Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD9,99 €

Blues - Paru le 13 février 2012 | Blue Horizon

Distinctions The Absolute Sound: Best New Releases Of The Year
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Blues - Paru le 5 juin 2020 | KTBA Records

Hi-Res Livret
Bruce Springsteen a parfaitement résumé le cas Dion DiMucci : le trait d’union entre Frank Sinatra et le rock’n’roll. Des années 50 et 60 avec les Belmonts, véritable Rolls du doo-wop, à sa carrière solo, le chanteur du Bronx a toujours été indissociable de New York, comme l’avait rappelé son album de 2016, le bien nommé New York Is My Home. La Grosse Pomme donc, mais aussi le blues, un genre qu’il a souvent abordé de manière très personnelle. Ce blues est au cœur de Blues With Friends dont le titre est lui aussi bien balisé. Et quels amis ! Le Boss justement et sa femme Patti Scialfa mais aussi Jeff Beck, Paul Simon, Billy Gibbons, Brian Setzer, Van Morrison, Joe Louis Walker, Joe Bonamassa, John Hammond, Sonny Landreth, Rory Block, Stevie Van Zandt… Difficile d’aligner un tableau de chasse plus impressionnant. Preuve surtout de l’aura de Dion, toujours intacte à 80 ans passés… « Je voulais un album de chansons fortes et mémorables et racontant des histoires qui valaient la peine d'être racontées. Le blues est au cœur de ma musique depuis le début des années 60. The Wanderer était un blues en 12 mesures et je reprenais déjà du Willie Dixon et du Jimmy Reed à mes débuts chez Columbia, à la grande consternation de mes boss. » Malgré l’éclectisme du casting invité, Dion reste lui-même tout au long de cette cuvée 2020, publiée par Keeping The Blues Alive Records, le label de Bonamassa, et ce sont plutôt ses sidemen qui se plient à sa vision. Les années ont légèrement buriné sa voix magique qui colle désormais encore mieux à l’idiome blues, un genre à manipuler avec précaution comme l’écrit si bien Bob Dylan dans les notes de pochette du disque. Un blues jamais déconnecté du quotidien, à l’image de Song for Sam Cooke (Here in America), un puissant duo avec Paul Simon sur la ségrégation dans le sud des États-Unis au début des années 60 et qui résonne puissamment alors que l’Amérique s’embrase au moment de la sortie de cet élégant Blues With Friends. © Marc Zisman/QobuzNotes for Blues with Friends by Bob Dylan: With a Vaudevillian Father and the Doo-wop street corners of the Bronx as teachers, Dion learned early on that the way to be heard and reach hearts was to sing in his own rhythmic voice. And when you have a voice as deep and wide as Dion’s, that voice can take you all the way around the world and then all the way back home to the blues. You have to be careful with the blues. They’re strong with lust and you can overpay for them, but they quote the law. It’s a shame more people don’t follow that law. Guy Mitchell sang that he never felt more like singing the blues and we know what he meant. It is an honor for honor’s sake. Dion knows how to sing and he knows just the right way to craft these songs, these blues songs. He’s got some friends here to help him out, some true luminaries. But in the end it’s Dion by himself alone, and that masterful voice of his that will keep you returning to share these blues songs with him. – Bob Dylan
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 février 2016 | Instant Records

Hi-Res
C’est sans doute Bruce Springsteen qui a le mieux résumé le cas Dion : le trait d’union entre Frank Sinatra et le rock’n’roll. Tellement vrai… Au cas où on en douterait, Dion baptise sa cuvée 2016 New York Is My Home, New York est ma maison… Difficile en effet de ne pas lier aussi intimement un interprète avec une ville. Mais cette fois, Dion DiMucci signe une vraie lettre d’amour à sa ville natale. Des années 50 et 60 avec les Belmonts à sa carrière solo, le grand chanteur du Bronx a toujours été indissociable de la Grosse Pomme et il le fait savoir dans chaque recoin de ce disque. Avec des uppercuts de rock (à la Chuck Berry), de blues, de soul et de rhythm’n’blues, il signe un grand disque classe et classique. La recette n’est pas neuve mais la voix est si parfaite et les chansons tellement bien taillées qu’on se laisse prendre par la main par ce trip rétro. Du grand art. © CM/Qobuz
CD1,29 €

Blues - Paru le 1 mai 2020 | KTBA Records

CD18,99 €

Rock - Paru le 2 octobre 2012 | CAPITOL CATALOG MKT (C92)

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2001 | Capitol Records (CAP)

CD10,99 €

Rock - Paru le 30 octobre 2015 | Ace Records

CD17,49 €

Rock - Paru le 30 septembre 2008 | Time-Life Music

Livret
CD11,49 €

Pop - Paru le 12 mai 2017 | Columbia - Legacy

CD13,99 €

Blues - Paru le 5 juin 2020 | KTBA Records

CD4,99 €

Rock - Paru le 13 avril 2017 | Rarity Music

CD1,29 €

Rock - Paru le 2 septembre 1961 | TNA records

CD11,49 €

Pop/Rock - Paru le 29 janvier 1991 | Legacy - Columbia

CD17,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2007 | Zonophone

CD10,99 €

Rock - Paru le 30 octobre 2015 | Ace Records

CD8,99 €

Rock - Paru le 10 septembre 2019 | Aqualy Mani Inc.

CD1,29 €

Blues - Paru le 15 mai 2020 | KTBA Records

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Zonophone

CD18,99 €

Pop/Rock - Paru le 14 février 1997 | Columbia - Legacy

CD1,29 €

Blues - Paru le 24 avril 2020 | KTBA Records

L'interprète

Dion dans le magazine
  • Dion a le blues
    Dion a le blues A 80 ans, l'homme de "The Wanderer" signe un album blindé d'invités 5 étoiles nommés Bruce Springsteen, Paul Simon, Jeff Beck, Billy Gibbons, Brian Setzer, Van Morrison...