Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Violon solo - Paru le 8 septembre 2017 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Le Choix de France Musique - Choc de Classica - Prise de son d'exception - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Bien sûr, depuis des décennies, les Sonates et Partitas de Bach pour violon seul ont été enregistrées à l’envi. Mais quand le violoniste Christian Tetzlaff se lance dans l’aventure, on ne peut que dire « Amis, grands citoyens, que l’on prête l’oreille ». Car des concerts avec Tetzlaff sont souvent de véritables expériences existentielles, autant pour l’interprète que pour le public, et il en est de même pour les enregistrements. Les œuvres que l’on croyait connaître sur le bout des oreilles apparaissent soudain dans une nouvelle lumière, y compris dans le cadre de ce nouvel enregistrement, et ce bien qu’il ait été réalisé en studio. L’approche de Tetzlaff consiste en un intrigant mélange de prise de risques, d’ouverture d’esprit, de technique brillante et d’une grande humilité devant les œuvres. L’auditeur aura sans doute la sensation parfois de redécouvrir ces œuvres comme si l’encre de Bach venait de sécher. © SM/Qobuz« Pour cette troisième visite aux Sonates et Partitas pour violon seul, le violoniste livre une interprétation intense et singulière, aérienne, d’une rare spontanéité. À ne pas manquer.» (Classica, novembre 2017)
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique de chambre - Paru le 31 mars 2009 | PentaTone

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique de chambre - Paru le 10 août 2018 | CAvi-music

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 juin 2016 | CAvi-music

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Ce n’est pas de la part de Verdi que l’on attend une œuvre dans le format le moins théâtral qui se puisse imaginer, le quatuor à cordes. Et pourtant, en 1873, à Naples – en attendant la création mondiale d’Aida qui était retardée pour cause de chanteur enroué – il écrivit « un quatuor pendant mes moments de désœuvrement à Naples. Je l'ai donné un soir chez moi, sans y attacher la moindre importance et sans inviter personne en particulier. Seules les sept ou huit personnes qui viennent souvent me rendre visite étaient présentes. J'ignore s'il est beau ou laid, mais je sais que c'est un quatuor. » Coquetterie ou véritable incapacité à se juger lui-même dans un format qui lui était inhabituel, Verdi ne nous en a pas moins livré un intrigant ouvrage dans lequel les tournures verdiennes verdissent à chaque instant : c’est un véritable opéra pour quatre cordes, en vérité, auquel il ne manque que la parole ! Si le deuxième mouvement déroule une étonnante cantilène à a fois redevable à Schubert et au bel-canto, le scherzo revient sur scène du côté d’Azucena, d’Ulrica ou des sorcières de Macbeth, et même la fugue finale vous a un petit air de quatuor vocal avec les bons à l’aigu et les méchants à la basse. Christian Tetzlaff et ses compères, ici enregistrés en concert dans ce lieu improbable qu’est la centrale hydroélectrique de Heimbach dans la région allemande de l’Eifel, un chef-d’œuvre Art Nouveau transformé en salle de concerts (même si la partie hydroélectrique fonctionne toujours !), s’en donne à cœur joie. Les compères continuaient leur concert avec le Quatuor « Slave » de Dvořák, un ouvrage débordant de citations – réelles ou imaginaires – du richissime folklore musical tchèque, et à juste titre l’un des quatuors les plus célèbres du compositeur. © SM/Qobuz
CD13,49 €

Classique - Paru le 2 avril 2012 | Warner Classics

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 juin 2015 | Ondine

Hi-Res Livret
Les trios avec piano de Brahms appartiennent tous à la grande maturité, y compris le premier qui porte le numéro d’opus 8. Décompte assez trompeur car en réalité la version qui nous est la plus familière est une réécriture de fond en comble, réalisée en 1889 à partir d’un trio de jeunesse écrit trente-cinq ans plus tôt. On est ici dans le Brahms le plus concentré, le plus essentiel, sans pour autant tomber dans un quelconque dépouillement ascétique, car même dans ses œuvres ultimes il a toujours maintenu cette riche harmonie et ces larges thèmes : c’est surtout les petites superfluités de jeunesse qui ont disparu. Le violoniste-star Christian Tetzlaff, avec sa sœur Tanja Tetzlaff (la moitié du Quatuor Tetzlaff) et le pianiste Lars Vogt nous donnent une interprétation toute en ampleur, nord-allemande presque – les Tetzlaff sont Hambourgeois, soit dit en passant – de ces somptueux trios. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 novembre 2002 | Warner Classics

Concerto pour violon, Deux Sérénades, Deux pièces, Six Humoresques, Suite pour violon & orchestre à cordes / Christian Tetzlaff, violon - Orchestre National Danois - Thomas Dausgaard, direction
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 août 2005 | Warner Classics

CD12,49 €

Classique - Paru le 1 août 2005 | Warner Classics

Concertos pour violon en la majeur, Hob. VIIa:3 - Sol majeur Hob. VIIa:4 - Ut majeur Hob. VIIa:1 - Concertos pour violoncelle en ut majeur Hob. VIIb:1 - Ré majeur Hob. VIIb:2 / Christian Tetzlaff, violon - Truls Mork, violoncelle - etc.
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 novembre 2005 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 25 novembre 2005 | Warner Classics

CD11,49 €

Classique - Paru le 2 juin 2014 | CAvi-music

CD12,49 €

Classique - Paru le 1 octobre 2000 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 12 juin 2007 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 7 août 2006 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 11 février 2008 | Warner Classics

Livret
CD12,49 €

Classique - Paru le 7 avril 2008 | Warner Classics

Sonates et Partitas pour violon seul, BWV 1001 à 1006 / Christian Tetzlaff, violon
CD12,49 €

Classique - Paru le 28 novembre 2005 | Warner Classics

Concertos pour violon n°2, K211 & n° 4, K218 - Rondos pour violon, K373 & K269 - Adagio pour violon, K261 / Deutsche Kammerphilharmonie de Brême - Christian Tetzlaff, violon & direction

L'interprète

Christian Tetzlaff dans le magazine
  • Festival de Menton 2015 : le classique dans tous ses états
    Festival de Menton 2015 : le classique dans tous ses états Du 31 juillet au 13 août, la ville de Menton vivra au rythme de la 66e édition de son festival annuel. Une programmation de haute qualité permettant d’apprécier le violon et la musique classique so...
  • Salonen chez Bartók
    Salonen chez Bartók A la tête du Philharmonia Orchestra, Esa-Pekka Salonen se produira à Paris, au Théâtre des Champs-Elysées le 27 janvier pour une soirée Bartók, avec en invité le violoniste Christian Tetzlaff.