Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Billy Cobham

Batteur à l'influence considérable, tant dans le jazz que dans le rock, Billy Cobham (né à Colón, au Panama, le 16 mai 1944) s'est pleinement exprimé dans le genre fusion, auprès de Miles Davis, dans le Mahavishnu Orchestra, et en solo. Fasciné par les percussions dès l'enfance, il grandit à New York et reçoit en cadeau sa première batterie à l'âge de quatorze ans, pour être reçu à la High School of Music & Art, dont il sort diplômé en 1962. Après trois années passées à jouer dans l'orchestre de l'armée américaine, il intègre le quintette du pianiste Horace Silver pendant huit mois. Repéré par Miles Davis, il quitte le groupe Dreams des frères Randy et Michael Brecker pour le nouveau projet fusion du trompettiste et participe aux séances fondatrices de l'album Bitches Brew (1970). Auréolés de cette expérience, Cobham et le guitariste John McLaughlin forment le groupe Mahavishnu Orchestra. Sa technique sur les enregistrements The Inner Mounting Flame (1971) et Birds of Fire (1972) fait de nombreux émules, parallèlement à des séances pour les labels CTI et Kudu, aux côtés de Stanley Turrentine, George Benson, Freddie Hubbard et Grover Washington Jr. En 1973, le batteur prend son envol en solo avec l'album Spectrum, classé n° 1 des charts jazz et n° 26 des charts pop du Billboard. Quatre autres réalisations suivent pour le label Atlantic, dont Total Eclipse (1974) et A Funky Thide of Sings (1975), ainsi qu'une collaboration en public avec le claviériste George Duke ("Live" on Tour in Europe). Sa dextérité et son énergie, alliées à des expérimentations de batterie électronique, remportent un grand succès avec les participations de John Scofield, John Abercrombie et Tommy Bolin. Au fil des albums pour CBS, Billy Cobham ne cesse de former différents groupes et multiplier les collaborations avec Jack Bruce, le Grateful Dead, Michal Urbaniak ou Mike Stern. Dans les années 1980, il réalise trois albums au nom du quartette Glass Menagerie pour le label Elektra Musician, avant de signer avec GRP. En 1993, l'album The Traveler rend compte de son exploration de la musique brésilienne, tandis que Larry Carlton, Stanley Clarke et Najee l'accompagnent l'année suivante sur Live at the Greek. Après le projet Nordic qui réunit trois musiciens norvégiens, Cobham, établi en Suisse, forme en Allemagne le groupe Paradox, puis Jazz Is Dead. Dans les années 2000 paraissent quatre volumes de la suite Drum'n'Voice, avec une pléiade de stars. En 2011, il fonde l'école Billy Cobham School of Drums et dispense des cours en ligne.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2020
Lire plus

Discographie

69 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 4
1 sur 4

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums