Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Michael Mantler

Trompettiste et compositeur autrichien, Michael Mantler a participé à la fondation de The Jazz Composer's Orchestra Association et collaboré au Liberation Music Orchestra de Charlie Haden aux États-Unis avant de suivre son parcours en Europe dans le domaine du jazz d'avant-garde et de la musique contemporaine. Né à Vienne le 10 août 1943, il étudie la trompette et la musicologie à l'Académie de musique avant d'intégrer en 1962 le Berklee College of Music à Boston. Installé à New York deux ans plus tard, il collabore avec Cecil Taylor, qui l'enrôle dans la Jazz Composers Guild avec Roswell Rudd et Archie Shepp. Après avoir formé le quintette Jazz Realities avec Carla Bley, il initie The Jazz Composer's Orchestra Association (JCOA), une fondation destinée à promouvoir la création orchestrale dans le jazz, à l'instar du manifeste The Jazz Compoer's Orchestra de 1968. Mariés de 1965 à 1991, Michael Mantler et Carla Bley poursuivent leur étroite collaboration et s'associent au Liberation Music Orchestra de Charlie Haden (1970). Sous leur propre label Watt distribué par ECM, le trompettiste et compositeur d'avant-garde enregistre l'album No Answer (1974) avec Jack Bruce et Don Cherry sur des textes de Samuel Beckett puis, dans son studio de Woodstock, The Hapless Child (1976), Silence (1977), Movies (1978), More Movies (1980), Something There (1983), Alien (1985) et Many Have No Speech (1988), avec entre autres Robert Wyatt, Nick Mason, Terje Rypdal, Jack DeJohnette, Steve Swallow, Kevin Coyne, Larry Coryell, Philip Catherine, Mike Stern, Marianne Faithfull et les arrangeurs Michael Gibbs et Don Preston, en collaboration avec The Strings of the London Symphony Orchestra. De retour en Europe en 1991, il offre à ses compositions orchestrales improvisées sur des textes d'auteurs une tonalité plus contemporaine avec la participation de The Balanescu Quartet sur Folly Seeing All This (1993), puis du Danish Radio Big Band, de musiciens danois comme le guitariste Bjarne Roupé et de Mona Larsen, John Greaves ou sa fille Karen Mantler sur les enregistrements suivants dont Hide and Seek (2001), sur des textes de Paul Auster. Cette combinaison de jazz d'avant-garde et de musique contemporaine donne notamment lieu aux oeuvres Songs and One Symphony (2000) et Concertos (2008). En 2014, Mantler renoue avec ses débuts dans The Jazz Composer's Orchestra Update, puis signe Comment C'est (2017).


© ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2021
Lire plus

Discographie

22 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 2
1 sur 2

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums