Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD5,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 juillet 2012 | Ya Basta

Distinctions Sélection Prix Constantin
C’est une histoire comme celles auxquelles on ne croit pas : ancien élève du Conservatoire de Paris, ingénieur du son de formation, Félix Féloche devient star punk en Ukraine, aussi facilement que l’on devient virtuose de la guitare : en y mettant beaucoup de doigts (et en prenant, de retour à Paris, des cours auprès de l’un des géants jazz du manche, Tal Farlow). Ensuite, il gère les affaires courantes, électrifie une mandoline, et se passionne pour la musique cajun, rapprochant la réalité des bayous de celle du périph’.Après une auto-production (cinq titres) en carte de visite et galop d’essai, c’est cette Louisiane rêvée (et beaucoup d’autres horizons, en fait) que l’on retrouve dans La Vie Cajun, premier album de vapeurs nocturnes, grondements étranges, et rythmes de bourlingueur. Un drôle de zydeco, pour tout dire, qui mène de concert contrebasse pépère et électronique multicolore, accordéon essoufflé et violon romantique, comme on sait être romantique en Roumanie. Les chansons partent dans tous les sens, car la vie, c’est cela : parfois on raconte sa journée (« Emilie »), ou sa journée est plus étrange qu’une nuit (« Bon appétit shaman », et ce qu’on identifiera comme une stridente scie musicale), parfois on se laisse à rêver à quelque amour impossible (« Reste avec moi »). Parfois on a des lettres mais cela n’avance pas à grand-chose (« Darwin avait raison »), parfois la nonchalance vous laisse comme un vrai couillon (« Laisse aller »). Et, parfois, on traverse Noël en plein été, comme ce « Dr. John Gris-Gris John », enregistré de l’autre côté de l’eau, avec le sorcier de la Nouvelle-Orléans en personne, en hommage bien mérité à cet album (Gris-Gris) sans lequel, suivant l’aveu même du chanteur, rien n’aurait été possible. Féloche nous raconte tout cela d’une voix d’antipodiste, un peu fou mais très envoûtant, sur un air de valse ou de rock créole, et empruntant quelques bruitages aux dessins animés de Tex Avery. Il ne le fait pas seul, naturellement, battant le rappel de sa bande de copains parisiens, rameutant Sxip Shirey, conteur d’histoires et natif d’Athens (Ohio), ou l’invraisemblable icône punk gitane Alexander Sasha Pipa. Et il nous évite même de chercher la femme, nous offrant une visite sépia au royaume de « Singing in the Rain » en compagnie de l’actrice Nora Arnezeder (le personnage d’une Douce belle à se damner dans Faubourg 36, c’est elle). Et comme un bonheur sensuel ne vient jamais seul, il semblerait que la chansonnette soit utilisée par un grand parfumeur de la place Vendôme. On va vous dire : avec son univers décalé mais pas superficiel, original mais pas ésotérique, humain mais pas inconstant, Féloche le vaut bien.   © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Chanson française - Paru le 14 septembre 2018 | Silbo Records

Hi-Res
Le très attachant Féloche est de retour avec un troisième album, produit par ses soins sur son propre label. Fidèle à lui-même, sa fantaisie teinte chaque recoin d’un univers où sa poésie joyeuse domine et sa fidèle mandoline n’est jamais loin. Elle est au centre de Manjo où elle rencontre le banjo de l’Italienne Naïf Hérin et trouve naturellement sa juste place au cœur d’arrangements amples et solides. Figure unique de la nouvelle chanson française, Féloche est dans l’air du temps en dosant de façon personnelle les ingrédients de son cocktail en appliquant un art subtil de la liaison. Sur Ptite Tête, une rythmique trap s’accommode avec souplesse d’accents percussifs mambo, d’un violon slave et d’un final pianistique dont la suite d’accords évoque Debussy. Sur Fais l’effet, guitares et orchestration évoquent Morricone, Colombine démarre sur du chant lyrique et lance des œillades à George Martin, l’arrangeur des Beatles. Chimie vivante ou le single Crocodiles réveillent sans nostalgie l’électro-pop des années 80. Partout, sa voix est douce, malicieuse et profonde, son chant concerné mais tendre pourrait le situer dans l’arbre généalogique d’Higelin ou Souchon. Il est de la même étoffe, capable de traiter de sujets graves, de l’errance, du doute existentiel ou des blessures de l’âme avec des mots simples et légèreté. Et à la fin, la bonne humeur finit toujours par remporter le combat. © Benjamin MiNiMuM/ Qobuz
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Chanson française - Paru le 14 février 2020 | Silbo Records

Hi-Res
CD5,99 €

Pop - Paru le 20 avril 2013 | Ya Basta! records

HI-RES1,94 €
CD1,29 €

Chanson française - Paru le 18 octobre 2019 | Silbo Records

Hi-Res
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Chanson française - Paru le 18 mai 2018 | Silbo Records

Hi-Res
HI-RES3,74 €
CD2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 mai 2019 | Silbo Records

Hi-Res
CD3,99 €

Chanson française - Paru le 24 avril 2020 | Silbo Records - SPS

CD2,49 €

Chanson française - Paru le 1 mai 2020 | Silbo Records - SPS

HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Chanson française - Paru le 31 août 2018 | Silbo Records

Hi-Res
CD1,69 €

Chanson française - Paru le 3 juillet 2018 | Silbo Records

CD1,69 €

Chanson française - Paru le 10 avril 2020 | Silbo Records - SPS

L'interprète

Féloche dans le magazine