Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD35,99 €

Jazz - Paru le 1 octobre 1995 | ECM

A partir de :
CD35,99 €

Jazz - Paru le 4 novembre 2016 | ECM

Livret Distinctions Choc de Classica
Le rapport que Keith Jarrett entretient avec l’enregistrement en général, et l’objet disque en particulier, est assez fascinant. Le pianiste d’Allentown possède une discographique pantagruélique alternant entre albums studios et live, d’hier comme d’aujourd’hui, n’hésitant jamais à ressortir de ses archives des captations anciennes pour mieux cerner l’évolution de son parcours. C’est le cas de A Multitude Of Angels qui parait en novembre 2016 et réunit sur quatre disques des enregistrements extraits de quatre concerts donnés en Italie en octobre 1996 à Modène, Ferrare, Turin et Gênes. Une publication qui s’inscrit donc dans la chronologie de ses nombreux enregistrements live en solo, juste après l’album La Scala paru en 1995. A Multitude Of Angels marque en ce sens la fin de la première période des grands concerts solo du pianiste, documentée par ECM dans les coffrets Bremen-Lausanne et Sun Bear Concerts. Durant cette période, la musique extraordinairement spontanée du pianiste américain, d’une totale liberté dans ses développements, donnait l’impression de pouvoir embarquer l’improvisateur dans un nombre infini de directions. « Ce furent les derniers concerts que j’ai donnés sans interruption entre chaque set, explique Jarrett dans les notes du livret. Le jazz y est omniprésent en parallèle de ma profonde proximité avec la musique classique (moderne et ancienne, Ives et Bach). » Le Jarrett de ces concerts transalpins qui paraissent vingt ans après leur enregistrement offre ainsi une forme de lyrisme rare comme des introspections beaucoup plus cérébrales. Et son agilité comme sa virtuosité lui permettent ainsi d’alterner sans que l’on perde le fil du propos, ni la trame narrative qu’il déroule. Fascinant. © MD/Qobuz
A partir de :
CD35,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1978 | ECM

A partir de :
CD35,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1996 | Verve Reissues

A partir de :
HI-RES41,99 €
CD29,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1978 | ECM

Hi-Res Livret
A partir de :
CD23,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1997 | Impulse!

A partir de :
CD22,49 €

Be Bop - Paru le 18 octobre 2005 | Rhino Atlantic

A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Jazz - Paru le 2 mars 2018 | ECM

Hi-Res Livret
« Encore un live du trio de Jarrett ? » Difficile de ne pas déballer cette tirade tant la discographie du groupe que le pianiste d’Allentown (Pennsylvanie) forme avec le batteur Jack DeJohnette et le contrebassiste Gary Peacock semble sans fin. Pourtant, à l’écoute de ce concert inédit donné le 14 novembre 1998, au New Jersey Performing Art Center de Newark, on comprend mieux ce qui a dû pousser le fondateur du label ECM Manfred Eicher à le publier. Keith Jarrett l’écrit lui-même dans les notes de pochette : « J’ai été étonné d’entendre à quel point la musique passait ce soir-là. Ce n’est pas seulement un document historique mais un concert vraiment génial ! » Comme à leur habitude, les trois amis survolent ici quelques classiques du Great American Songbook mais aussi des merveilles signées John Coltrane (Moment’s Notice), Bud Powell (Bouncin' With Bud) ou bien encore Sonny Rollins (Doxy). Cette soirée marquait surtout un retour aux affaires pour Keith Jarrett qui fut contraint, durant les deux années précédentes, de lever le pied pour raisons de santé. Entre 1996 et 1998, le pianiste souffrait du SFC, syndrome de fatigue chronique, et entendre ici sa résurrection est un pur plaisir. Pas la peine de s’étendre à nouveau sur la fascinante complicité qu’il entretient avec sa rythmique mais After the Fall est un disque parlant d’une seule voix. Une voix originale au possible comme sur la relecture du titre de Bud Powell qui ouvre les hostilités et au cœur de laquelle le swing règne avec fierté. Cet inédit est aussi un condensé de bonheur. Un bonheur qui s’entend. Toujours sur Bouncin' With Bud, DeJohnette et Peacock imposent une espièglerie étonnante… Bref, voilà des bandes exhumées qu’il eût été criminel de laisser à la cave. © Max Dembo/Qobuz
A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 25 avril 1988 | ECM New Series

Le clavier bien tempéré, BWV 846-869 / Keith Jarrett, piano
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Jazz - Paru le 1 novembre 2019 | ECM

Hi-Res Livret
Depuis 1971, Keith Jarrett est marié à ECM, signant ainsi l’un des pactes les plus solides et productifs entre un artiste et son label. Le 16 juillet 2016, le pianiste américain donnait justement l’ultime concert de sa tournée estivale à Munich, fief de l’écurie du producteur Manfred Eicher. Ce soir-là, Jarrett offrait au public bavarois un torrent “improvisationnel” dont il a le secret. Mais contrairement au même type d’exercice pratiqué durant les décennies passées, il les livre ici sur de courtes durées. Adieu les plages de 20-30 minutes comme sur le fameux Köln Concert de 1975, les Sun Bear Concerts de 1976, le Paris Concert de 1990 ou le Vienna Concert de 1992 ! Celles de Munich 2016 sont séquencées en douze parties et proposent une vue d’ensemble de l’appétit protéiforme de leur auteur, musicien « extra »-« ordinaire » (au sens propre du terme) capable de faire swinguer son instrument comme les grands anciens mais aussi de s’exprimer par des phrases rythmiquement et harmoniquement très complexes, pour ne pas dire osées.Lors des 86 minutes de ce Munich 2016, la frénésie de notes s’éclipse au profit d’un jonglage de silences avant qu’un motif blues ne laisse la place à une miniature chambriste. Les minutes défilent et Jarrett fait chanceler les paravents séparant jazz et musique dite classique. Il ponctue son tour de force unique par la relecture de trois standards (Answer Me My Love cher à Nat King Cole, It's a Lonesome Old Town popularisé par Sinatra et Somewhere Over the Rainbow échappé du Magicien d’Oz) qui se fondent à la perfection dans cet océan indispensable. Amusant de se souvenir que ce concert munichois défraya la chronique en son temps pour des raisons extramusicales. Après ce rappel d’Over the Rainbow, en pleine standing-ovation, certains spectateurs photographient le pianiste qui, furieux, s’empare du micro : « Je ne vous parlerai pas des trous du cul qui braquent leurs smartphones sur moi. J’ai juste une question pour eux : pourquoi êtes-vous venus ? » © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
CD18,99 €

Jazz - Paru le 9 octobre 2000 | ECM

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A partir de :
CD18,99 €

Jazz - Paru le 22 octobre 2002 | ECM

Livret
Dans la discographie XL du trio Jarrett/Peacock/DeJohnette, Always Let Me Go compte parmi les albums constitués de compositions originales. Après Changes (1983), Changeless (1987) et Inside Out (2000), voilà le quatrième disque que les trois Américains signent en total liberté. Vingt ans après le début de leur association, leur entente est telle que les improvisations qu’ils proposent ici s’adossent contre une complicité et une écoute réciproque totale. Enregistré en public en avril 2001 à Tokyo, Always Let Me Go offre une rythmique DeJohnette/Peacock plus agile et féline que jamais. Un tandem qui fait corps avec les trames mélodiques (ou pas) que développe Jarrett. Des trames et des bifurcations incessantes – on passe du jazz le plus swingant à la musique improvisée la plus free en un claquement de doigt – comme sur les 32 minutes de Hearts In Space, le thème totalement envoûtant (mais exigeant) qui ouvre le disque. Plus de deux heures et quart de musique intense, souvent très cérébrale, et toujours portée vers l’avant. © CM/Qobuz
A partir de :
CD18,99 €

Jazz - Paru le 7 mars 1988 | ECM

A partir de :
CD18,99 €

Jazz - Paru le 12 octobre 2007 | ECM

Disque enregistré en concert à Montreux, en juillet 2001 / Standards Trio : Keith Jarrett, piano - Garry Peacock, contrebasse - Jack Dejohnette, batterie
A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 1 juin 1992 | ECM New Series

A partir de :
CD18,99 €

Jazz - Paru le 11 janvier 2008 | ECM

Compilation des deux volumes Standards, enregistrés en janvier 1983 à New York - Keith Jarrett, piano - Gary Peacock, contrebasse - Jack DeJohnette, batterie
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1981 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Elu par Citizen Jazz - Hi-Res Audio - Top du mois de Jazznews
Les fans de la première heure se précipiteront sur ce triple live en piano solo enregistré à Bregenz et Munich en 1981, c’est-à-dire durant la première période de ces concerts solo, l’époque du légendaire Köln Concert. Ce coffret est juste SU-BLI-ME ! Citons le biographe de Jarrett, Ian Carr : « Les concerts de Bregenz/Munich sont à ce jours les plus brillantes prestations live en solo que Jarrett nous ait livré sur disque ; son niveau d’inspiration est proprement extraordinaire et la musique couvre un éventail de style et d’émotion plus large que jamais. Il prend, tout du long, des risques fabuleux, repoussant toujours plus loin les limites expressives de son instrument ». Après avoir fait paraître successivement quelques disques majeurs rendant compte sur le vif de l’évolution de son travail en solo (Bremen/Lausanne, The Köln Concert et les épiques Sun Bear Concerts, Keith Jarrett portait ici à un point culminant son esthétique si particulière, en une musique extraordinaire de complexité et d’ouverture. Réunissant deux concerts improvisés, le premier enregistré en Autriche au Festpielhaus Bregenz (le 28 mai 1981), le second en Allemagne à la Herkulessaal der Residenz de Munich (le 2 juin 1981), ce coffret de trois disques peut-être considéré comme le sommet de la première période de musique solo de Jarrett.
A partir de :
CD18,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 1993 | ECM New Series

A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Jazz - Paru le 16 juillet 2012 | ECM

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Indispensable JAZZ NEWS - Stereophile: Recording of the Month
Archive inédite, ce double album est un véritable document historique présentant le concert complet et jamais publié du quartet de Keith Jarrett, plus connu sous le nom de Quartet Européen ou Belonging, enregistré en concert en avril 1979 au Nakano Sun Plaza de Tokyo. Les thèmes présentés ce soir là : Personal Mountains, Innocence, So Tender, Oasis, Chant of the Soil, Prism et New Dance sont des compositions de Jarrett. Cet album à la beauté sauvage regorge de moments d’improvisation exceptionnels, de vagues soudaines d’énergie et de passages très lyriques. Les échanges entre Jan Garbarek et Keith Jarrett sont de haut vol et la rythmique composée par Palle Danielsson et Jon Christensen puissante et enchanteresse. Sleeper, nouvellement mixé à Oslo (24 bit/96 kHz), sort de son sommeil auréolé de toute sa gloire !
A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Jazz - Paru le 16 juillet 2012 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Indispensable JAZZ NEWS - Stereophile: Recording of the Month
Archive inédite, ce double album est un véritable document historique présentant le concert complet et jamais publié du quartet de Keith Jarrett, plus connu sous le nom de Quartet Européen ou Belonging, enregistré en concert en avril 1979 au Nakano Sun Plaza de Tokyo. Les thèmes présentés ce soir là : Personal Mountains, Innocence, So Tender, Oasis, Chant of the Soil, Prism et New Dance sont des compositions de Jarrett. Cet album à la beauté sauvage regorge de moments d’improvisation exceptionnels, de vagues soudaines d’énergie et de passages très lyriques. Les échanges entre Jan Garbarek et Keith Jarrett sont de haut vol et la rythmique composée par Palle Danielsson et Jon Christensen puissante et enchanteresse. Sleeper, nouvellement mixé à Oslo (24 bit/96 kHz), sort de son sommeil auréolé de toute sa gloire !

L'interprète

Keith Jarrett dans le magazine