Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2013 | Verve Pop

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Une voix unique véritable, des chansons calibrées par Giorgio Moroder et Pete Bellotte, des tubes à la pelle et une trace indélébile dans l’histoire de la musique-à-danser, Donna Summer était tout cela, et bien plus encore. Révélée en Allemagne alors qu’elle faisait partie de la troupe du spectacle musical Hair, elle a donné à la disco music ses lettres de noblesse en alliant des performances vocales héritées de ses séjours dans les églises gospel à une interprétation à la fois suave et puissante. De l’orgasmique Love To Love Your Baby au révolutionnaire I Feel Love en passant par l’irrésistible Hot Stuff, les chansons de Miss Summer traversent les générations en ravageant les pistes de danse, ou en étant samplées à gogo par des DJ qui n’imaginent pas une soirée sans une Summer’s touch. Ce sont ces DJ, remixers et producteurs qui se sont lancés dans l’élan commun qui vise à offrir de nouvelles versions aux standards de la Disco Queen. Ainsi, des pointures de l’étoffe de Frankie Knuckles, des Masters At Work (MAW), de Chromeo, d’Afrojack, de Hot Chip ou de Duke Dumond, ont remixés ces morceaux en leur apportant une touche de modernité teintée de respect. En guise de clou du spectacle, le légendaire Giorgio Moroder a réinventé Love To Love Your Baby spécialement pour cette compilation-hommage. Long live Donna !
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

R&B - Paru le 25 avril 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
Ce double album au concept recherché, puisque traitant presque exclusivement de sexe, a permis de renverser les idées reçues quant à la musique disco, plutôt observée d’un très mauvais œil par les critiques – rock en majeure partie – et par le grand public d’un œil méfiant. Donna épaulée de Giorgio Moroder remplissent justement leur disco d’éléments issus de la musique rock, ne se doutant pas qu’ils allaient influencer la dance music pour les années à venir. « Hot Stuff » est toujours aussi spectaculaire, avec ses guitares électriques qui éclairent les propos explicites de Donna.  Mais « Bad Girls » ou encore « Dim All the Lights » sont également très entraînants. La chanteuse montre également qu’elle n’est pas qu’un gimmick de maison de disques avec des morceaux comme « One Night in a Lifetime » ou encore « Our Love », sur lesquels elle fait résonner sa voix et démontre l’étendue de ses talents de chanteuse. Premiers pas en direction d’une respectabilité artistique habituellement peu conciliable avec dance music, Bad Girls est le disque à posséder absolument pour les amoureux du disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2016
A partir de :
CD13,49 €

Pop - Paru le 20 avril 2018 | Island Def Jam

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Disco - Paru le 1 janvier 2013 | Island Mercury

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Électronique - Paru le 16 octobre 2020 | Driven By The Music

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Disco - Paru le 27 août 1975 | Island Def Jam

Hi-Res
A partir de :
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Disco - Paru le 10 juillet 2020 | Driven By The Music

Hi-Res
A partir de :
CD10,99 €

Disco - Paru le 1 septembre 1975 | Island Def Jam

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Disco - Paru le 1 janvier 2013 | Island Mercury

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Disco - Paru le 1 janvier 2013 | Island Mercury

Hi-Res
A partir de :
CD9,49 €

Disco - Paru le 5 mars 1976 | Mercury Records

Peut-être l’album disco le plus classique de la chanteuse, ne laissant pas deviner les orientations artistiques à venir par la suite. Il recèle pourtant de véritables pépites comme « Try Me I Know We Can Make It », épopée musicale de 17 minutes et toujours fortement imprégnée d’énergie sexuelle. « Could It Be Magic » démarre avec l’explicite « Prelude to Love », faisant désormais résonner la marque de fabrique de l’artiste, à savoir des gémissements plutôt suggestifs. « Wasted » et « Come With Me » sont empreints d’émotion, chose rare lorsque les morceaux sont accompagnés de complètes rythmiques disco, les guitares bien en avant. Une nouvelle aventure musicale proposée par Donna, toujours prolifique en albums conceptuels. Pas forcément le meilleur de la chanteuse, mais certainement toujours aussi plaisant pour tous les amoureux de disco. © ©Copyright Music Story DaBee 2016
A partir de :
CD13,49 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Mercury Records

A partir de :
CD5,99 €

Disco - Paru le 15 octobre 1976 | Mercury Records

A partir de :
HI-RES26,99 €
CD18,99 €

Disco - Paru le 31 août 1978 | Island Def Jam

Hi-Res
A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 1 décembre 2014 | Crimson

A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

R&B - Paru le 15 octobre 1979 | Island Def Jam

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Disco - Paru le 1 janvier 2013 | Island Mercury

Hi-Res
Probablement l’apogée musical de la collaboration entre Donna Summer et ses deux producteurs Giorgio Moroder et Pete Bellotte en ce qui concerne la musique disco. Et un sérieux challenger au disque à venir Bad Girls en tant que meilleur concept album. Chaque morceau se mêle en effet au suivant dans une harmonie parfaite, toujours efficace et entraînant les décennies passant. Les morceaux se répondent donc entre eux, comme l’hypnotique « Fairytale High », l’émouvant « Working the Midnight Shift », le triomphant  « Queen for a Day », le détendu  « Now I Need You » – combinaison avant l’heure de disco et de new age, métissage qui deviendra vite populaire –, ou encore la pseudo  trance de « Faster & Faster to Nowhere ». Pour tous ceux qui ne connaissent pas cet album, attachez bien votre ceinture car les émotions sont fortes. © ©Copyright Music Story DaBee 2016
A partir de :
CD11,49 €

Disco - Paru le 21 juin 1999 | Epic

A partir de :
CD13,49 €

Disco - Paru le 8 septembre 1980 | Mercury Records

L'interprète

Donna Summer dans le magazine
  • Viva Donna !
    Viva Donna ! Un superbe album de remix ressuscite l’art de Donna Summer…