Artistes similaires

Les albums

14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Diamant d'Opéra Magazine
Extraits d'opéras de Donizetti (Lucrezia Borgia, Roberto Devereux...), Bellini (Adelson e Salvini, I Capuleti e i Montecchi...) & Rossini (Tancrède...) / Elina Garanca, mezzo-soprano - Roberto Abbado, direction...
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 10 mai 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
De Caruso à Pavarotti, en passant par Mario Lanza et bien d’autres, ils ont tous succombé avec plus ou moins de bonheur aux charmes et aux sortilèges des chansons populaires du Sud, ou plutôt « des » Sud(s), avec leur promesse de soleil source de vie, de vivacité et d’un hypothétique bonheur de vivre. L’éblouissante mezzo-soprano lettone Elīna Garanča sacrifie à son tour à cette tradition, avec son premier album non « classique », publié par la pourtant très sérieuse étiquette jaune de Deutsche Grammophon. S’appropriant un répertoire le plus souvent masculin, elle montre que la musique n’a pas de barrières et que la joie de vivre est à tout le monde. Ayant élu domicile aux Îles Canaries, Elīna Garanča a choisi quelques perles, pas toujours rares, du répertoire d’Espagne, mais aussi d’Italie et d’Amérique latine, dans des arrangements sur mesure souvent signés par son époux, le chef d’orchestre Karel Mark Chichon qui dirige ici l’Orchestre Philharmonique de Grande Canarie. On y trouve pêle-mêle une succession de chansons et d’extraits de zarzuelas et de tangos dont Yo Soy Maria de l’inévitable et bien-aimé Astor Piazolla. Occasion rêvée d’écouter son timbre de velours irrésistible et la capacité qu’Elīna Garanča a reçues du ciel de pouvoir tout chanter avec un égal bonheur. La pureté de sa ligne de chant, l’habileté de changer son timbre pour coller au répertoire donnent à ces miniatures populaires une envergure nouvelle qui amincit, presque en l’abolissant, la frontière entre opéra et musique populaire au plein sens du terme. © François Hudry/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
18,49 €
13,49 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
La mezzo-soprano lettonne Elīna Garanča a choisi de rassembler une quinzaine de grands airs italiens et français, ainsi que le grand moment que l’on sait dans Boris Godounov ; de sa voix riche et profonde, elle survole tous ces rôles depuis la forte douzaine d’années que dure déjà son impressionnante carrière internationale, commencée en troupe en Allemagne puis à Vienne avant de s’élargir à toutes les grandes scènes de la planète. On appréciera qu’elle ait su proposer de grands tubes mais aussi quelques airs plus rares : La Bohème de Leoncavallo plutôt que celle de Puccini (dans laquelle, il est vrai, elle n’a pas de rôle à sa disposition…), Henry VIII de Saint-Saëns, Les Troyens de Berlioz ou Mignon d’Ambroise Thomas. Un album pour les inconditionnels de Garanča et les inconditionnels d’airs d’opéras donnés en récital ! © SM/Qobuz
11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livrets
Voix touchée par la grâce, ronde, profonde, sensuelle, Elīna Garanča dans ce nouvel album « Habanera » nous propose un voyage enchanteur aux sons de l’Espagne. Des zarzuelas (Barbieri, Llorente) aux mélodies espagnoles (Montsalvatge, Falla), en passant par les grands airs de Carmen et quelques « extras », Garanča éblouit par son authentique musicalité. Réjouissant album !
11,49 €

Classique - Paru le 12 mai 2017 | Erato - Warner Classics

14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
13,49 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
La mezzo-soprano lettonne Elīna Garanča a choisi de rassembler une quinzaine de grands airs italiens et français, ainsi que le grand moment que l’on sait dans Boris Godounov ; de sa voix riche et profonde, elle survole tous ces rôles depuis la forte douzaine d’années que dure déjà son impressionnante carrière internationale, commencée en troupe en Allemagne puis à Vienne avant de s’élargir à toutes les grandes scènes de la planète. On appréciera qu’elle ait su proposer de grands tubes mais aussi quelques airs plus rares : La Bohème de Leoncavallo plutôt que celle de Puccini (dans laquelle, il est vrai, elle n’a pas de rôle à sa disposition…), Henry VIII de Saint-Saëns, Les Troyens de Berlioz ou Mignon d’Ambroise Thomas. Un album pour les inconditionnels de Garanča et les inconditionnels d’airs d’opéras donnés en récital ! © SM/Qobuz
14,99 €

Classique - Paru le 10 mai 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

1,99 €

Classique - Paru le 20 mars 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

1,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

L'interprète

Elina Garanca dans le magazine