Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,49 €

Trip Hop - Paru le 1 janvier 1996 | UMC (Universal Music Catalogue)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Lorsque parait Endtroducing..... fin 1996, le rap boucle son âge d’or et commence à toucher le très grand public. Avec ses samples obscurs, ses beats hip-hop et ses ambiances en cinémascope, le trip hop a lui aussi chamboulé l’approche des DJ's et de certains bidouilleurs. A se demander si Josh Davies, un DJ californien de 24 ans, n’est pas le rejeton de ces cultures qu’il révolutionne et fusionne en construisant son album exclusivement à l’aide de samples. Armé d’une MPC60 et de deux platines, DJ Shadow déballe un collage XXL totalement fascinant et riche de tous les genres musicaux possibles et imaginables. A bord d’Endtroducing....., on croise Stanley Clarke, les Beastie Boys, Metallica, Don Covay, Alan Parsons Project, Giorgio Moroder, T. Rex, The Isley Brothers, Meredith Monk, Funkadelic, David Axelrod et même Pink Floyd. Mais la force de Shadow réside dans la puissance narrative de ses collages instrumentaux. Car derrière la virtuosité de ses doigts d’or et l’intelligence de ses assemblages, le Californien réussit à écrire sa propre musique et invente au passage le hip-hop instrumental aux fulgurances électroniques. © Marc Zisman/Qobuz

Rap - Paru le 15 novembre 2019 | Mass Appeal

Téléchargement indisponible
Les nostalgiques du hip-hop des 90’s peuvent se rassurer : DJ Shadow en a encore sous le pied. Plus de vingt ans après Endtroducing…, le producteur de la Bay Area livre avec Our Pathetic Age un de ses meilleurs disques, et surtout un de ses plus garnis, puisqu’il s’agit d’un double album où il n’y a objectivement rien à jeter. Shadow lui-même le considère comme son plus “cohérent” depuis son EP en quatre parties What Does Your Soul Look Like de 1994.Le premier disque propose la facette instrumentale de Shadow, pionnier de l’abstract hip-hop, et parvient à émouvoir d’entrée avec une fresque sonore mélancolique dont il a le secret, Slingblade. Sur Firestorm, il démontre qu’il sait faire sonner un piano comme peu d’autres dans le rap game, tandis que le single Rosie – qui sample un titre de 1962 du trio vocal The Phoenix Singers, Little Rosie – est un vrai exercice de style à la Shadow, qu’il décrit comme “un voyage en trois parties qui montre mon évolution en tant que beatmaker”. A ne pas manquer non plus, les ballades copyrightées If I Died Today et We Are Always Alone.Le second disque éblouit par sa liste de featurings, avec nombre de figures des golden years, Nas et Pharoahe Monch, sur le beat 80’s de Drone Warfare, Raekwon et Ghostface Killah du Wu Tang sur Rain on Snow, ou encore De la Soul, qui hérite d’un nouveau tube bien funky avec scratchs en folie, Rocket Fuel. Difficile de ne pas citer la performance de Gift Of Gab, moitié du duo Blackalicious, qui donne une leçon de flow sur C.O.N.F.O.R.M., le tube narcotique Small Colleges (Stay with Me), avec Wiki du crew new-yorkais Ratking et Paul Banks, le chanteur d’Interpol, ou le laid back Dark Side of the Heart, avec le chanteur R&B Fantastic Negrito. 26 pistes de pur délice. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD18,99 €

Rap - Paru le 15 novembre 2019 | Mass Appeal Records II

Les nostalgiques du hip-hop des 90’s peuvent se rassurer : DJ Shadow en a encore sous le pied. Plus de vingt ans après Endtroducing…, le producteur de la Bay Area livre avec Our Pathetic Age un de ses meilleurs disques, et surtout un de ses plus garnis, puisqu’il s’agit d’un double album où il n’y a objectivement rien à jeter. Shadow lui-même le considère comme son plus “cohérent” depuis son EP en quatre parties What Does Your Soul Look Like de 1994.Le premier disque propose la facette instrumentale de Shadow, pionnier de l’abstract hip-hop, et parvient à émouvoir d’entrée avec une fresque sonore mélancolique dont il a le secret, Slingblade. Sur Firestorm, il démontre qu’il sait faire sonner un piano comme peu d’autres dans le rap game, tandis que le single Rosie – qui sample un titre de 1962 du trio vocal The Phoenix Singers, Little Rosie – est un vrai exercice de style à la Shadow, qu’il décrit comme “un voyage en trois parties qui montre mon évolution en tant que beatmaker”. A ne pas manquer non plus, les ballades copyrightées If I Died Today et We Are Always Alone.Le second disque éblouit par sa liste de featurings, avec nombre de figures des golden years, Nas et Pharoahe Monch, sur le beat 80’s de Drone Warfare, Raekwon et Ghostface Killah du Wu Tang sur Rain on Snow, ou encore De la Soul, qui hérite d’un nouveau tube bien funky avec scratchs en folie, Rocket Fuel. Difficile de ne pas citer la performance de Gift Of Gab, moitié du duo Blackalicious, qui donne une leçon de flow sur C.O.N.F.O.R.M., le tube narcotique Small Colleges (Stay with Me), avec Wiki du crew new-yorkais Ratking et Paul Banks, le chanteur d’Interpol, ou le laid back Dark Side of the Heart, avec le chanteur R&B Fantastic Negrito. 26 pistes de pur délice. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD13,49 €

Électronique - Paru le 24 juin 2016 | Mass Appeal

Sixième effort du producteur californien Joshua Davis, alias DJ Shadow, The Mountain Will Fall, s'il ne modifie pas fondamentalement la donne en apparence, constitue le premier véritable album du DJ depuis que ce dernier a coupé les ponts avec les major companies et remisé sa production à une distribution indépendante. Reposant moins sur les samples que par le passé, la recette musicale de Shadow continue de mêler electro et hip-hop, un genre cher au coeur du producteur qui invite notamment Run the Jewels (El-P et Killer Mike) sur un tonitruant "Nobody Speak" ou Ernie Fresh sur un "The Sideshow" évoquant volontiers les travaux de The Herbaliser et contrastant avec la nature plus expérimentale de plusieurs titres comme "California" ou " Three Ralphs".
CD1,99 €

Rap - Paru le 24 juillet 2019 | Mass Appeal Records II

CD13,49 €

Trip Hop - Paru le 4 juin 2002 | Geffen*

HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Trip Hop - Paru le 24 juin 2016 | Reconstruction Productions, Inc. under exclusive license to Believe Recordings

Hi-Res
L’ombre revient se poser sur vos oreilles, menaçante, elle promet de vous pousser à de nombreuses heures d’écoutes. Pour son premier opus depuis cinq ans, DJ Shadow assure un retour plus fort que jamais. Ayant délaissé la production au profit du live pendant quelques temps, il s’inspire fortement de ses prestations scéniques pour confectionner The Mountain Will Fall. Ainsi, l’opus se voit doter de nombreux breaks pour que l’intensité puisse reprendre de plus belle. Entouré de Run The Jewels, Nils Frahm, Matthew Halsall ou encore G Jones, le producteur assure et varie les plaisirs. Hip hop à souhait, l’ensemble a pourtant parfois été construit à partir de samples de musique classique. Vingt ans après Endtroducing, DJ Shadow montre qu’il maitrise à merveille l’art de la composition. © AR/Qobuz
CD10,99 €

Électronique - Paru le 1 janvier 2012 | Universal-Island Records Ltd.

CD15,49 €

Électronique - Paru le 1 janvier 2012 | Universal-Island Records Ltd.

Rap - Paru le 9 octobre 2019 | Mass Appeal

Téléchargement indisponible
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Enterprises

Rap - Paru le 20 septembre 2019 | Mass Appeal

Téléchargement indisponible
CD9,49 €

Dance - Paru le 1 janvier 2006 | Universal-Island Records Ltd.

CD13,49 €

Électronique - Paru le 1 janvier 2011 | Universal-Island Records Ltd.

CD13,49 €

Électronique - Paru le 1 janvier 2011 | Universal-Island Records Ltd.

CD9,49 €

Rap - Paru le 28 octobre 2016 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD8,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 1998 | Universal-Island Records Ltd.

CD3,49 €

Rap - Paru le 7 juillet 2017 | Mass Appeal Records II

CD5,99 €

Rap - Paru le 31 décembre 2018 | BlackHeyZeus

CD6,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Universal-Island Records Ltd.

L'interprète

DJ Shadow dans le magazine
  • Shadow aux mains d'argent
    Shadow aux mains d'argent Avec "Our Pathetic Age", le maître californien du hip hop instrumental livre un double album totalement fou avec notamment Nas, De La Soul, Raekwon, Ghostface Killah et plein d'autres featurings 5 ...
  • Shadow, sans l'ombre d'un doute
    Shadow, sans l'ombre d'un doute 20 ans après Entroducing, DJ Shadow brille toujours...