Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD11,49 €

Rock - Paru le 29 septembre 2017 | Columbia

En 2015, David Gilmour décide d’entreprendre une série de concerts dans les plus anciennes salles du monde. Un an plus tard, le guitariste de Pink Floyd devient le premier artiste, depuis les gladiateurs en 79 après J.C, à donner un concert, devant un public, à l’amphithéâtre de Pompéi ! Il s’agissait d’un retour dans la ville italienne pour lui qui avait déjà eu l’opportunité d’y jouer en 1971 lors du tournage du film, Pink Floyd : Live At Pompeii d’Adrian Maben… A l’ombre du Vésuve, David Gilmour se produit donc dans le lieu plus que mythique les 7 et 8 juillet 2016 en revisitant des chansons l’ayant accompagné toute sa vie, en solo comme au sein du Floyd. Sans oublier des performances inédites de The Great Gig In The Sky de l’album Dark Side Of The Moon, rarement joué en solo par Gilmour. © CM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Rock - Paru le 18 septembre 2015 | Columbia

Hi-Res Livret
Après avoir brièvement ressuscité Pink Floyd avec The Endless River en 2014 et avoir finalement ré-enterré définitivement le groupe peu après, le guitariste David Gilmour revient moins d’une année plus tard avec un nouvel album solo intitulé Rattle That Lock, fruit d’un travail de composition étalé sur presque dix ans ! Pratiquement une décennie d’attente pour savourer le successeur de On an Island… pas vraiment étonnant lorsque l’on connait le personnage et son perfectionnisme poussé à l’extrême, son goût prononcé pour la pureté du son et son intransigeante exigence vis-à-vis de la qualité des compositions. C’est armé de toutes ces caractéristiques et de ses nombreuses guitares que l’artiste britannique s’est installé dans son home studio Astoria et a mis au point, avec l’aide de sa femme Polly Samson et du producteur Phil Manzanera (ex-membre de Roxy Music), cette collection de chansons typiquement gilmouriennes. Libéré des chaines du rock progressif de Pink Floyd, David Gilmour se concentre sur un classic rock atmosphérique, univers musical dans lequel il semble être toujours aussi à l’aise et qui continue à l’inspirer inexorablement. Que ce soit à travers ses solos de guitare ou ses envolées vocales dont la puissance continue d’impressionner, le musicien prouve qu’il n’est pas en manque d’inspiration et offre quelques-unes de ses plus belles créations. Entre jingle de la SNCF, Stratocaster hurlante, solo de saxophone et ambiances planantes, David Gilmour montre sa maitrise du sujet et fait de chaque chanson un travail d’orfèvre. Cette édition deluxe comporte quatre titres bonus permettant notamment de découvrir le titre Rattle That Lock sous un autre jour © LG/Qobuz
CD24,49 €

Rock - Paru le 14 juillet 2008 | Parlophone UK

CD9,99 €

Jazz - Paru le 6 mars 2006 | Parlophone UK

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Rock - Paru le 18 septembre 2015 | Columbia

Hi-Res Livret
Après avoir brièvement ressuscité Pink Floyd avec The Endless River en 2014 et avoir finalement ré-enterré définitivement le groupe peu après, le guitariste David Gilmour revient moins d’une année plus tard avec un nouvel album solo intitulé Rattle That Lock, fruit d’un travail de composition étalé sur presque dix ans ! Pratiquement une décennie d’attente pour savourer le successeur de On an Island… pas vraiment étonnant lorsque l’on connait le personnage et son perfectionnisme poussé à l’extrême, son goût prononcé pour la pureté du son et son intransigeante exigence vis-à-vis de la qualité des compositions. C’est armé de toutes ces caractéristiques et de ses nombreuses guitares que l’artiste britannique s’est installé dans son home studio Astoria et a mis au point, avec l’aide de sa femme Polly Samson et du producteur Phil Manzanera (ex-membre de Roxy Music), cette collection de chansons typiquement gilmouriennes. Libéré des chaines du rock progressif de Pink Floyd, David Gilmour se concentre sur un classic rock atmosphérique, univers musical dans lequel il semble être toujours aussi à l’aise et qui continue à l’inspirer inexorablement. Que ce soit à travers ses solos de guitare ou ses envolées vocales dont la puissance continue d’impressionner, le musicien prouve qu’il n’est pas en manque d’inspiration et offre quelques-unes de ses plus belles créations. Entre jingle de la SNCF, Stratocaster hurlante, solo de saxophone et ambiances planantes, David Gilmour montre sa maitrise du sujet et fait de chaque chanson un travail d’orfèvre. © LG/Qobuz
CD12,49 €

Rock - Paru le 14 août 2006 | Parlophone UK

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Rock - Paru le 21 mars 2018 | Columbia

Hi-Res Livret
CD13,49 €

Rock - Paru le 6 août 1984 | Parlophone UK

CD2,49 €

Rock - Paru le 8 septembre 2017 | Columbia

CD22,49 €

Pop - Paru le 22 septembre 2008 | Parlophone UK

Vidéos
CD4,99 €

Pop - Paru le 3 septembre 2007 | Parlophone UK

CD4,99 €

Rock - Paru le 22 décembre 2006 | Parlophone UK

CD4,99 €

Rock - Paru le 2 juin 2006 | Parlophone UK

CD2,49 €

Rock - Paru le 4 septembre 2015 | Columbia

CD2,29 €

Rock - Paru le 3 mars 2006 | Parlophone UK

CD2,49 €

Rock - Paru le 21 juillet 2017 | Columbia

CD2,29 €

Rock - Paru le 2 juin 2006 | Parlophone UK

CD2,29 €

Rock - Paru le 19 mai 2006 | Parlophone UK

L'interprète

David Gilmour dans le magazine
  • Spécial Pink Floyd (6)
    Spécial Pink Floyd (6) Une semaine de Vidéo du Jour pour célébrer les rééditions remasterisées des albums de Pink Floyd…
  • Spécial Pink Floyd (3)
    Spécial Pink Floyd (3) Une semaine de Vidéo du Jour pour célébrer les rééditions remasterisées des albums de Pink Floyd…
  • Spécial Pink Floyd (2)
    Spécial Pink Floyd (2) Une semaine de Vidéo du Jour pour célébrer les rééditions remasterisées des albums de Pink Floyd…
  • Spécial Pink Floyd (1)
    Spécial Pink Floyd (1) Une semaine de Vidéo du Jour pour célébrer les rééditions remasterisées des albums de Pink Floyd…
  • Pink Floyd fait plier EMI
    Pink Floyd fait plier EMI Un tribunal londonien vient de donner raison au célèbre groupe en conflit avec sa maison de disques sur la vente de titres à l’unité sur internet.
  • Pink Floyd défend ses albums
    Pink Floyd défend ses albums Le groupe anglais attaque en justice sa maison de disque EMI pour vente à l’unité des chansons extraites de ses albums.