Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD22,49 €

Classique - Paru le 16 mars 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Max Richter, qui vient de signer avec Deutsche Grammpophon, s'est attelé à profondément respecter l’œuvre originale de Vivaldi, tout en y insufflant toute la modernité de sa vision. S’inspirant autant des Beatles que de Bach, il mélange la beauté baroque avec la méthodologie minimaliste, l'orchestration classique avec la technologie moderne. Max Richter a été récompensé en Allemagne par le prestigieux ECHO Klassik pour sa "recomposition" de Vivaldi, réalisée sur invitation de Deutsche Grammophon, en 2012. Cet album nous revient ici réédité et augmenté d'ajouts que Richter appelle "ombres". Le casting est tout autant remarquable avec André De Ridder à la tête du Konzerthaus Kammerorchester de Berlin et Daniel Hope en soliste.
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 31 juillet 2020 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
Où se situe Max Richter ici ? Musicalement, c'est un grand nuage, ayant récolté les fruits de la musique « ambient » avec ses vastes horizons d’une imperturbable tranquillité, aussi bien que de l’esthétique épurée et néo-classique d’Europe de l’Est, on pense à la Troisième Symphonie de Górecki, qui restera le grand chef-d’œuvre dans cette vaine. Avec Voices qui reprend à chaque morceau la « Déclaration universelle des droits de l’homme » de 1948, narrée dans une version revue par l'actrice américaine Kiki Layne, Max Richter a imaginé une œuvre pour un orchestre principalement composé de basses et de violoncelles, véritable medium de réflexion sur les problématiques de la société contemporaine. Ce nouvel album de Max Richter est donc engagé, pourtant porté par une constante euphonie qui séduira ses plus grands fans. © Theodore Grantet/Qobuz
A partir de :
CD17,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Bandes originales de films - Paru le 5 juin 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Électronique ou concrète - Paru le 27 janvier 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
A partir de :
CD12,49 €

Séries TV - Paru le 2 décembre 2014 | WaterTower Music

Livret
A partir de :
HI-RES29,99 €
CD21,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 mai 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Classique - Paru le 19 février 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €

Séries TV - Paru le 19 février 2016 | WaterTower Music

A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 31 juillet 2020 | Decca (UMO) (Classics)

Après le grand projet Sleep (2015), qui l'a occupé sur une durée de cinq ans entre sa sortie, les premières représentations, le documentaire et la tournée nord-américaine, Max Richter dévoile en juillet 2020 sa nouvelle oeuvre ambitieuse, Voices, axée autant sur la voix parlée que chantée. Entre ces deux ponts, le compositeur allemand s'est encore attelé à quelques partitions de commande pour la télévision (la série My Brilliant Friend) ou le cinéma avec les bandes originales des films Hostiles, White Boy Rick, Mary Queen of Scots et Ad Astra.Inspirée par la Déclaration des droits de l'homme, dont des passages sont récités en différentes langues, l'oeuvre Voices est une composition pour voix et orchestre comprenant huit violons, six altos, vingt-quatre violoncelles, douze contrebasses et une harpe, soit un effectif entier de cordes. Les vingt-cinq pièces de l'album original se divisent en plusieurs sections dont les grandes lignes sont All Human Beings, Journey, Chorale, Murmuration, Cartography et Little Requiems. A cela s'ajoute un autre disque de versions orchestrales de ces pièces.Le projet peut paraître déroutant, mais il n'en est rien tant l'art de Max Richter à établir un univers conceptuel tend à masquer une musique délibérément accessible à quiconque. Il n'est ainsi nul besoin d'être familiarisé avec la théorie musicale ou l'histoire de la musique contemporaine pour se laisser porter par l'alternance de voix parlées ou chantées et le lyrisme des cordes. Chaque pièces peut être prise à part, par exemple la Chorale en quatre parties où officie la merveilleuse voix de Grace Davidson, ou les extraits de la Déclaration récités par l'actrice Kiki Layne, comme les phases instrumentales reliant ces lectures. Le compositeur lui-même intervient au piano dans unprélude en deux parties. A travers Voices, sa musique touche ainsi à l'universalisme. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2020
A partir de :
CD17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 9 décembre 2016 | EuropaCorp

L'interprète

Max Richter dans le magazine