Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Piano solo - Paru le 3 mars 2017 | Oehms Classics

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« Splendidement enregistrées par la Radio de Cologne, dans une acoustique permettant au piano de sonner avec une plénitude, une brillance sans dureté, une longueur des sonorités idéales pour Schubert, les œuvres choisies par Michael Endres évoluent sans cesse entre liesse et drame. Il nous livre donc ici, après l'album qui réunissait la Wanderer Fantaisie et les trois Klavierstücke D946 (Diapason d'or, 2009), un nouvel addendum à la plus remarquable intégrale des sonates de Schubert parue ces vingt dernières années.» (Diapason, juin 2017 / Alain Lompech)« Une intégrale des sonates de Schubert, parue en 2005 chez Capriccio, avait attiré l'attention sur le pianiste allemand Michael Endres [...] Son dernier enregistrement réunit des pages essentielles du compositeur avec quelques pièces de moindre envergure mais dont il sait à merveille rendre avec élégance et style toute l'émotion contenue. Il ne faut pas attendre de cet artiste une affirmation de l'ego, une caractérisation trop personnelle. En revanche s'affirme un art noble fait de fluidité et de naturel où tout paraît couler de source comme en attestent les Impromptus D.899 et D.935. Aucun emportement, aucun pathos dans cette interprétation souple, poétique, qui sait [...] musarder, respecter les silences, agencer les transitions et raconter une histoire (Allegretto D.915, Andante D.604) sans jamais élever le ton et surtout agresser le clavier. [...] » (Classica, mai 2017 / Michel Le Naour)
CD99,90 €

Classique - Paru le 3 juillet 2012 | CapriccioNR

Livret Distinctions 5 de Diapason
Capriccio propose la réédition de l'intégrale des sonates pour piano de Schubert en 10 CD par l'excellent pianiste Michael Endres. Le programme comprend également l'intégrale des danses, valses et écossaises. Le tout à prix incroyablement économique !
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 1 janvier 2016 | Oehms Classics

Distinctions Diapason d'or
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Oehms Classics

Livret
Musicien régulier de l’écurie Oehms Classics, label duquel la production en matière de piano (notamment avec les jeunes Herbert Schuch, Gabriele Carcano, William Youn) mérite une attention particulièrement soutenue, Michael Endres, né en 1961 à Sonthofen dans la région des Alpes bavaroises, nous propose aujourd’hui sa vision d’un des corpus les plus ardus du répertoire pianistique : plus encore que les Nocturnes, les Barcarolles de Fauré forment un ensemble d’une grande variété, dans lequel se dévoilent quelques-unes des créations les plus audacieuses du compositeur, comme en témoigne la complexe Barcarolle No. 5 (1893), qui étonnera toujours par ses chromatismes rugueux et son grand geste, presque spectaculaire. On est alors dans les années où Fauré expérimente des esthétiques très diverses (Nocturne No. 6, Barcarolle No. 6 ― qui n’est déjà plus le même monde que la précédente ―, le délicat Thème et Variations). Si la Barcarolle No. 1, de 1880, demeure l’une des plus célèbres des pièces de Fauré, formant un bis idéal pour de nombreux pianistes avec sa délicieuse partie centrale en volutes sensuelles, les Barcarolles Nos. 8 à 10 concentrent peut-être les moments les plus expressifs de l’ensemble. La Huitième dévoile définitivement un génie inouï de la transition et des suspensions harmoniques, que reprendra Ravel ; la Neuvième, recueillie à la manière d’un Nocturne (composé entre les Nocturnes Nos. 10 et 11) construit un discours mélodique d’une ampleur inoubliable, dans le plus pur style fauréen, et annonce même le souffle halluciné des œuvres tardives. Les Dizième et Onzième sont les pendants du 11e Nocturne, qui partage d’ailleurs avec la Dizième le même numéro d’opus : état dépressif, angoisse existentielle sont à l’honneur, sans doute plus extériorisée dans la 10è, moins dans la 11è. Dans cet ensemble fauréen, Michael Endres assume un propos implacable, noir. © Théodore Grantet/Qobuz
CD39,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | Oehms Classics

CD59,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | CapriccioNR

CD29,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | Oehms Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 août 2010 | CapriccioNR

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 août 2010 | CapriccioNR

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2010 | CapriccioNR

CD39,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2002 | CapriccioNR

CD14,99 €

Classique - Paru le 2 octobre 2015 | Oehms Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | Oehms Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 7 août 2012 | Oehms Classics

Livret
Gershwin a composé de nombreuses mélodies, qu'il a lui-même arrangées pour piano seul. Cet album présente 18 pièces du "song book" de Gershwin, dans une interprétation fantastique du pianiste Michael Endres. En complément de programme Rhapsody in Blue dans sa version pour piano seul.
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | Oehms Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | Oehms Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | Oehms Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2010 | CapriccioNR

CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2010 | CapriccioNR