Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 21 septembre 2018 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret
Sur son premier album paru en 2016, Lorenzo Naccarato définissait sa musique comme du jazz cinématique, avec le mouvement au cœur de son exploration musicale. Aux côtés de son trio formé en 2012 avec le contrebassiste Adrien Rodriguez et le batteur Benjamin Naud, le pianiste offrait déjà les prémices d’une forte personnalité artistique. La fluidité des improvisations, la finesse des mélodies et la complicité éblouissante entre les trois hommes se retrouvent deux ans plus tard sur ce Nova Rupta que Naccarato place dans le prolongement d’une recherche esthétique initiée sur le précédent, autour du concept de cette musique cinématique.« Il me semble que toute forme de vie est souffle et mouvement. En tant que compositeur, en tant que musicien et tout simplement en tant qu’être humain, je suis en perpétuelle quête de souffle, de mouvement ou d’émotion, deux termes qui étymologiquement se rejoignent. Qu’il s’agisse du mouvement céleste animant notre cosmos, de celui de la course des athlètes aux Jeux Olympiques ou encore du mouvement tellurique qui sculpte la surface du globe, j’aime traduire ces sources d’inspiration à travers mon travail de compositeur. » Impossible de ne pas lier cette envie à ce que l’on entend ici. Au point que le trio de Lorenzo Naccarato prend soin de ne jamais perdre l’auditeur en cours de route. L’épure mélodique et le souci de dramaturgie dans l’évolution des pièces, dans leur orchestration et dans leurs nuances se retrouvent au cœur des débats de ce beau disque assez envoûtant de jazz contemporain. Un jazz en forme d’invitation au voyage narratif. © Clotilde Maréchal/Qobuz
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Jazz contemporain - Paru le 11 mars 2016 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret
Un jazz cinématique. C’est ainsi que le pianiste Lorenzo Naccarato définit la musique de son trio qu’il a formé en 2012 avec le contrebassiste Adrien Rodriguez et le batteur Benjamin Naud. Un jazz cinématique dans le sens où la notion de mouvement est au cœur de son exploration musicale. Et force est de reconnaitre que le premier album de la jeune formation est réellement une œuvre en mouvement. En cela, ce beau disque marche sur les brisées d’un trio comme E.S.T. La fluidité des improvisations, la finesse des mélodies et la complicité éblouissante entre les trois hommes font de ce disque une œuvre plus qu’attachante. © CM/Qobuz