Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD8,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2011 | Piano 21

CD9,99 €

Classique - Paru le 2 janvier 2002 | Piano 21

CD9,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2004 | Piano 21

CD16,79 €

Classique - Paru le 15 novembre 2014 | Piano 21

CD16,79 €

Classique - Paru le 15 novembre 2014 | Piano 21

CD11,99 €

Divers - Paru le 1 septembre 2015 | Piano 21

CD11,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 2004 | Piano 21

CD11,49 €

Classique - Paru le 1 mai 1991 | Warner Classics International

CD9,99 €

Classique - Paru le 24 septembre 2012 | Pavane Records

HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 5 janvier 2018 | Piano 21

Hi-Res Livret
Le pianiste franco-chypriote Cyprien Katsaris a croisé le légendaire compositeur grec Mikis Theodorakis en 1978, lors d’un concert de charité au bénéfice des réfugiés chypriotes, où il jouait alors pour la première fois sa propre Rhapsodie chypriote. Au début des années 1980, les deux artistes enregistraient un album entièrement consacré à Theodorakis. C’est à ce moment que germa chez Katsaris l’idée de composer une pièce pour piano d’un petit quart-d’heure d’après la musique du film Zorba le Grec – signée Theodorakis –, un peu dans le style du Liszt des Rhapsodies hongroises, mais quand il eut connaissance de la nouvelle partition d’un ballet Zorba élargissant considérablement le discours de la musique du film, Katsaris décida de développer sa propre idée… et la Grande Fantaisie sur Zorba dure désormais cinquante-trois minutes ! La voici, enregistrée par Katsaris lui-même, en première discographique mondiale, un véritable monument pianistique aussi foisonnant que virtuose. En complément, le pianiste a enregistré quelques improvisations spontanées sur six chansons de Theodorakis, ainsi qu’une poignée de ses pièces originales, plus « classiques » : des préludes et une Petite suite, illustrant plusieurs aspects de la grande originalité du fameux compositeur chiote. Si, si, on dit chiote, puisqu’il est né sur l’île grecque de Chios. © SM/Qobuz
CD6,99 €

Classique - Paru le 1 février 2011 | Warner Classics International

Spécialiste du répertoire romantique et plus particulièrement de Chopin et de Liszt, Cyprien Katsaris n'a pas toujours obtenu la mansuétude de la critique malgré quelques récompenses de poids comme les trois Grands Prix du Disque décernés par l'Académie Charles-Cros. Cet enregistrement de septembre 1984 reparu en 2011 permet de remettre les pendules à l'heure et de constater qu'à l'époque comme sur les derniers enregistrements (Katsaris Plays Liszt Vol. 1), le pianiste chypriote n'a rien perdu de sa technique qui dans la décennie soixante-dix lui a valu de remporter plusieurs concours de renom.Constitué principalement des Harmonies poétiques et religieuses S. 173 composées entre 1846 et 1850 et des quatre Méphisto-Valses plus tardives, le programme est aussi alléchant que réussi grâce au toucher sûr et virevoltant d'aisance d'un Katsaris enflammé par la partition. On pourra reprocher le tempérament éxubérant de sa Méphisto-Valse n°1, mais le beau diable s'en tire merveilleusement dans la N°2 (la plus connue) et la dernière.La suite de l'enregistrement formée de la Bagatelle sans tonalité S. 216a (superbe), de la Méphisto-Polka (légère et flottante) et des Variations sur Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen S. 180 (intenses) montre un technicien à la hauteur de sa réputation lisztienne, non usurpée. © Loïc Picaud / Music-Story
CD11,49 €

Classique - Paru le 1 avril 1989 | Warner Classics International

L'interprète

Cyprien Katsaris dans le magazine