Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jimmy Ruffin

Star de la Motown éclipsée par son frère cadet David un brin plus illustre et membre des Temptations, Jimmy Ruffin signa de nombreux hits pour le célèbre label de Detroit et ses diverses sous-divisions durant les années 60 et 70, parmi lesquels les tubesques What Becomes Of The Brokenhearted et Hold On (To My Love). La légende a toujours été floue quant à sa potentielle intégration des Temptations, Jimmy Ruffin déclarant que son orientation en solo n’avait jamais été un choix par défaut…




Né le 7 mai 1936 à Collinsville dans l’état du Mississippi, Jimmy Ruffin chanta très tôt avec son frère David, de cinq ans son cadet. Le tandem se produit sous le nom des Ruffin Brothers mais intègre également le groupe de gospel, les Dixie Nightingales. En 1961, Jimmy rejoint Detroit et intègre le staff de la Motown où son frère travaille déjà. Il est alors principalement choriste. Il enregistrera alors quelques singles sur Miracle, l’un des sous-label de Motown. En 1964, de retour de son service militaire, on lui propose de remplacer Elbridge Bryant au sein des Temptations. Mais après une audition, le poste est finalement proposé à son frère David. Jimmy s’oriente alors vers une carrière solo… Il enregistre pour le label Soul, autre division de Motown, mais ne rencontre qu’un succès très modeste.




En 1966, sa version de What Becomes of the Brokenhearted monte dans les charts. Ce titre restera sans doute son plus célèbre. Dans la foulée suivront I've Passed This Way Before et Gonna Give Her All The Love I've Got. C’est de l’autre côté de l’Atlantique, en Angleterre, que Jimmy Ruffin rencontrera un plus grand succès. Ainsi, en 1970, Farewell Is a Lonely Sound, I'll Say Forever My Love et It's Wonderful (To Be Loved By You) grimperont dans les charts britanniques. En 1970, il enregistre pour Motown un disque en duo avec son frère David sous le nom des Ruffin Brothers, I Am My Brother's Keeper. Un disque touchant qui ne trouvera malheureusement pas son public…

Porté par d’autres voix, certaines des chansons de Jimmy Ruffin rencontreront un plus grand succès. On pense notamment à Everybody Needs Love chanté par Gladys Knight & The Pips, Maria (You Were The Only One) interprété par Michael Jackson ou bien encore If You Let Me repris par Eddie Kendricks.




Par la suite, Jimmy Ruffin quitte Motown et enregistre pour Polydor puis Chess. En 1980, Robin Gibb des Bee Gees produit pour le label RSO son album Sunrise dont le single Hold On To My Love lui permet de retrouver le chemin des charts. La même année, il décide de partir s’installer en Angleterre où il se produira sur scène régulièrement. En décembre 1984, l’ancien leader des Jam, Paul Weller alors au commande de son nouveau groupe le Style Council, le fait participer au single caritatif Soul Deep pour réunir des fonds pour soutenir les mineurs britanniques alors en grève. Une cause qui touchait Ruffin, lui le fils de mineur… Deux ans plus tard, il collabore cette fois avec le groupe Heaven 17 sur leurs titres A Foolish Thing To Do et My Sensitivity. Plus tard, il s’improvisera animateur de radio et surtout grand défenseur des croisades anti-drogue suite au décès par overdose, à 50 ans, de son frère David en 1991… Jimmy Ruffin dont l’état de santé s’était aggravé en octobre dernier vivait depuis plusieurs années à Las Vegas. Il meurt le 17 novembre 2014 à Las Vegas à l'âge de 78 ans.




© MZ/Qobuz
Lire aussi

Discographie

27 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums