Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD11,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 31 mai 2004 | Columbia

Distinctions Victoire de la musique
16/9 est le second album de la chanteuse Nâdiya mais c'est véritablement celui ci qui l'a propulsé au sommet. Les premiers singles (« Parle moi », puis « Et c’est parti ») ont véritablement cartonné dans les classements. Des morceaux très punchy et sportifs avec des clips tout en image en synthèse : il n'en fallait pas plus pour faire sensation. Conclusion : dès sa sortie, 16/9 caracole en tête des ventes d’album. Réalisé par Thierry Gronfier, ce deuxième album tout en originalité mélange rap et musique de cinéma. Nâdiya s'explique : « En fait Thierry Gronfier (le réalisateur) et moi avons voulu faire un album en forme d'hommage au cinéma. Chaque chanson est un univers de film qu'on a tout vu au moins une fois dans sa vie. On passe de l'univers de Top Gun à Rambo ou au Western. C'est vrai que c'est plutôt masculin mais ça me correspond bien ! En fait je me sens assez une âme de guerrière, dans tout ce que j'entreprends. Je sais que je dois particulièrement me battre pour tout ce que je veux décrocher. Alors oui il y a une notion de force qui apparaît, mais il y a aussi une grande sensibilité ». Il est vrai que la chanteuse véhicule depuis ses débuts cette image de femme très forte et énergique, sans doute dû à son passé de sportive de haut niveau, mais également à l'univers de ses clips un peu masculin. Le film Rocky a d’ailleurs inspiré le clip de son single « Et c'est parti », où elle se met dans la peau d'un boxer. Sur cet album, Nâdiya a été l’inspiratrice de tous les textes : auteur de deux titres, elle a dirigé le reste de main de maître. La douceur est également au rendez-vous sur ce disque avec de jolies ballades bien interprétées. Que ce soit la composition des morceaux, la production et la réalisation, cet album est plutôt bien ficelé.   S’ouvrant sur le single assez rythmé « Parle moi », il se poursuit par le tube « Et c'est parti » et l’on y trouve deux reprises de son premier album (« Ouvre grand ton cœur » et « La personne à qui tu penses »). Notons quelques invités sur certains titres : le rappeur Cool Tet Smartzee et son propre fils Yanis qui pose sa voix sur une comptine intégrée au titre « Quand vient la nuit ». C’est véritablement avec 16/9 qu’elle s’impose auprès du grand public et notamment des adolescents.   © Thomas Mahler / Music-Story
CD11,49 €

Chanson française - Paru le 10 juin 2004 | Columbia

Précédé par le single « Vivre ou survivre », Nâdiya revient après un an d'absence avec son quatrième album intitulé La Source. Après le tourbillon médiatique qu'elle a vécu, c'est un retour aux racines qu'elle effectue avec ce disque. C'est dans le pays d'où sont originaires ses parents (l’Algérie) que Nâdiya a fui la pression médiatique et les rumeurs, pour pouvoir se recentrer sur l'essentiel : elle-même. Elle explique le titre : « La source, ça veut dire plein de choses. C’est les racines, l’ancrage dans qui vous êtes vraiment. Il y a donc les ancêtres, les grands-parents, les odeurs. Le fait de retourner en Algérie, ça m’a permis de vraiment savoir qui j’étais. La source, c’est aussi l’eau et l’eau pour moi c’est une énergie pure avec laquelle on se lave de plein de choses. L’eau, c’est quelque chose qui bouge. Pendant ces douze mois de repli, j’ai eu le temps de voir les choses et de pouvoir être amenée dans ce que je sais que je peux donner ».   Ce nouvel album est une sorte de best of de ses deux albums studio précédents. Etonnamment  il ne contient  que cinq nouveaux titres pour dix reprises de ses anciens succès : « La Source », « Comment oublier » (en duo avec Jio), une version acoustique de « A mon père » (enregistré avec Idir), et « Vivre ou survivre ». Là encore pas de surprise, Nâdiya donne le ton : « Je me suis concentrée sur ces cinq titres. J’ai mis un an pour les faire. Je suis passée par une profonde introspection pour savoir si j’allais continuer. J’avais touché le fond et je m’en suis sortie. J’ai appelé mon disque La Source, car je voulais une énergie pure. C’est un retour à moi-même...». Parmi ces nouveautés, on retrouve le single  « Vivre ou survivre », morceau très combattif, mais également le nouveau genre à la mode, le slam, auquel Nâdiya s'essaie sur le titre « La Source ». Elle se justifie : « Je le dis très bien dans mon slam, on a tous le choix d’aller vers le haut ou de continuer vers le bas. Pour avoir vécu ce sentiment, j’avais envie de transmettre ça aux gens. Je connais la cible des gens qui achètent mes albums : ce sont les jeunes. Et c’est important qu’ils sentent que la personne qui a l’habitude d’être dans l’énergie, dans la force, peut se retrouver dans une très grande fragilité ». Le son oriental, tribut à ses origines, se retrouve sur « Corrida » et « A mon père », très bel hommage à la figure paternelle, qu’elle interprète en duo avec le célèbre chanteur folk kabyle Idir. « Je rends hommage à mon papa. Issue d’une culture orientale, le rapport avec le père est un rapport de respect, de pudeur et souvent de non-dit. J’avais envie de dire à mon papa que, même s’il ne l’avait pas dit, qu’il avait réussi son rôle de papa ». C'est donc sous le signe de la sincérité que Nâdiya a fait son retour.   © Jamila Wahid / Music-Story
CD4,99 €

Pop/Rock - Paru le 28 juin 2004 | Columbia

CD11,49 €

R&B - Paru le 28 novembre 2008 | Columbia

CD11,49 €

Pop/Rock - Paru le 2 juin 2006 | Columbia

CD3,99 €
Roc

Chanson française - Paru le 10 juin 2004 | Columbia

CD8,99 €

Chanson française - Paru le 22 février 2019 | N4Z

CD3,99 €

Chanson française - Paru le 10 juin 2004 | Columbia

CD3,99 €

Chanson française - Paru le 22 septembre 2004 | Columbia

CD3,99 €

Chanson française - Paru le 10 juin 2004 | Columbia

CD11,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 5 novembre 2001 | Columbia

Bien que Changer Les Choses soit le premier album de Nâdiya, il est loin d'être un album-test pour la chanteuse. Persévérante, Nâdiya à su s'armer de patience pour parvenir à affirmer ses choix artistiques, avant de se lier avec Sony, pour ce disque tant imaginé et espéré. Influencée depuis toujours par le R&B et la soul, c'est sans surprise que l'on retrouve  ces deux genres musicaux sur ce premier disque. Les ballades  alternent avec des morceaux plus rythmés. Il est vrai que c'est surtout sur des morceaux mélancoliques que la fragilité et la voix sensuelle de Nâdiya sont mises en avant (« Qui pourrait m'aimer », « La personne à qui tu penses »). A contrario, les titres pop et  énergiques « Chaque fois » et « Rien que pour toi » révèlent l’aspect combatif de sa personnalité qui va devenir véritablement sa marque de fabrique : la chanteuse est une battante qui va au bout des choses qu'elle entreprend, n'en déplaise à ses détracteurs. Bien que les morceaux soient personnels, ce premier album reste cependant très classique, dans la veine d'autres chanteuses R&B. La production assez lisse n'en fait pas un album révolutionnaire, cependant c'est un opus encourageant qui permet à la jeune chanteuse de sortir de la masse de la scène R&B française et d'acquérir un petit public et des fans. © Jamila Wahid / Music-Story
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Pop - Paru le 21 juin 2019 | N4Z

Hi-Res
CD1,69 €

Chanson française - Paru le 11 janvier 2019 | N4Z

CD2,49 €

Pop - Paru le 15 décembre 2017 | N4Z

CD1,69 €

Chanson française - Paru le 11 janvier 2019 | N4Z

CD1,69 €

Pop - Paru le 4 octobre 2019 | N4Z

CD1,69 €

Musiques du monde - Paru le 17 mai 2019 | N4Z

CD1,69 €
Top

Chanson française - Paru le 11 janvier 2019 | N4Z

CD1,69 €

Pop - Paru le 23 août 2018 | N4Z

CD4,99 €

Pop/Rock - Paru le 10 juin 2004 | Columbia