Artistes similaires

Les albums

14,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
" D'une cohésion et d'une élégance sonores magnifiques, l'interprétation de l'Orchestre de Paris rappelle combien la musique de Dutilleux — au moins autant que celle d'Olivier Messiaen ou de Pierre Boulez — domine la seconde moitié du xxe siècle. Cet enregistrement délivre aussi un réconfortant bulletin de santé de l'orchestre " (Télérama / Gilles Macassar, janvier 2015) " Pour qui veut découvrir la musique de Dutilleux, ce disque flamboyant de Paavo Järvi et l'Orchestre de Paris est incontournable" [...] Paavo Järvi, qui a fait de la musique française une priorité de son mandat à l'Orchestre de Paris, donne de ces différentes partitions une lecture très tenue. Acéré et flamboyant, voici l'Orchestre de Dutilleux à son meilleur. " (Classica, février 2015 / Bertrand Dermoncourt) " Quel autre chef que Paavo Järvi est aussi passionnant dans Schumann que Dutilleux ? [...] Les mélomanes habitués au geste incisif du chef estonien, à ses accents affirmés sans emphase, à ses phrasés peaufinés dans le moindre détail ne seront pas surpris par la réussite des Métaboles. [...] On attendait moins Järvi dans la Symphonie n° 1 [...] Il prend au mot le commentaire de Dutilleux : " c'est un peu comme la naissance et le déroulement d'un rêve." Il avance tel un funambule sur son fil, pied sûr et main vers le ciel." (Diapason, mars 2015 / François Laurent)
11,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 juin 2012 | RCA Red Seal

Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
17,99 €
11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
17,99 €
11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
9,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2011 | CSO Media

Distinctions Diapason d'or
Le chef d'orchestre finlandais Paavo Järvi a commencé sa collaboration avec l'Orchestre Symphonique de Cincinnati en 2001 et est à présent directeur musical honoraire de cette phalange. Le CSO a été créé en 1895 et depuis lors n'a cessé de créer de nouvelles oeuvres de compositeurs comme Debussy, Ravel, Mahler ou Bartok. Ce nouvel album, le second sur le propre label de l'orchestre, ne déroge pas à la règle, avec un programme d'oeuvres contemporaines de Erkki-Sven Tüür (né en 1959), Aulis Sallinen (né en 1935), Esa-Pekka-Salonen (né en 1958), Lepo Sumera (1950-2000) et enfin Arvo Pärt, le plus connu d'entre eux. L'atavisme du chef d'orchestre trouve là un terrain d'expression tout à fait propice et fructueux.
9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2011 | CSO Media

Livret Distinctions 5 de Diapason
L'Orchestre Symphonique de Cincinnati est le cinquième plus ancien orchestre des États-Unis et s'est construit une solide réputation dans la défense et la création de la musique contemporaine américaine. Sous la direction de Paavo Järvi, l'orchestre publie un premier volume sur son label maison : CSO Media, avec une série d'enregistrements d'oeuvres du compositeur Charles Coleman (né en 1968), dont les oeuvres Streetscape et Deepwoods sont des commandes de l'orchestre.
11,99 €
7,99 €

Classique - Paru le 8 décembre 2017 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 mars 2017 | Signum Records

Hi-Res Distinctions 4 étoiles Classica
« [...] Si la version de l'Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Simon Rattle avec en soliste Sabine Meyer et Emmanuel Pahud (EMI, 2006) demeure insurpassable, la présente est à classer parmi les meilleures. Relief et couleurs, travail des masses sonores et des phrasés, lisibilité, rapport des solistes et de l'orchestre, servent avec justesse et énergie un discours profondément original ne supportant aucun effet gratuit. [...] la Suite Aladin, séduisante et endiablée, est servie somptueusement par le tempérament de Paavo Järvi et celui du Philharmonia, éclatants dans ces pages des Mille et une nuits.» (Classica, mai 2017 / Pascal Gresset)
28,99 €
24,49 €

Symphonies - Paru le 11 décembre 2015 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Il y a quelques semaines paraissait chez BIS le dernier volume de l'intégrale des six symphonies de Nielsen par Sakari Oramo, en tous points passionnante. Depuis quelques saisons, Paavo Järvi, à la tête du Frankfurt Radio Symphony, se plonge lui aussi dans l'univers puissant, bigarré du compositeur danois, et le fruit de son travail paraît donc aujourd'hui sous étiquette RCA. Premier atout majeur du cycle élaboré par le chef estonien, la prise de son de Rüdiger Orth et Udo Wüstendorfer, dont la qualité de définition permet une grande clarté des pupitres. De multiples détails deviennent soudain perceptibles, modifiant la perception même du style riche et foisonnant de Nielsen. La direction de Paavo Järvi insiste pareillement sur l'inventivité inépuisable de l'orchestre de Nielsen, qui devient alors un créateur à la croisée des esthétiques les plus diverses. La plus complexe de toutes, la Sixième est simplement incroyable (extraordinaire troisième mouvement, Proposta seria. Adagio). L'esthétique de «collage» propre au Danois prend par ailleurs une authentique dimension expressive : rien ne prend l'apparence du factice. Un vrai discours prend forme sous la direction du chef estonien. C'est si rare ! Dans la Cinquième, Nielsen n'est pas loin de rendre parfois un hommage attendri à son ami Sibelius. Ailleurs, on croirait entendre parfois Amériques d'Edgard Varèse, et quelques envolées lyriques peuvent même évoquer Sir Edward Elgar. Certaines crudités de l'orchestre évoquent aussi le premier Chostakovitch. En réalité, Paavo Järvi saisit tout le caractère malicieux de l'œuvre du Danois, et donne une intégrale d’une incroyable pertinence musicale, constamment passionnante. Une très grande réussite. © TG/Qobuz « Hier Beethoven, Schumann, Dutilleux, Chostakovitch. Aux quatre Diapason d'or qui faisaient de Paavo Järvi notre Artiste de l'Année 2015 s'ajoute une intégrale glorieuse des symphonies de Nielsen.» (Diapason, avril 2016)
7,49 €

Classique - Paru le 23 octobre 2015 | Sony Music Japan International

Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
« [...] Sans vibrato ni artifice [...] Paavo Järvi soutient le regard d'acier de Beethoven sans jamais flancher. L'exactitude du geste frappe d'autant plus que les Brêmois sont également ultraprécis. Dans toutes leurs attaques, dans toutes leurs nuances, dans toutes leurs inflexions. [...] Un concentré de puissance vitale. Cependant, tout cela ne suffirait pas sans la logique implacable avec laquelle le chef construit chaque pièce. Et quel sens du drame. [...] Vous pensiez connaître ces partitions par cœur ? Ne sous-estimez pas la capacité du maestro à créer, mieux encore que la surprise en soi, une forme de suspense. Cinquante minutes de musique "seulement", mais cinquante minutes d'une intensité qui ne faiblit jamais.» (Diapason, juin 2015 / Nicolas Derny)
11,49 €

Classique - Paru le 21 août 2015 | RCA Red Seal

Livret Distinctions 5 de Diapason
De toutes les symphonies de Bruckner, la Sixième est celle qui n’a subi aucune modification, aucune deuxième (ou troisième ou quatrième) version de sa plume ; c’est aussi la moins jouée. Non pas qu’il y ait un lien de cause à effet, mais les deux considérations ne sont pas à négliger… Paavo Järvi, qui fut directeur musical de l’Orchestre de la Radio de Francfort de 2006 à 2013, y revient maintenant au titre de Chef émérite et poursuit ainsi sa très intéressante intégrale des Symphonies de Bruckner. Un chef qui n’a rien à prouver et qui, assez loin du star system intempestif, sait faire, avant tout, de la musique sans gesticulation : c’est précisément le genre de qualité indispensable à une lecture brucknérienne dégagée de tout effet de manches et de grandiloquence hors de propos. L’enregistrement de cette Sixième a été réalisé en concert et en public, dans l’acoustique magique de l’Ancien Opéra de Francfort, l’une des plus somptueuses salles de concert européennes. © SM/Qobuz
17,99 €
11,99 €

Symphonies - Paru le 7 avril 2015 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Musique et totalitarisme… La septième symphonie de Chostakovitch a fait l’objet de maintes appropriations politiques et chauvines, toutes plus inutiles les unes que les autres. Que tel enchaînement de notes décrive Staline ou Hitler ou le Petit chaperon rouge n’est que convention ou imagination, et d’ailleurs rien n’atteste que le compositeur lui-même ait dévolu tel ou tel thème à ceci ou cela, ou même que cette symphonie officiellement appelée Léningrad ait été entièrement conçue lors des faits de guerre que connut la malheureuse ville. Ce sont surtout les observateurs, les chroniqueurs, les amis et familiers qui – après la mort de Chostakovitch ! – ont affirmé des tas de choses. Le mieux pour l’auditeur est tout simplement qu’il se réjouisse de cette nouvelle interprétation signée de Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre national de Russie. Le chef a su justifier musicalement de l’extravagante longueur des divers mouvements – le plus court dure douze minutes, le premier carrément une petite demi-heure – en déployant une impressionnante panoplie de couleurs, de sonorités, qui rendent pleinement justice à la musique sans se préoccuper d’une guigne du prétendu contenu historico-politico-ceci-cela. © SM, Qobuz 2015 « Une symphonie "Leningrad" sans chape de plomb mais d'une décantation radicale, c'est le pari tenu à Moscou par Paavo Järvi, qui signe là un de ses meilleurs disques. [...] Enregistré à la quasi-perfection à la tête d'un National de Russie des grands jours, Paavo Järvi trouve une force extrême dans la mise en valeur de chaque détail et par l'exigence d'une profonde continuité dramatique » (Diapason / septembre 2015 / Patrick Szersnovicz)
11,49 €

Musique symphonique - Paru le 9 janvier 2015 | RCA Red Seal

Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
" Le cycle Schumann de Paavo Järvi culmine dans la Symphonie n° 4 en ré mineur.[...] Elisant la deuxième version (1851), Järvi gagne en largeur sans perdre en clarté. Surtout, sa pulsation fondamentale si sûre d'elle ne cède jamais. De ce ressac ininterrompu naît un sentiment de qui-vive tenaillé par la crainte de ce qui pourrait advenir : si folie il y a, elle réside dans cette tension obsessionnelle et canalisée. La "Romance" coule, respire, mais l'inquiétude demeure. Seul le trio du Scherzo s'ouvre à une part de rêve. Cette interprétation décidément sous total contrôle, qui concentre ses forces, avance de manière quasi somnambulique dans le "Langsam" [...] Vision tout d'une pièce en un sens, mais sans conteste passionnante. " (Diapason, janvier 2015 / Rémy Louis)
11,49 €

Classique - Paru le 17 juillet 2009 | RCA Red Seal

14,99 €

Classique - Paru le 10 février 2004 | Warner Classics

L'interprète

Paavo Järvi dans le magazine