevoir mais à l’écoute de Hand In Hand, Do It Now, Dominoes ou Confidante, on retrouve les marqueurs d’un artisanat bien à lui. Niveau production, l’ancien leader des Wings a aussi l’intelligence de ne pas faire du jeunisme déplacé. C’est d’ailleurs le classicisme qui prédomine tout au long de cet Egypt Station qui ravira ses fans irréductibles. © Clotilde Maréchal/Qobuz
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 7 septembre 2018 | Capitol Records (US1A)

Hi-Res
Pas facile de s’appeler Paul McCartney en 2018… Quiconque se lance dans l’écoute d’Egypt Station sait d’avance qu’à 76 ans passés, l’ex-Beatle a peu de chances de livrer un album, ou ne serait-ce qu’une poignée de chansons, égalant ses chefs-d’œuvre du siècle dernier. D’ailleurs, Sir Paul le sait sans doute lui-même… Ce disque réussit pourtant à viser juste. Et même si sa voix n’a logiquement plus la superbe de son âge d’or, Macca reste un maître de la pop song finement taillée. Lui qui en a écrit des centaines n’a aucune leçon à recevoir mais à l’écoute de Hand In Hand, Do It Now, Dominoes ou Confidante, on retrouve les marqueurs d’un artisanat bien à lui. Niveau production, l’ancien leader des Wings a aussi l’intelligence de ne pas faire du jeunisme déplacé. C’est d’ailleurs le classicisme qui prédomine tout au long de cet Egypt Station qui ravira ses fans irréductibles. © Clotilde Maréchal/Qobuz
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Rock - Paru le 12 juillet 2019 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res
Le 27 juin 2007, à Amoeba Music, le magasin de disques le plus célèbre d’Hollywood, Paul McCartney monte sur scène pour une performance secrète d’une heure et quart, délivrée à un public réduit dans un cadre intime, plus proche du Cavern Club que de Wembley. A tel point qu’il dira en guise d’introduction : « Bienvenue à Amoeba ! Ça doit être le concert le plus surréaliste de tous les temps. La direction m’a demandé de vous rappeler que le vol à l’étalage est interdit ! » S’ensuivent 21 titres, tirés de ses albums solo autant que du catalogue des Beatles. Quatre de ces enregistrements seront dès la même année diffusés en version limitée : Only Mama Knows, C Moon, That Was Me, et I Saw Her Standing There. En 2009, ce même contenu est republié sur CD. Restaient 17 chansons qui ont attendu jusqu’à maintenant pour voir le jour. Soutenu par un backing band d’une solidité à toute épreuve, composé de Dave Arch (piano), Rusty Anderson (guitare), Brian Ray (basse) et Abe Laboriel Jr. (batterie), Macca est libre de s’en donner à cœur joie. Sa voix navigue avec assurance sur les titres plus rock comme Drive My Car, puis avec une émotion certaine au fur et à mesure que le concert avance. Sur une performance exceptionnelle de The Long and Winding Road, on saisit soudainement l’intensité du moment : l’alchimie entre l’ex-Fab Four dans la force de l’âge et le public est à son comble. Live at Amoeba 2007 est un sans-faute du début à la fin – mais avions-nous vraiment besoin de le préciser ? © Alexis Renaudat/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD11,99 €
Ram

Pop - Paru le 17 mai 1971 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
L’idée répandue veut que les choses sérieuses concernant McCartney commencent avec Ram, album crédité au nom du couple. Une hypothèse qui donne tout son sens à un disque plus préparé qu’improvisé. Son maître d’œuvre, engagé dans une longue  procédure judiciaire quant à la dissolution des Beatles, n’en récoltera pas les fruits dans l’immédiat. Une certaine suspicion continue de planer sur son travail – qui est loin d’être aplanie actuellement. Composé et enregistré à l’automne 1970 et début 1971, l’album comporte douze titres de toute beauté qui lui garantissent un statut de chef-d’œuvre enfin réévalué trente ans après sa parution. Tout commence quand le couple McCartney embarque à bord du paquebot France  à destination de New York. Dans les studios A&R situés à Manhattan, il met au point les dernières touches aux compositions et recrute sur place des musiciens susceptibles d’accompagner le projet. Après trois jours d’auditions, Paul et Linda recrutent le batteur Denny Seiwell et le guitariste David Spinoza. Ce dernier quitte rapidement les séances, se plaignant de l’ambiance – découvrant sans doute la force de travail dont est capable l’ex-Beatle. Il est aussitôt remplacé par Hugh McCracken. Le New York Philarmonic Orchestra appuie le groupe sur certains titres (« Uncle Albert/Admiral Halsey », « Long Haired Lady »). Toutes proportions gardées, le rôle de Linda consiste à épauler son mari comme pouvait le faire John Lennon auparavant, modifiant une ligne de texte, conseillant telle option au lieu d’une autre ou confortant Paul dans ses choix, et participant vocalement à la majorité des chansons. C’est donc avec un grand étonnement que l’éditeur Lew Grade accueille la nouvelle des crédits de composition et de production qui n’étaient pas ceux prévus initialement (il ira jusqu’à menacer de poursuivre Paul en justice !). Sur le plan musical, le résultat est somptueux. La suite de mélodies et arrangements concoctés par les McCartney est bien digne de son œuvre antérieure, à équivalence avec les titres « Back Seat Of My Car » et « Another Day » (sorti en simple et repris sur les rééditions CD) laissés de côté lors des séances Let It Be. Encore une fois, la double identité de Paul le rocker et mélodiste se glisse aisément dans les titres « Too Many People » ou « Ram On », « Monkberry Moon Delight » et « Dear Boy » faisant encore référence à John. Son ancien partenaire apprécie moyennement l’hommage et, parodiant la photo de pochette présentant Paul avec un bélier (ram), posera avec un cochon sur la carte postale livrée avec Imagine paru peu après, assorti de la réponse « How Do You Sleep ? ». Une autre image montrant deux coléoptères (beetles) en pleine action laisse les observateurs dubitatifs. Fort heureusement, les termes de la rivalité ont depuis laissé place aux qualités intrinsèques du disque : le montage acoustique et symphonique audacieux de « Uncle Albert/Admiral Halsey », la ballade jazzy « Heart Of The Country », « Eat At Home »  tout en réverbération rock’n’roll, l’ode romantique « Long Haired Lady » et les deux parties de « Ram On »  - titre évoquant Paul Ramon, le pseudonyme utilisé lors d’une tournée (1961) et de sa collaboration à « My Dark Hour » du Steve Miller Band (album Brave New World). Pour les fans harccore, il existe une version orchestrale de l’album,  arrangée par Richard Hewson et sortie en douce sous le nom de Percy « Thrills » Thrillington (Thrillington, 1977). © Loïc Picaud / Music-Story
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Pop - Paru le 17 avril 1970 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD18,99 €
Ram

Pop - Paru le 22 mai 2012 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Pop - Paru le 28 juin 2011 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Rock - Paru le 10 juin 2016 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
Proposant une playlist conçue par le principal intéressé en personne, Pure McCartney est la troisième compilation de Paul McCartney et sa première depuis Wingspan en 2001, excellente compilation ne couvrant néanmoins que l'œuvre de l'ex-Beatles jusqu'à 1984. Que ce soit sur son édition double ou quadruple CD, cette nouvelle anthologie se propose de rectifier le tir en offrant plusieurs titres marquants de la période 1984-2014, de Flaming Pie à New en passant par Chaos & Creation in the Backyard. Si les incontournables sont tous présents dans les deux versions, l'édition quadruple CD propose en outre quelques trésors méconnus comme la très Beach Boys "In the Backseat of My Car" qui clôturait magistralement Ram en 1971. © TiVo
CD13,49 €

Rock - Paru le 12 septembre 2005 | Paul McCartney Catalog

HI-RES21,99 €
CD15,49 €

Pop - Paru le 15 mars 2019 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret
CD15,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | Paul McCartney Catalog

CD13,49 €

Rock - Paru le 5 mai 1997 | Paul McCartney Catalog

HI-RES3,49 €
CD2,49 €

Rock - Paru le 22 novembre 2019 | Capitol Records

Hi-Res
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 26 avril 1982 | Paul McCartney Catalog

Hi-Res Livret

L'interprète

Paul McCartney dans le magazine
  • Macca chez Amoeba !
    Macca chez Amoeba ! Il y a 12 ans, Paul McCartney se produisait chez le disquaire californien Amoeba. Le concert complet sort enfin ! Et en Hi-Res !
  • Sergent Pepper's enfin en Hi-Res 24Bit !
    Sergent Pepper's enfin en Hi-Res 24Bit ! Du son d'exception pour le plus célèbre album des Beatles...
  • QIBUZ / Lundi 21 octobre 2013
    QIBUZ / Lundi 21 octobre 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?
  • La Minute Qobuz #7
    La Minute Qobuz #7 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Paul McCartney, Cults, Sébastien Tellier, René Jacobs et Emily Jane White.
  • Un New McCartney
    Un New McCartney Retour à la pop pour l'ex-Beatles Paul McCartney...
  • QIBUZ / Lundi 2 septembre 2013
    QIBUZ / Lundi 2 septembre 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?
  • Macca déploie ses ailes sur l'Amérique
    Macca déploie ses ailes sur l'Amérique En 1976, les Wings de Paul McCartney survolaient les États-Unis...
  • QIBUZ / Lundi 13 mai 2013
    QIBUZ / Lundi 13 mai 2013 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 25 mars 2013
    QIBUZ / Lundi 25 mars 2013 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 10 septembre 2012
    QIBUZ / Lundi 10 septembre 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...