Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonates n°1, 2 & 3 Op. 2 / Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 24 août 2010 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonate n°4 Op. 7 - Sonate n°8 « Pathétique », Op. 13 - Sonate n°14 « Clair de lune », Op. 27 n°2 / Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Évidemment, l’intérêt principal de cet album réside dans le Concerto de Carl Loewe plus que dans celui de Chopin, déjà mille fois enregistré – quand bien même la pianiste Mari Kodama fait des merveilles. Loewe, rappelons-le ici, fut un compositeur dont l’immense célébrité, surtout dans la sphère germanophone, réside dans ses quelque 400 Lieder et Ballades qui lui ont valu le surnom de « Schubert d’Allemagne du Nord ». Ce qui ne l’empêcha pas de composer cinq opéras, deux concertos pour piano, des oratorios, trois quatuors à cordes, de la musique de chambre, mais seul semble avoir survécu durablement sa production de Lieder. Loewe fit également une belle carrière de chef et de soliste : c’est lui qui dirigea la création de l’Ouverture du Songe d’une nuit d’été du tout jeune Mendelssohn, et qui joua avec lui lors de la création du double concerto du même Felix. Les deux ouvrages ici présentés datent de la même époque, 1830 et 1831 respectivement, même si le Chopin semble plutôt « regarder de l’avant » vers le genre romantique, tandis que Loewe se place encore sous l’ombre tutélaire de Beethoven, avec toutefois un surcroît de virtuosité quasi lisztien ! À découvrir, en particulier le très sylvestre deuxième mouvement et ses singuliers appels de la forêt. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 6 mars 2012 | PentaTone

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonates n°16, 17 & 18 Op. 31 / Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonate n°21 « Waldstein », Op. 53 - Sonate n°23 « Appassionata », Op. 57 - Sonate n°26 « les Adieux », Op. 81a / Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 27 août 2013 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2011 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | PentaTone

Hi-Res Livret
Rencontre au sommet entre Tchaïkovski et Rachmaninov pour commencer, Tchaïkovski et Arenski ensuite, Tchaïkovski et Debussy enfin : c’est en effet Rachmaninov qui réalisa la transcription pour piano à quatre mains de la Suite de La Belle au bois dormant, Arenski celles pour deux pianos de Casse-noisette, et Debussy celle du troisième acte du Lac des cygnes (dont d’autres morceaux, ici aussi présentés, sont transcrits par Edouard Erlanger, moins célèbre quand même…), un florilège de perles de ballet du grand compositeur. On notera que Rachmaninov n’avait que dix-huit ans lorsque Tchaïkovski en personne lui confia le travail, et que le maître ne fut pas entièrement satisfait du premier jet, de sorte que la partition fit maintes navettes entre les deux musiciens avant de recevoir le « nihil obstat ». Quant au travail de Debussy, il fut commandé par Madame von Meck au tout jeune Français et lorsqu’elle l’envoya à Tchaïkovski toute frétillante de fierté pour son protégé, Tchaïkovski l’envoya à son éditeur avec la remarque « sans indiquer le nom de Bussy ». Sans savoir que la postérité rassemblerait les deux noms, pour la plus grande gloire des deux compositeurs, et quelles que soient leurs différences… Au(x) piano(s), les sœurs Kodama : Mari, disciple de Geneviève Joy, Tatiana Nikolaïeva ou encore Alfred Brendel, et Momo, une élève de Perahia, András Schiff et de la même Nikolaïeva. Toutes deux poursuivent indépendamment l’une de l’autre des carrières phénoménales, mais voici leur premier enregistrement sororal. © SM/Qobuz
CD13,49 €

Classique - Paru le 10 octobre 2014 | Berlin Classics

CD5,94 €

Classique - Paru le 27 janvier 2009 | Analekta

Livret
Concerto pour piano n° 2 en si bémol majeur, op. 19 - Concerto pour piano n° 1 en ut majeur, op. 15 / Mari Kodama, piano - Orchestre symphonique Allemand de Berlin - Kent Nagano, direction
HI-RES1,39 €
CD1,07 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | Berlin Classics

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - À paraître le 11 octobre 2019 | Berlin Classics

Hi-Res