Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD59,99 €

Country - Paru le 21 septembre 2018 | Capitol Records Nashville

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Plus de huit heures et demie de musique ! Bobbie Gentry méritait bien une célébration aussi maousse, même si sa gloire dura à peine plus d’une décennie. Retirée des affaires au profit d’un anonymat total depuis le début des années 80, cette grande voix des sixties et des seventies est ici luxueusement compilée. Sur 8 disques sont répartis 177 titres : ses six albums studio pour le label Capitol (Ode to Billie Joe de 1967, The Delta Sweete et Local Gentry de 1968, Touch ‘Em With Love de 1969, Fancy de 1970 et Patchwork de 1971), son disque en duo avec Glen Campbell paru en 1968 et – les fans font s’évanouir – plus de 70 inédits mêlant prises alternatives, démos, live à la BBC et raretés en tous genres ! Derrière le mystère de sa retraite prématurée et de ce culte qui ne cessera ne grandir au fil des années, restent ces chansons qu’elle signa de sa main. Bobbie Gentry n’était pas une simple chanteuse mêlant country, folk et pop comme tant d’autres de sa génération. C’est elle seule, au début de sa vingtaine, qui écrira les tubesques Mornin' Glory, Fancy, Okolona River Bottom Band, Chickasaw County Child ou encore le plus célèbre d’entre tous, repris par la terre entière, Ode to Billie Joe, fascinante histoire du suicide mystérieux du jeune Billie Joe McAllister ayant sauté du Tallahatchie Bridge. En France, Joe Dassin chamboulera l’intrigue : Billie Joe s’appelle Marie-Jeanne et le Tallahatchie Bridge devient le pont de la Garonne…Il y a une classe, un lâcher-prise et une sensualité renversante dans la voix de Bobbie Gentry. Il y a aussi ces arrangements luxuriants et cet instrumentarium en phase avec ce chant, tantôt des cordes lounge un brin kitsch mais tellement classe, tantôt une simple guitare épousant les cambrures de sa voix. Bobbie Gentry n’est jamais totalement country, totalement pop, totalement soul ou totalement folk. Elle est Bobbie Gentry. Point. © Marc Zisman/Qobuz
CD15,49 €

Country - Paru le 21 août 1967 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Bobbie Gentry était une petite fille pauvre, grandie dans la ferme du Mississippi de ses grands-parents, après le divorce de ses géniteurs. Une vache, judicieusement échangée contre un piano, décidera de sa carrière, qui ne sera pas brillante, mais digne. Car, largement mésestimée de nos jours, la chanteuse a eu le mérite, durant une quinzaine d’années, d’interpréter une large majorité de ses compositions, et de planter les premiers jalons d’une pop, adulte et convenable, aux parfums country et folk, utilisée de nos jours par une foultitude d’artistes. Ce premier album a été enregistré sous la houlette du producteur Kelly Gordon (qui connut un petit succès avec « He Ain’t Heavy, He’s My Brother »), et distille quelques moments de douce élégance, voire des refrains moins dégrossis (« Mississippi Delta » dans lequel surnage l’atmosphère si particulier du royaume du blues). La débutante démontre ainsi de réelles dispositions à synthétiser – du rock à la country – de multiples facettes de l’Americana. Mais la grande affaire du programme reste naturellement « Ode To Billie Joe », l’une des chansons préférées de Frank Sinatra, et qui, nourrie d’une orchestration impressionniste, conte à la première personne (un mystérieux jeune homme qu’on suppose être l’amant de la jeune fille) le suicide de Billie Joe McAllister, après qu’elle se soit jetée d’un pont. Gentry a plus tard avoué qu’au moment de la composition, elle n’avait pas la moindre idée de la raison du suicide : les exégètes ont pallié cette défaillance (enfant non désiré, amour impossible entre une Blanche et un Noir, amour tout aussi impossible entre homosexuels, etc…). La chanson inspira un roman, et un film. Et elle fit l’objet d’une quantité d’adaptations : Sheryl Crow, Sinead O’Connor, ou Roch Voisine se sont attachés à visiter ces couplets. Plus proche de nous, on conserve en mémoire l’excellente adaptation du franco-américain Joe Dassin, rapportant d’une belle voix de basse le fait divers de Marie-Jeanne Guillaume se jetant dans la Garonne. Grâce à ce premier disque, Bobbie Gentry atteignit la première place des classements. Vendu à trois millions de copies, le single « Ode To Billie Joe », quant à lui, campa au mois d’août 1967 au sommet des charts américains, et Bobbie Gentry se vit gratifiée de trois Grammy Awards pour la chanson (et un quatrième trophée ira à son arrangeur Jimmie Haskell). © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
CD15,49 €

Country - Paru le 5 février 1968 | Capitol Records

CD18,99 €

Country - Paru le 5 février 1968 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD4,99 €

R&B - Paru le 11 mars 2019 | Old Stars

CD18,99 €

Country - Paru le 23 mars 2015 | UMC (Universal Music Catalogue)

CD16,49 €

Country - Paru le 1 octobre 1968 | Capitol Records

CD13,49 €

Country - Paru le 1 janvier 2005 | EMI Gold

CD16,49 €

Country - Paru le 1 mai 1970 | Capitol Records

CD15,49 €

Country - Paru le 1 août 1969 | Capitol Records

CD16,49 €

Country - Paru le 1 janvier 1968 | Capitol Records

CD18,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2007 | Capitol Records

CD13,49 €

Country - Paru le 1 janvier 2000 | Parlophone Catalogue

CD16,49 €

Country - Paru le 1 mai 1971 | EMI Catalogue

Country - Paru le 21 juin 2019 | Vintage Jukebox

Téléchargement indisponible

L'interprète

Bobbie Gentry dans le magazine