Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 20 mars 2020 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
Après avoir enregistré l’intégrale des Symphonies d’Antonín Dvořák avec la Philharmonie tchèque, dont il était le directeur musical de 2012 à 2017, le grand chef d’orchestre Jiří Bělohlávek avait entrepris de graver les œuvres religieuses de son compatriote, mais la mort l’en a empêché. Terrassé par un cancer en 2017 à l’âge de 71 ans, il a eu le temps d’enregistrer le Stabat Mater quelques semaines seulement avant sa mort, ainsi que les dix Chants bibliques, Op. 99 présents sur ce nouvel album. Le projet est repris aujourd’hui par Jakub Hrůša qui a dirigé le Requiem et le Te Deum durant le Festival Dvořák de Prague d’octobre 2017. Réalisé quelques semaines seulement après la mort de Jiří Bělohlávek, cet enregistrement prend dès lors la tournure d’un hommage posthume au chef disparu. Composé en 1890, le Requiem fut créé l’année suivante à Birmingham sous la direction de Dvořák. Nul évènement n’est venu inspirer cette splendide messe des morts, dont la sobriété évoque à la fois la mélancolie du départ et l’espérance d’une vie future excluant tout désespoir. Généralement considéré comme l’œuvre la plus profonde de son auteur, le Requiem correspond aux questionnements existentiels de Dvořák à l’approche de la cinquantaine. L’œuvre est parcourue d’une foi profonde et sincère sans aucune référence folklorique, magnifiée par une écriture chorale pleine de grandeur et une instrumentation délicate. L’homme simple qu’était Dvořák laisse dans ces pages une véritable méditation sur la destinée humaine. © François Hudry/Qobuz