Artistes similaires

Les albums

11,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 15 juin 2015 | INA Mémoire vive

Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles du Monde de la Musique - Timbre de platine - 10 de Classica-Répertoire - Discothèque Idéale Qobuz
Non seulement ce Voyage d'hiver est, sauf erreur, la seule version "live", par Fischer-Dieskau, dont on ait connaissance, mais il est chanté par un jeune homme de tout juste trente ans. Cette version de Prades exceptionnelle, qui révèle tout l'art du baryton, le montre déjà à son sommet technique et stylistique. Admirablement épaulé par Gerald Moore, le chanteur nous donne à entendre le Voyage d'hiver le plus émouvant de sa discographie. Voilà un enregistrement inédit absolument indispensable. En plus de la "Note de l'éditeur" figure également dans le livret un entretien de Dietrich Fischer-Dieskau paru dans le journal Le Monde en juin 2000.
45,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica
Dietrich Fischer-Dieskau demeure l’un des plus grands chanteurs de la deuxième moitié du XXe siècle. Il a révolutionné l’approche du lied allemand, et ses Schubert, Beethoven, Schumann, Brahms sont autant de témoignages de sa suprême intelligence. DGG réédite sa grande œuvre, son intégrale des Lieder de Schubert, qui marqua fortement les musiciens comme les mélomanes.
24,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2010 | Warner Classics

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Un timbre superbe. Une intelligence du texte incomparable. Une diction irréprochable de la langue allemande. Par une sélection des compositeurs qu'il a défendus ardemment sa vie durant, Haydn, Mozart et surtout Beethoven, ce coffret d'enregistrements inédits et réalisés entre 1959 et 1984 dresse un portrait irrésistible du grand Liedersänger. Indispensable ! "Beaucoup d'inédits dans ce beau choix d'enregistrements de Dietrich Fischer-Dieskau s'étendant sur 25 ans. Des Lieder rares de Beethoven (cette délicieuse "Marmotte" sur un texte mi allemand mi français de Goethe !), Haydn et Mozart chantés avec rigueur, humour et tendresse par un des très grands artistes du XXème siècle dont on a probablement pas fini de découvrir les perles rares. FH"
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1975 | Deutsche Grammophon Classics

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Quarante ans déjà… plus de quarante ans que le regretté Dietrich Fischer-Dieskau et le non moins regretté Sviatoslav Richter, un couple assez rare dans le répertoire du lied, enregistraient – au Stadthaus d'Innsbruck, les 8 et 10 octobre 1973 – ces Mörike-Lieder de Wolf. Enfin, précisons que le CD présente seulement 18 des 26 Lieder. Le choc des deux titans est impressionnant ; libre à chaque auditeur de décider pour lui-même si, étant chacun un titan dans sa catégorie, les deux artistes « se la jouent en solo » ou si, en vérité, ils restituent la partition telle que Wolf l’a conçue, à savoir pour deux personnalités musicales assez antagonistes. Car entre la partie de piano et la partie vocale, il n’y a pas chez Wolf cette sorte de « subordination » que l’on imagine chez Schubert, où le piano accompagne souvent plutôt que d’être son propre maître. En vérité, c’est peut-être le couple idéal et discographique pour cette musique déchirée entre deux mondes, le vocal et le pianistique. © SM/Qobuz
13,49 €

Classique - Paru le 16 mai 2014 | audite Musikproduktion

Livret Distinctions Diapason d'or - 5 de Diapason
14,99 €

Classique - Paru le 2 septembre 2002 | Warner Classics

Distinctions Diapason d'or
Voici ce Voyage d'hiver dans une interprétation miraculeuse par ses climats et sa science poétique, celle que Dietrich Fischer-Dieskau (né en 1925) grava en 1955 pour His Master's Voice (EMI) alors qu'il avait trente ans, l'âge de Schubert au moment de la composition de ce cycle. Comment à cet âge « pouvait-il tout éprouver du tragique de Winterreise ? Parce qu'il avait vécu la guerre et le chantait déjà depuis 1948, avec la même désarmante simplicité : les mots de Müller d'abord, la ligne parfaite, la maîtrise de la dynamique surtout, modelée sur la phrase. Gerald Moore l'accompagne. Mieux qu'un piano, une seconde voix.» (Diapason, juin 2016 / Jean-Charles Hoffelé)
45,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1994 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Exagéré pour certains, exact pour d'autres, l'art de Dietrich Fischer-Dieskau n'en finit pas de diviser les esprits et de susciter la contestation. Disons qu'il est ici à son zénith et qu'on se demande bien qui pourrait rivaliser avec ce savant mélange d'intelligence, de compréhension du texte poétique en adéquation parfaite avec la musique de Schumann. Tout ici respire le bonheur de se vautrer dans cet univers poétique où il est constamment question d'amour et d'illusions. Le chanteur trouve en Christoph Eschenbach un partenaire à sa hauteur, épousant ses moindres intentions et jouant de son clavier comme sur du velours. FH
10,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Diapason d'or
Lieder eines fahrenden Gesellen / Orch. Symphonique de la Radio Bavaroise, dir. Rafael Kubelik - Der Kindertotenlieder & Rückert-Lieder / Philharmonique de Berlin, dir. Karl Böhm / Fischer-Dieskau, baryton
12,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1985 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'un des grands enregistrements de Dietrich Fischer-Dieskau. Enregistrés au milieu des années 1970, ces Dichterliebe Op. 48 et Liederkreis Op. 39 profitent hautement de la sonorité soyeuse et subtilement timbrée du piano de Christoph Eschenbach, et Dietrich Fischer-Dieskau, ici capable de teintes sombres (Ich grolle nicht) autant que douces (Zwielicht), distille une science de la diction de la langue allemande absolument renversante (In der Fremde, une claque!). Poétiques, d'un naturel imparable, comme baignées par la lumière du soleil, ces sessions Schumann respirent l'intelligence, le bonheur !
7,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 27 février 2016 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
« [...] De ce Dichterliebe, un concert de Salzbourg en 1956 offre une interprétation prodigieuse, qu'une discographie comparée avait distinguée : lieder d’un jeune poète nommé Dietrich Fischer-Dieskau, inspiré par le concert, en dialogue intime avec le piano humble et accueillant de Gerald Moore. De cette voix ce jour-là, le rayonnement d’alcyon ne fait pas regretter le ténor prévu par le compositeur, mais se change aussi en âcreté, en violence rentrée. L’art du chant (ligne de rêve, coloris à l’infini, dynamique phénoménale) est à la fois un et mobile, comme ce verbe si net et pourtant suggestif, capable du quasi-récitatif qu’appelle Schumann. [...] Démiurgie sans parade : écoutez seulement comment les deux partenaires conduisent l’évolution interne aux deux derniers lieder du cycle. [...] De Grümmer à Schäfer : Irmgard Seefried demeure indispensable, par son immédiateté douloureuse (Dein Angesicht) et surtout par sa façon d'assumer à la fois le ton populaire et la stupeur funèbre (Der arme Peter). L'absence en CD des albums enregistrés par Ernst Haefliger pour Deutsche Grammophon est une grande injustice, qui attend réparation. Pour preuve la poésie exceptionnelle de six Schumann avec Jacqueline Bonneau. [...] Avec Peter Anders et son grain si impérieux, c'est un autre pouvoir d'évocation qui donne corps aux murmures inquiétants du Rhin. [...] Elisabeth Schumann sent quelle mélancolie est enclose dans les lieder les plus délicats, le seul Alte Laute de Lotte Lehmann fait entendre une âme aux confins du silence. [...] Au lyrisme absolu d'Elisabeth Grümmer, tenue et frémissante en tout point, peut bien répondre la sensibilité souveraine de Christine Schäfer. » (Diapason, mars 2016 / Jean-Philippe Grosperrin)
6,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 1 juillet 2013 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
38,69 €

Classique - Paru le 2 août 2013 | Parlophone Label Group

Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2010 | Audite

Livret Distinctions Choc de Classica
Dietrich Fischer-Dieskau, baryton - Tamas Vasary, piano
20,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’œuvre mélodique de Carl Loewe regorge de très belles pièces. Son univers se présente sans doute comme le versant plus naïf et innocent de la musique allemande romantique bien célèbre (Schubert, Schumann, Brahms). Comme Hans Hotter, Dietrich Fischer-Dieskau défendait souvent ce répertoire ; cet ensemble regroupe les enregistrements avec Jörg Demus réalisés pour Deutsche Grammophon et témoigne de l'investissement narratif et dramatique du baryton allemand dans ce répertoire. Parmi ces Ballades souvent développées, signalons un formidable Erlkönig par exemple, par ses pianissimo poignants, et ses sursauts, brusques, entre sérénité céleste et profondeur morbide, exactement comme l'écrit Goethe dans son poème, ou encore ce Tom der Reimer, plus mélodique, un concentré de charme, et d'ironie. Inoubliable !
9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2010 | Audite

Distinctions Choc de Classica
9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2010 | Audite

Distinctions Choc de Classica
14,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 1 janvier 1978 | Deutsche Grammophon Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Au cours des années 1970, Dietrich Fischer-Dieskau et le pianiste russe Sviatoslav Richter ont collaboré à plusieurs reprises, comme en témoigne la publication de concerts à Salzbourg (Brahms, Schubert, Wolf). Ces enregistrements studio publiés sous étiquette Deutsche Grammophon forment comme un écho de ces moments musicaux inoubliables. Voici Fischer-Dieskau, le baryton schubertien par excellence, et Sviatoslav Richter, dont le jeu concentré, intense, raréfié, bouleversant à force d'épuration, a toujours fait merveille chez Schubert. Une expérience !
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 1 janvier 1993 | Claves Records

Distinctions 5 de Diapason
20,24 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 janvier 1962 | Berlin Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
7,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 30 septembre 2008 | Naxos

Distinctions Diapason d'or
Mahler : Lieder eines fahrenden Gesellen & Kindertotenlieder - Schumann : Liederkreis op.39 / Dietrich Fischer-Dieskau, baryton - Gerald Moore, piano - Philharmonia Orchestra - Wilhelm Furtwängler, direction - Orch. Philh. de Berlin - R. Kempe, direction

L'interprète

Dietrich Fischer-Dieskau dans le magazine
  • Dietrich Fischer-Dieskau est mort
    Dietrich Fischer-Dieskau est mort Considéré comme l’un des plus grands barytons de tous les temps, Dietrich Fischer-Dieskau s’est éteint à l’âge de 86 ans.
  • DFD fait un Mahler !
    DFD fait un Mahler ! Rien de mieux pour commencer cette première semaine estivale qu’un petit Dietrich Fischer-Dieskau ! Et pourquoi pas, le must, directement ! Les Kindertotenlieder ! Dire que le baryton berlinois exc...