Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Hard Rock - Paru le 14 février 2020 | Frontiers Records s.r.l.

Hi-Res
Robin McAuley (Michael Schenker), Reb Beach (Winger, Whitesnake), Jeff Pilson (Foreigner, Dokken), Matt Star (Mr Big, Ace Frehley). Tel est le casting du supergroupe Black Swan, auteur d’un premier album profondément ancré dans le hard-rock et le glam métal des années 1980. Les guitares y sont ultra-dominantes, comme sur le furieux « Shake The World », qui ouvre les débats dans un déluge de notes en tapping pouvant sembler anachronique mais qui est en réalité terriblement inspiré. La maîtrise technique des musiciens est évidente dès les premiers instants, et leur plaisir de jouer ensemble communicatif, comme sur la section rythmique rutilante de « Big Disaster ». Il ne faut toutefois pas attendre de révolution artistique dans un genre musical qui gagne à respecter scrupuleusement les codes établis au cours des trois dernières décennies par des formations telles que Whitesnake, Michael Shenker Group ou Mötley Crüe. Avec sa section rythmique lourde à souhait et un riff de guitare syncopé au groove irrésistible, « Johnny Came Marching » confirme la bonne impression laissée par le début de l’album, d’autant que le refrain s’avère très mélodique et le solo de guitare tranchant comme une lame de rasoir. « Immortal Souls » paraît instantanément plus daté, mais est émaillé de trouvailles intéressantes comme ce fameux break de basse-batterie sur le pont, sans jamais se départir de souci de la mélodie juste. « Make It There » est une ballade beaucoup plus oubliable, et ne parvient pas à se hisser à la hauteur des autres morceaux, notamment le puissant « She’s On to Us » qui lui succède. Menée à train d’enfer, « The Rock That Rolled Away » ne s’embarrasse pas de fioritures et diffuse sur plus de six minutes son hard-rock sans concessions, avec mention particulière au solo parfait de Reb Beach, guitar hero de haut vol hélas trop peu médiatisé. Dans le même esprit, « Long Road to Nowhere » est tout aussi enthousiasmante. Et si « Sacred Place » semble un peu plus calme, la fin de Shake The World est conduite pied au plancher : « Unless We Change » vaut surtout par ses couplets testostéronés et pêche un peu par son refrain conventionnel, mais « Divided/United » réussit à clore dignement les débats sous la forme d’une ballade qui se muscle progressivement pour s’achever sous une pluie d’excellents chœurs et une fois de plus, par un solo rageur. Parfaite synthèse des influences de chacun des membres qui composent Black Swan, Shake The World est incontestablement une réussite. © Music-Story
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Hard Rock - Paru le 10 décembre 2019 | Frontiers Records s.r.l.

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Hard Rock - Paru le 13 janvier 2020 | Frontiers Records s.r.l.

Hi-Res
CD1,07 €
Oni

Metal - Paru le 20 novembre 2018 | iM Black Swan

CD0,59 €

Électronique - Paru le 11 février 2011 | Experimedia