Artistes similaires

Les albums

38,99 €
27,99 €

Classique - Paru le 16 septembre 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Pianiste Maestro - Choc de Classica - Qobuzissime
Voilà revenu sur le label DG — mais en deux disques (27 pistes) au lieu de trois (42) — l’album "Minimalist Dream House" sorti en février 2013 sur le label KML Recordings des sœurs Labèque. Enormément Qobuzissime, totalement crossover dans le meilleur sens du terme, le triple album devenu double est un pur bonheur hypnotique ! L’idée est née en 2011, lorsque le Kings Place Festival de Londres a invité Katia et Marielle à fêter cinquante ans de minimalisme (un demi-siècle en effet, depuis 1961, année de composition du Mescaline Mix de Terry Riley comme point de repère), de ses racines à ses influences plus récentes dans le rock comme dans l’electro (Brian Eno, Radiohead). Reconnaissant avoir zappé cet influent courant durant les années 60 et 70, les célèbres sœurs plongent leurs quatre mains dans un matériau dense, alternant entre les styles et les textures musicales. Un minimalisme revisité qu’elles jouent entourées de musiciens venant du rock alternatif et de la musique expérimentale (Nicola Tescari aux claviers, ainsi que David Chalmin à la guitare électrique et Raphaël Séguinier aux percussions, tous deux membres du Triple Sun et dont des œuvres post-minimalistes figurent dans ce programme, dans l'esprit des expériences Dream House des années soixante de La Monte Young (connues comme les "Concerts Dream House"). © Qobuz
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
Jamais sans ma sœur, pourraient dire en chœur les sœurs Labèque qui, depuis quelque quarante ans, brillent au firmament de la formation piano-quatre-mains et deux-pianos. Revoici donc l’insubmersible duo Katia et Marielle dans deux des plus considérables monuments de la littérature : Le Sacre du printemps dans la version pour piano à quatre mains concoctée par le compositeur lui-même en 1913 (mais restituée pour deux pianos par les Labèque, car la version à quatre mains, d’usage pratique pour les répétitions de ballet, est quasiment inutilisable en termes concertants), et les Six épigraphes antiques de Debussy, publiés en 1915. Deux ouvrages donc quasiment contemporains, mais dont les différences d’orientation sautent aux oreilles, et ce d’autant plus que Debussy connaissait le Sacre et en comprenait la portée. Disons que le Sacre ouvre le siècle de l’un, les Epigraphes referment la vie de l’autre… La vision des sœurs prend à son compte cet état de lieux et confère d’autant de violence et d’âpreté au Sacre qu’elle déroule tendresse et érotisme secret aux Epigraphes. Une version incontournable, par deux musiciennes qui ont eu maintes fois le temps de transcender ces œuvres. © SM/Qobuz « Le sacre des sœurs Labèque. Le duo célèbre avec jouissance la Russie païenne de Stravinsky dans une version pour deux pianos. Saisissant et personnel. [...] Les Six Epigraphes antiques de Debussy furent composés pour quatre mains. Là encore, l'élargissement du spectre sonore à deux pianos affine considérablement la perception de l'œuvre. Silences, éclats et résonances prennent alors une dimension inédite. Magnifique.» (Classica, février 2017 / Stéphane Friédérich)
32,99 €
23,49 €

Classique - Paru le 25 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
« [...] Enregistrements pour piano à quatre mains et deux pianos, de Mozart au répertoire contemporain (la chanteuse de flamenco Mayte Martin) en passant par Schubert, Brahms, Satie, Ravel, Gershwin et Stravinsky. Les artistes à la technique sans faille s'approprient les partitions d'une façon spectaculaire et les investissent avec autant de détermination que d'humour. [...] » (Classica, février 2017)
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Établi aujourd’hui à Paris, Bryce Dessner, la nouvelle figure de proue de la musique américaine, est un musicien multiple. Comme guitariste, il fait partie du groupe de rock The National tout en étant un compositeur prolixe s’inspirant de toutes sortes de musiques, du baroque au minimalisme en passant par le folklore ou le post-romantisme. Répondant à de très nombreuses commandes de part le monde, il collabore avec des musiciens comme Philipp Glass, Steve, Reich, Paul Simmons et bien d’autres. Bénéficiant en outre d’un cursus universitaire et d’une maîtrise en musicologie de l’Université de Yale, il est un des partenaires créatifs de l’Orchestre Symphonique de San Francisco. Il est aussi l’auteur d’un ballet écrit pour le New York City Ballet d’après un conte d’Andersen. On le voit sur tous les fronts de la création. Dédié au réalisateur Alejandro Gonzalez Iñarittú (Birdman, The Revenant) qui en a créé le visuel, cet album est entièrement consacré aux œuvres que Bryce Dessner a composées ou arrangées pour Katia et Marielle Labèque : le Concerto pour deux pianos, ainsi que El Chan pour deux pianos également, et Haven, pour deux guitares électriques et deux pianos. La relation qui lie Dessner et les sœurs Labèque est d’ordre passionnel et quasi amoureux. Elle a commencé lors de la création de sa pièce Quilting, sous la direction de Gustavo Dudamel à Los Angeles, le soir même où les deux sœurs donnaient la première audition du Concerto pour deux pianos de Philip Glass. « Ce sont deux légendes de la musique », dit-il, « qui ont travaillé avec Messiaen, Berio et tant d’autres ». Bryce Dessner adore leur ouverture d’esprit sans limites qui correspond si bien à sa propre conception de la musique. Venu de Bach et d’Haendel en tant que flûtiste, Dessner s’est peu à peu confronté à toutes les influences qu’il utilise dans ses propres créations – sans aucune restriction. Le temps des dictatures esthétiques semble bien loin pour lui. © François Hudry/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
Non, non, les célèbres sœurs-pianistes ne jouent pas dans tous les numéros de cette compilation basque, elles ne jouent pas toujours toutes les deux, et ce n’est pas toujours du piano qu’elles jouent puisqu’on les trouve aussi au fortepiano, dont des modèles particulièrement anciens (ou copies). La compilation égrène des musiques basques populaires, sacrées, imaginaires pour certaines (le Boléro de Ravel arrangé pour deux pianos, par le compositeur lui-même, mais avec ajout de percussions basque en grand nombre jouées par rien moins que cinq percussionnistes !), du XVIe au XXIe siècle, donc une excellente manière de découvrir aussi la production contemporaine basque. On entendra, outre les sœurs en question, le fameux contre-ténor Carlos Mena (Basque de naissance, lui aussi), l’ensemble vocal Escolanía Easo Araoz Gazte, ou encore le ténor Thierry Biscary. Plus rare, la pièce intitulée Bateran fait appel à la txalaparta, l’un des instruments les plus populaires du Pays Basque : un singulier assemblage de planches en bois que deux instrumentistes martèlent de manière rythmée et verticale avec des bâtons. On n’est pas loin du simandre, cette sorte de cloche de bois typique du rite orthodoxe (et, plus anciennement encore, des rites chrétiens d’avant le schisme d’Orient) avant que ne soient développées les cloches en bronze ; simandre encore en usage en Roumanie par exemple pour appeler à la prière. Bref, le lecteur l’aura compris, on est ici dans un monde fascinant, inconnu de la plupart des auditeurs, que les sœurs Labèque – toute deux originaires de Bayonne, ceci expliquant cela – nous font découvrir avec gourmandise. © SM/Qobuz
26,49 €

Classique - Paru le 25 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 10 février 2017 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret
27,99 €

Classique - Paru le 16 septembre 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
11,49 €

Classique - Paru le 9 novembre 1989 | Sony Classical

11,49 €

Classique - Paru le 26 octobre 1992 | Sony Classical

33,99 €

Classique - Paru le 10 janvier 1995 | Warner Classics

13,49 €

Classique - Paru le 10 février 2017 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
3,99 €

Classique - Paru le 15 janvier 2016 | Sony Classical

12,49 €

Classique - Paru le 5 avril 2010 | Warner Classics

14,99 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
13,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
Jamais sans ma sœur, pourraient dire en chœur les sœurs Labèque qui, depuis quelque quarante ans, brillent au firmament de la formation piano-quatre-mains et deux-pianos. Revoici donc l’insubmersible duo Katia et Marielle dans deux des plus considérables monuments de la littérature : le Sacre du printemps dans la version pour piano à quatre mains concoctée par le compositeur lui-même en 1913 (mais restituée pour deux pianos par les Labèque, car la version à quatre mains, d’usage pratique pour les répétitions de ballet, est quasiment inutilisable en termes concertants), et les Six épigraphes antiques de Debussy, publiés en 1915. Deux ouvrages donc quasiment contemporains, mais dont les différences d’orientation sautent aux oreilles, et ce d’autant plus que Debussy connaissait le Sacre et en comprenait la portée. Disons que le Sacre ouvre le siècle de l’un, les Epigraphes referment la vie de l’autre… La vision des sœurs prend à son compte cet état de lieux et confère d’autant de violence et d’âpreté au Sacre qu’elle déroule tendresse et érotisme secret aux Epigraphes. Une version incontournable, par deux musiciennes qui ont eu maintes fois le temps de transcender ces œuvres. © SM/Qobuz
14,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Universal Music Division Decca Records France

Livret
11,49 €

Pop/Rock - Paru le 27 juin 1989 | Sony Classical

L'interprète

Katia & Marielle Labèque dans le magazine