Artistes similaires

Les albums

21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 1 juin 2018 | Blue Note

Hi-Res
Il y a un avant et un après 1986 dans la vie de Marcus Miller. Cette année-là, le bassiste alors âgé de 27 ans compose et produit le fameux Tutu d’un certain Miles Davis… Depuis, le chemin parcouru par ce virtuose de la quatre-cordes s’est étoffé d’albums ébouriffants pour les autres (plus de 500 !) ou pour lui-même (une bonne vingtaine) et de collaborations multiples… Comme souvent avec Marcus Miller, les frontières entre jazz, funk, soul et blues sont superbement floutées. Et c’est à nouveau le cas sur ce Laid Black. Après Afrodeezia, qu’il avait conçu comme un périple musical dans son histoire personnelle, retraçant le parcours de ses ancêtres, Laid Black l’inscrit dans le temps présent avec un cocktail de toutes les sonorités urbaines qu’il affectionne : hip-hop, trap, soul, funk, R&B et jazz, évidemment. C’est d’ailleurs cette vision un peu à 180° qui fait la patte du bonhomme. Slalomer entre divers courants des musiques afro-américaines. Et même glisser quelques clins d’œil bien référencés comme lorsqu’il revisite le Que Sera, Sera (Whatever Will Be, Will Be) popularisé par Doris Day mais dans l’arrangement qu’en avait fait Sly Stone sur Fresh en 1973. Pour cette cuvée 2018, Marcus Miller a fait appel à plusieurs gâchettes comme Trombone Shorty, Kirk Whalum, Take Six, Jonathan Butler et la jeune soul sister belge Selah Sue. Groove à gogo et pyrotechnie précise mais jamais écœurante nourrissent un disque comme seul son auteur sait en réaliser. © Clotilde Maréchal/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Jazz - Paru le 2 mars 2015 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Certes il y eut un avant et un après 1986 dans la vie de Marcus Miller. Cette année-là, le jeune bassiste compose et produit le fameux Tutu de Miles Davis… Depuis, le chemin parcouru par ce virtuose de la quatre-cordes s’est étoffé de passionnants albums pour les autres (plus de 500 !) ou pour lui-même (une vingtaine) et de collaborations multiples... Récemment nommé porte-parole de l’Unesco pour le projet La Route de l’Esclavage, le bassiste et producteur a souhaité, pour ce premier album chez Blue Note, suivre les traces de ses ancêtres africains devenus Américains. De l’Afrique de l’Ouest donc à la Louisiane, en passant par le Brésil et les Caraïbes, Marcus Miller remonte ici aux sources des grands courants musicaux afro-américains tout en conservant ce groove unique, ce son de basse reconnaissable entre mille. Pour l'épauler sur cet Afrodeezia, un casting incluant Brett Williams (claviers), Louis Cato (batterie), Lee Hogans (trompette), Adam Agati (guitare), Alex Han (sax), Alune Wade (basse, chant), Adama Bilarou (percus), Guimba Kouyaté (guitare) et Cherif Soumano (kora). © CM/Qobuz
13,49 €

Jazz - Paru le 28 mai 2012 | Dreyfus Jazz

En 1986, le jeune Marcus Miller compose et produit l’un des albums les plus percutants du jazz moderne, Tutu, pour le légendaire Miles Davis. Avec ce nouvel album studio, son premier depuis cinq ans, Marcus Miller innove à nouveau. « Je sens qu’une page se tourne », dit Marcus Miller. « Nos derniers héros disparaissent et nous entrons dans une ère nouvelle, à la fois politique et culturelle. Mais la Musique n’est pas aussi révolutionnaire que les médias. Il est temps pour une Renaissance. » Avec un casting incroyable de jeunes musiciens, et des invités comme Dr. John, Gretchen Parlato et Ruben Blades, Marcus Miller partage ici huit nouvelles compositions originales ainsi que cinq standards, en même temps qu'un hommage vibrionnant à Michael Jackson.
15,99 €
13,49 €

Electro - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

Hi-Res
13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

14,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

14,99 €

Jazz - Paru le 1 juin 2018 | Blue Note

Il y a un avant et un après 1986 dans la vie de Marcus Miller. Cette année-là, le bassiste alors âgé de 27 ans compose et produit le fameux Tutu d’un certain Miles Davis… Depuis, le chemin parcouru par ce virtuose de la quatre-cordes s’est étoffé d’albums ébouriffants pour les autres (plus de 500 !) ou pour lui-même (une bonne vingtaine) et de collaborations multiples… Comme souvent avec Marcus Miller, les frontières entre jazz, funk, soul et blues sont superbement floutées. Et c’est à nouveau le cas sur ce Laid Black. Après Afrodeezia, qu’il avait conçu comme un périple musical dans son histoire personnelle, retraçant le parcours de ses ancêtres, Laid Black l’inscrit dans le temps présent avec un cocktail de toutes les sonorités urbaines qu’il affectionne : hip-hop, trap, soul, funk, R&B et jazz, évidemment. C’est d’ailleurs cette vision un peu à 180° qui fait la patte du bonhomme. Slalomer entre divers courants des musiques afro-américaines. Et même glisser quelques clins d’œil bien référencés comme lorsqu’il revisite le Que Sera, Sera (Whatever Will Be, Will Be) popularisé par Doris Day mais dans l’arrangement qu’en avait fait Sly Stone sur Fresh en 1973. Pour cette cuvée 2018, Marcus Miller a fait appel à plusieurs gâchettes comme Trombone Shorty, Kirk Whalum, Take Six, Jonathan Butler et la jeune soul sister belge Selah Sue. Groove à gogo et pyrotechnie précise mais jamais écœurante nourrissent un disque comme seul son auteur sait en réaliser. © Clotilde Maréchal/Qobuz
13,49 €
M2

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

9,99 €

Jazz - Paru le 8 mars 2005 | Hannibal

20,49 €
17,49 €

Bandes originales de films - Paru le 29 septembre 2017 | Warner Bros.

Hi-Res
13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

14,99 €

Jazz - Paru le 23 septembre 2002 | Rhino - Warner Bros.

13,49 €

Jazz - Paru le 14 juillet 2008 | Dreyfus Jazz

13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

13,49 €

Jazz - Paru le 1 avril 2012 | Dreyfus Jazz

5,99 €

Jazz - Paru le 1 août 2008 | Jazz Door

17,49 €

Bandes originales de films - Paru le 29 septembre 2017 | Warner Bros.

L'interprète

Marcus Miller dans le magazine