Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 17 septembre 2021 | Reprise

Hi-Res
A partir de :
CD27,99 €

Rock - Paru le 5 octobre 2018 | Rhino - Warner Records

Dans la grande famille des guitaristes de talent, les noms d’Eric Clapton, Keith Richards et Frank Zappa se positionnent sur le bout de la langue. Mais Lindsey Buckingham, ex-membre de Fleetwood Mac, a bel et bien sa place dans le classement. A 69 ans, ce lauréat de trois Grammy Awards peut se vanter d’avoir fait jouir de nombreux fans dans les années 70/80, mais aussi d’une carrière solo bien étoffée. Car Buckingham, c’est aussi six albums studio, trois live et un disque en duo avec Christine McVie de Fleetwood Mac. Solo Anthology: The Best of Lindsey Buckingham est une compilation de plus de trois heures qui regroupe principalement des compositions originales de l’artiste. Une sorte de vaste résumé de sa carrière à travers des versions live ou alternatives notamment des albums Law and Order, Go Insane et Out of the Cradle, mais aussi ses collaborations avec McVie sur l’album de 2017, Lindsey Buckingham Christine McVie. Un art du picking intact comme sur Not Too Late mais qui n’empêche pas pour autant la voix du Californien de glisser vers un aspect parfois plus commercial. Une anthologie qui accueille par la même occasion deux nouveaux titres : Hunger et Ride This Road ainsi que des ballades folkloriques dès l’ouverture avec Don't Look Down. Un voyage dans le temps depuis le premier album solo de Buckingham en 1981 jusqu’à nos jours. © Anna Coluthe/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 15 décembre 2008 | Reprise

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 9 juin 2017 | East West Records

Hi-Res
De ce côté-ci de l’Atlantique, Christine McVie et Lindsey Buckingham ne sont évidemment pas d’illustres inconnus. Simplement, sur leur terre d’Amérique, les deux Fleetwood Mac sont de véritables icones de la pop. Deux dieux vivants ayant accompagné la vie de milliers d’Anglo-saxons durant les années 70 et 80. Avec Stevie Nicks (absente de ce disque), Buckingham et McVie sont les artisans de tous les tubesques succès du groupe ayant engendré des albums comme Rumours, Tusk et Mirage. Avec cette cuvée 2017 portant sobrement leurs noms en guise de titre, la Britannique et le Californien ressortent leur indéniable savoir-faire. Ce don de la mélodie pop séduisante en façade et de la production léchée. Ça-et-là, des bribes du Fleetwood Mac d’antan viennent chatouiller les oreilles. De quoi combler les fans d’un groupe ayant entassé les disques d’or. © CM/Qobuz
A partir de :
CD17,49 €

Rock - Paru le 24 mars 2008 | Reprise

A partir de :
CD16,99 €

Rock - Paru le 12 septembre 2008 | Reprise

Peu importe que Gift of Screws soit considéré comme le quatrième ou le cinquième album de Lindsey Buckingham, il est avant tout son tour de force, passé par mille et une vissiscitudes avant de voir le jour en 2008, après le déjà excellent et acoustique Under the Skin.La première version de l'album enregistrée entre 1995 et 2001 servira finalement à pallier le manque d'inspiration de ses collègues en fourbissant pas moins de sept compositions à l'album du retour de Fleetwood Mac, Say You Will en 2003. Nullement découragé, l'auteur-compositeur et sous-estimé guitariste remet son ouvrage sur le métier et signe dix nouveaux titres de toute beauté, complétant ainsi un disque dont l'intitulé emprunte un vers à la poétesse Emily Dickinson.Composé, arrangé et produit en grande partie par son auteur, Gift of Scews comprend trois chansons coécrites par sa femme ou son fils, et accueille incidemment la paire rythmique John McVie et Mick Fleetwood sur « Wait for You » et « The Right Place to Fade ». Au-delà de ces considérations, le recueil abrite tout le savoir-faire d'un guitariste rompu aux techniques du picking (« Time Precious Time ») et d'un artisan féru d'explorations sonores (« Great Day »). Ces qualités, combinées à une grande maturité du texte et un sens habile de la mélodie imparable (« Did You Miss Me »), dessinent les contours d'un classique instantané.Pour les plus assidus, une version pirate de dix-sept titres a survécu au naufrage initial. Elle comprend les titres achevés pour Say You Will (notamment « Miranda », « Steal Your Heart Away », « Red Rover » et « Murrow ».) ou réutilisés pour Under the Skin. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2017
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 16 février 2010 | Reprise

A partir de :
CD2,99 €

Rock - Paru le 17 juillet 2015 | Rhino - Warner Records

A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 31 octobre 2011 | Mercury Studios

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 22 juillet 2021 | Rhino

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 8 juin 2021 | Reprise

Hi-Res
A partir de :
CD9,44 €13,49 €(30%)

Rock - Paru le 6 septembre 2011 | earMUSIC Classics

Since resuming his solo recording career with 2006's Under the Skin, songwriter and guitarist Lindsey Buckingham has worked steadily but quietly. After the gorgeous Gift of Screws in 2008, he toured briefly and returned to the shadows; but the three years between it and 2011's Seeds We Sow was fraught with change. Buckingham left the major Warner umbrella and created his own label, Mind Kit Records. He recorded, performed, and produced Seeds We Sow at home. The sound of this album is very different from anything we've heard from him before, even if his musical and lyrical signatures are all over it; they pick up where Gift of Screws left off. That said, sonically it couldn't be more different than anything he's done before: it sounds like a self-made recording, which is a very good thing. Buckingham's classy songwriting and guitar playing are trademarks, but so is his ambition as a record producer. Seeds We Sow is delightfully ragged. "When She Comes Down" has a bassline that's actually distorted in the final mix, as if it were a polished demo. That said, its gorgeous melody and lyrics, carried by layers of voices and guitars, create a blissed-out love song. "In Our Own Time" is a labyrinthine rock tune whose guitars simulate strings, as organic and synthetic percussion create twin pulses that contrast beautifully with his melodies (there are two of them) and which criss-cross and breed. "That's the Way Love Goes" is the only track here with other musicians: drummer Walfredo Reyes, keyboardist Brett Tuggle, and bassist Neale Heywood. It passes for a big, explosive rocker on this set, full of Buckingham's knotty Baroque pop touches, but it's a very basic production. "Stars Are Crazy" is about the results poisonous romantic relationships reap. Buckingham's lyric understands that they are all too human; long after they end, they pick at our emotional scabs. His multi-layered acoustic guitars and harmonies act as other voices, empathically reflecting back to us the haunting regret and desire for redemption in the middle of the night. "One Take" is a punchy, snarling, confessional rocker. "End of Time" is a classic Buckingham tune. It may be about karma, but it feels like a guttersnipe Fleetwood Mac delivering a pop song. He delivers -- and makes his own -- a solo acoustic cover the Rolling Stones' "She Smiled Sweetly," to mark the end of a remarkable, homegrown project that challenges listeners to expand their definitions of Buckingham and include him as an indie singer/songwriter. © Thom Jurek /TiVo
A partir de :
CD12,49 €

Rock - Paru le 16 février 2010 | Reprise

A partir de :
CD5,99 €

Rock - Paru le 25 mai 2020 | Black Barn Music

A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 9 juin 2017 | East West Records

De ce côté-ci de l’Atlantique, Christine McVie et Lindsey Buckingham ne sont évidemment pas d’illustres inconnus. Simplement, sur leur terre d’Amérique, les deux Fleetwood Mac sont de véritables icones de la pop. Deux dieux vivants ayant accompagné la vie de milliers d’Anglo-saxons durant les années 70 et 80. Avec Stevie Nicks (absente de ce disque), Buckingham et McVie sont les artisans de tous les tubesques succès du groupe ayant engendré des albums comme Rumours, Tusk et Mirage. Avec cette cuvée 2017 portant sobrement leurs noms en guise de titre, la Britannique et le Californien ressortent leur indéniable savoir-faire. Ce don de la mélodie pop séduisante en façade et de la production léchée. Ça-et-là, des bribes du Fleetwood Mac d’antan viennent chatouiller les oreilles. De quoi combler les fans d’un groupe ayant entassé les disques d’or. © CM/Qobuz
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 26 août 1997 | Reprise

Livret
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 1 septembre 2021 | Rhino

Hi-Res
A partir de :
CD8,99 €

Pop - Paru le 3 mai 2013 | 2013 Autarc Media GmbH, CH.

A partir de :
CD8,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2018 | Le Chien Noir

A partir de :
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2012 | Eagle Rock - Eagle Records