Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Du tout premier au tout dernier, voilà le voyage que nous propose Imogen Cooper dans le monde de Schumann. Le tout premier, ce sont les Variations Abegg de 1830 ; le tout dernier, c’est encore un cycle de variations : les Variations des esprits (le titre n’est pas de Schumann) de 1854, écrites sur un thème propre quelques jours avant que le compositeur ne soit interné dans une maison de santé. Il semblerait que Schumann ait eut l’idée du thème une nuit et qu’il se serait relevé pour le noter – les esprits en question dans le titre ? Clara rapporte que le thème lui aurait été dicté par des anges… Le cycle ne fut jamais publié du vivant du compositeur, et Brahms réussit seulement à persuader Clara d’en faire paraître le thème initial en 1893, non sans s’en être saisi lui-même dans sa propre série de Variations sur un thème de Schumann, pour piano à quatre mains. Imogen Cooper, une immense star internationale du piano même si elle ne pratique pas le tapage médiatique de certains qui ne lui arrivent d’ailleurs pas à la cheville, sait faire jaillir tour à tour la vitalité et la poésie intérieure de ces diverses œuvres écrites tout au long d’un quart de siècle, puisqu’elle nous offre aussi les Davidsbündlertänze et deux Novelettes dont l’immense huitième, un véritable monument en plusieurs parties. © SM/Qobuz« [...] D'emblée, l'interprète prend possession de l'instrument avec autorité dans les Novelettes emportées par un élan et un sentiment d'urgence qui creusent les contrastes sans perdre la maîtrise du timbre et des nuances. Le même climat règne sur des Davidsbündlertänze où les humeurs changeantes de chaque danse sont bien mises en relief, alternant poésie, fébrilité, dépression et enthousiasme [...] Quant aux Geistervariationen sur le thème original des esprits, elles prennent sous les doigts de la soliste ce caractère fantomatique et tragique dispensé par un compositeur en proie à ses démons. [...] Ce nouveau jalon discographique prend place parmi les versions les plus équilibrées de la geste schumannienne pour clavier.» (Classica, décembre 2015 / Michel Le Naour)
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 février 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Imogen Cooper inaugure une nouvelle série chez Chandos, dédiée à l'intégrale des oeuvres pour piano de Schumann ! Ce premier volume présente la Fantasiestücke et les Kreisleriana, ainsi que le Thème et Variations du Sextuor n°1 de Brahms (dédié à Clara Schumann). Tendresse, excentricité, perspective, dualité... la pianiste anglaise révèle avec intelligence toutes les facettes de ces partitions.
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 30 août 2019 | Chandos

Hi-Res Livret
Depuis maintenant plus de cinq années, la pianiste Imogen Cooper, qui fête en 2019 ses 70 ans, enregistre pour le label Chandos. Elle avait commencé sa collaboration avec ce label britannique par un étonnant programme associant les Kreisleriana (dans une version à l'allure modérée mais très détaillée et lyrique) et les Variations du Sextuor No. 1 de Brahms. Une nouvelle publication par an lui a permis de poursuivre avec d'autres œuvres de Schumann, puis Chopin, Wagner et Liszt, Beethoven (Variations Diabelli), et enfin ce panorama franco-hispanique, qui parcourt l’œuvre de quelques représentants parmi les plus importants du piano moderne au début du XXe siècle, en Europe méridionale, tels qu'Albéniz (El Albaicín, Evocación), Debussy (La Soirée dans Grenade, La Sérénade interrompue), Ravel (Alborada del Gracioso), Falla (Hommage à Debussy). Imogen Cooper imagine ici un voyage, tranquille, en quatorze entrées, telle une promenade douce et rêveuse au pays de musiques enchanteresses. Elle semble d’ailleurs plus à son aise dans les pages méditatives : très belle et alentie Evocación, La Sérénade interrompue comme réimaginée une fois improvisée. Un soupçon de poids dans le toucher accroît la gravité propre aux Chansons de Mompou, alors que les Danses n’ont cure ici de la saveur populaire. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2021 | Chandos

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Chandos

Hi-Res Livret
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 3 novembre 2009 | Avie Records

Livret
La Britannique Imogen Cooper, trop rare en France, s’affirme au travers de cette série chez Avie comme une interprète puissante et vigoureuse, mais aussi sensible et raffinée de la musique de Schubert. Justesse des tempos, phrasés naturels, toucher plein et chaleureux. Tout respire ici l’évidence. Fortement recommandé !
A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 mars 2017 | Chandos

Livret
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2015 | Chandos

Hi-Res Livret
A partir de :
CD5,99 €

Classique - Paru le 9 novembre 2010 | Avie Records

Livret
Imogen Cooper, piano & direction - Northern Sinfonia
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 28 avril 2009 | Avie Records

Imogen Cooper, piano
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2010 | Avie Records

Livret
La Britannique Imogen Cooper, trop rare en France, s’affirme au travers de cette série chez Avie comme une interprète puissante et vigoureuse, mais aussi sensible et raffinée de la musique de Schubert. Justesse des tempos, phrasés naturels, toucher plein et chaleureux. Tout respire ici l’évidence. Fortement recommandé !
A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 avril 2008 | Avie Records

Concertos pour piano n°24 & n°25 - Fantaisie K397 / Imogen Cooper, piano - Northern Sinfonia - Thomas Zehetmair, direction
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 juin 2016 | Chandos

Livret
La pianiste britannique Imogen Cooper (*1949) est entrée à douze ans au Conservatoire de Paris où elle étudia avec rien moins que Jacques Février et Yvonne Lefébure. Après un premier prix de piano, elle poursuivit son parcours pédagogique avec Alfred Brendel, Jörg Demus et Paul Badura-Skoda. Une habituée du New York Philharmonic, de l’Orchestre Philharmonique de Vienne, du Concertgebouw d’Amsterdam, du Gewandhaus de Leipzig, de l’Orchestre du Festival de Budapest , du London Symphony Orchestra et du Philharmonia Orchestra, on la voit et l’entend moins souvent à Paris que ce que pourrait laisser imaginer son prestigieux apprentissage parisien. Sa lecture de ces quelques chefs-d’œuvre de Chopin part d’un postulat des plus sains : il convient de corriger tout dosage inconsidéré du son qui peut rendre sa musique trop bruyante et opaque, car il convient de garder à l’esprit qu’il écrivit pour les délicats instruments d’Érard et de Pleyel, et non pas d’immenses et imposants pianos modernes ! Une remise en question radicale des dosages sonores, des équilibres, de la conception des rubatos, bref, Imogen Cooper propose une vision nouvelle et délibérément « classiciste » de Chopin, dégagée de la gangue postromantique. Et subitement on entend un tout nouveau monde dans des ouvrages que l’on croyait connaître par cœur… © SM/Qobuz
A partir de :
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Wigmore Hall Live

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 mars 1991 | Ottavo

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 29 octobre 1993 | Ottavo

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 4 novembre 1988 | Ottavo

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 octobre 1987 | Ottavo

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 septembre 1989 | Ottavo

A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 avril 1988 | Ottavo

L'interprète

Imogen Cooper dans le magazine