Artistes similaires

Les albums

14,99 €

Rock - Paru le 5 octobre 2012 | Mascot Label Group - Provogue

Livret
Paru en octobre 2012, Bang Bang Boom Boom est le huitième album studio de la chanteuse américaine Beth Hart. En plus de renforcer son image de pin-up tatouée au travers d'une pochette volontairement sexy, la californienne affirme son univers sur ce nouveau disque, mélange de soul (omniprésente), de rock ("Better Man") de blues ("Caught Out in the Rain", "Baddest Blues"), de rhythm 'n' blues ("Spirit of God") et de pop, et ce à l'aide d'une voix puissante, d'un sens de l'écriture aiguisé et d'arrangements classiques mais efficaces, comme sur "Everything Must Change", idéalement choisi pour servir de conclusion au disque. ~ Olivier Duboc
7,99 €

Rock - Paru le 3 février 2012 | Provogue Records

12,49 €

Rock - Paru le 8 octobre 2010 | Mascot Records

11,49 €

Pop/Rock - Paru le 11 mars 2005 | Columbia

14,99 €

Pop - Paru le 17 mai 1996 | Atlantic Records

2,29 €

Rock - Paru le 14 septembre 2012 | Mascot Label Group - Provogue

11,49 €

Pop/Rock - Paru le 3 septembre 2004 | Columbia

2,29 €

Rock - Paru le 20 mai 2011 | Mascot Records

13,49 €

Blues - À paraître le 13 avril 2018 | Provogue

2,29 €

Blues - Paru le 13 février 2018 | Provogue

11,99 €

Blues - Paru le 26 janvier 2018 | J&R Adventures

Alerte incendie ! Réunir dans la même pièce Beth Hart et Joe Bonamassa est le cauchemar de tous les pompiers de la Terre. Véritables pyromanes de la note bleue, ces deux-là s’en donnent à cœur joie depuis leur rencontre en 2010. La Californienne avec sa voix de panthère soul et le New-Yorkais en épileptique de la guitare électrique unissent des forces faites pour s’entendre. Et leur tandem est sans doute la chose la plus inspirée qui soit arrivée au blues rock depuis des lustres comme le confirme ce troisième album studio après Don’t Explain (2011) et Seesaw (2013). Comme à son habitude, la voix de Beth Hart est une sorte d’aimant imparable qui tracte chaque mot, chaque phrase, chaque refrain… Un chant intense qui trouve dans le jeu de Joe Bonamassa le partenaire de rêve. Quant au répertoire revisité pour ce Black Coffee, enregistré en cinq jours au Studio at the Palms de Las Vegas en août 2016 (avec le batteur Anton Fig, les saxophonistes Ron Dziubla et Paulie Cerra, le trompettiste Lee Thornburg, le claviériste Reese Wynans, le bassiste Michael Rhodes, le guitariste Rob McNelley et les choristes Mahalia Barnes, Jade Macrae et Juanita Tippins), la simple lecture des noms suffit à jauger le bon goût du binôme : Edgar Winter, Etta James, Ike Turner, Ella Fitzgerald, Lil’ Green, LaVern Baker, Howlin’ Wolf et Lucinda Williams. © CM/Qobuz
1,29 €

Blues - Paru le 6 décembre 2017 | J&R Adventures

2,29 €

Blues - Paru le 6 mars 2017 | Provogue

2,29 €

Blues - Paru le 6 mars 2017 | Provogue

13,49 €

Blues - Paru le 14 octobre 2016 | Provogue

Le feu au plancher ! Fire On The Floor ! Beth Hart fait cela très bien. La tigresse californienne le prouve à chaque album sans pour autant abuser des coups de griffes ou se vautrer dans les clichés. Il y a surtout beaucoup de blues mais aussi du jazz et de la soul dans son cabaret personnel. Guère étonnant pour quelqu’un qui vénère aussi bien Nina Simone qu’Howlin’ Wolf, Dinah Washington comme Buddy Guy, et tant d’autres fortes personnalités du rhythm’n’blues… Beth Hart est surtout assez impressionnante dans sa capacité à jongler avec toutes ces influences pour accoucher d’un cocktail bien à elle. Son secret ? Sa voix évidemment. Une sorte d’aimant imparable qui tracte chaque mot, chaque phrase, chaque refrain… Un chant encore plus intense lorsqu’il résonne sur des ballades comme avec No Place Like Home, sublime conclusion/confession au piano de ce disque. Même si Fire On The Floor ne marque aucun tournant, ne documente aucun virage dans la discographie de Beth Hart, il a le mérite d’être un opus superbement produit et interprété. © CM/Qobuz

L'interprète

BETH HART dans le magazine