Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nick Waterhouse

Avec son costume tiré à quatre épingles, ses cheveux gominés, ses lunettes à monture épaisse et sa guitare demi-caisse, Nick Waterhouse a une dégaine de premier d’une classe des années 60. Impression confirmée à l’écoute de sa musique… L’homme semble effectivement avoir fait un blocage sur une période révolue. Grand bien lui en fasse, puisqu’il perpétue à merveille l’héritage rock, blues et soul des sixties à grand coup de guitares tarantinesques. Dès les premières notes (de n’importe quel morceau), le grain nous propulse immédiatement 50 ans en arrière, sans passer par la case numérique. Car Nick Waterhouse, par gout et/ou fétichisme, n’utilise que du matériel d’époque, des instruments vintage aux techniques d’enregistrement analogiques. Résultat : ça sonne terriblement.


S’il fait clairement parti de la vague rétro qui sévi depuis quelques années, Waterhouse se détache par son identité propre et son talent pour les compositions classieuses. En témoigne son premier disque, Time’s all gone, sorti en 2010, ainsi que son second, Holly, en 2014. Il y a encore quelques décennies, on aurait été choqué de voir ce petit blanc aux airs de dandy s’approprier la black music de la sorte. Et on aurait aimé ces rythmes rêches et saccadés, sauvages et classes. Et on aurait dansé. Finalement, rien n’a changé, puisque c’est toujours aussi bon, et qu’on a toujours envie de se déhancher. Sensation qui se confirme en 2016 avec son troisième album, l'excellent Never Twice pour lequel il invite Leon Bridges sur un titre. © NG/Qobuz

Lire plus

Discographie

17 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums