Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 1984 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
Bernard Lavilliers est de retour avec un vingtième album, baptisé Baron Samedi, du nom du puissant esprit de la mort et de la résurrection dans le culte Vaudou. Le chanteur et musicien stéphanois présente dix titres finement ciselés qui rompent avec les sons jamaïcains et les musiques sud-américaines de ses derniers opus pour installer un mélange des genres, brouiller les pistes. En guise de « teaser », il avait précédemment livré un titre intitulé Scorpion, co-écrit par lui-même et Romain Humeau. Une chanson qui sonne et résonnent comme du bon vieux Lavilliers, avec de petites touches de musique arabe. S'il y a tant de misère sur terre c'est grâce à toi mon frère, si nous sommes affamés, épuisés, si nous sommes écorchés jusqu'au sang (...) Et tu n'es pas Un hélas, tu n'es pas seul, tu es des millions (...) Tu es comme le scorpion mon frère, dans une nuit d'épouvante. Une chanson largement inspirée d'un poème de Nazim Hikmet (1901-1963), poète turc exilé en Pologne pour avoir été membre du parti communiste turc. Baron samedi saura réveiller l’âme et la passion des amateurs du chanteur, ceux de la première heure.
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1988 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD10,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Barclay

Livret Distinctions Victoire de la musique
« Un jour, Mitterrand avait invité quelques artistes à l’Élysée, dont Renaud et moi. Il m’avait demandé : « Et vous, Bernard, que faites-vous en ce moment ? » Je lui avais répondu : « Comme d’habitude, je chante les causes perdues sur des musiques tropicales. » Lavilliers écrit à Paris sur l’ailleurs, écrit ailleurs sur Paris, met des mots d’ici sur des musiques de là-bas, se souvient de Lalo Schifrin et de Pucho pour crier sa colère de citoyen français dans identité nationale… Toujours voyageur, toujours poing levé, toujours danseur, toujours poète.
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1984 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD15,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1986 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD14,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1990 | Universal Music Division Barclay

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Utopia - Big Brother - Juke Box - L'Amour Et La Mort - Fauve D'Amazone - N'Appartiens Jamais - 15° Round - L'Amour Qui Marche - La Danseuse Du Sud - Lettre Ouverte/Bernard Lavilliers
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Music Division Barclay

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 24 novembre 2014 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Livret
Le titre dit tout : Acoustique. Avec cet album, Bernard Lavilliers revisite quinze chansons de son répertoire. Quinze pièces dénudées, avec un éclairage inédit, sobre, apaisé et surtout joliment épuré. Un son enveloppant, large et spectral pour faire office d’écrin à la voix d’un artiste majeur qui n’a plus rien à prouver. Acoustique donc dans sa conception et l’utilisation d’instruments organiques, chauds et boisés : guitare, contrebasse, batterie minimaliste, piano et harmonium, cordes sur certains titres, glockenspiel, celesta, solina, mellotron, mandoline, melodica, Lavilliers a conçu avec goût cette collection de reprises. Des débuts du Stéphanois à Arrêts sur image, quarante ans d’une carrière sont passées en revue avec des titres clefs comme Attention fragile, Ô Gringo, Betty, Petit, Traffic ou bien encore Noir et blanc. Pour épicer cet Acoustique, Lavilliers s’est offert quelques beaux duos inédits sur Idées Noires avec Catherine Ringer, Les Barbares avec Oxmo Puccino, On The Road Again avec Jean-Louis Aubert et Melody Tempo Harmony avec Faada Freddy. Intense. © CM/Qobuz
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 26 octobre 2018 | Universal Music Division Barclay

HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 29 septembre 2017 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Livret
D’entrée de jeu, le ton est donné : Bernard Lavilliers chante La Gloire, un poème écrit par Pierre Seghers en 1957 pendant la guerre d’Algérie. Un texte puissant dont les 60 ans d’âge s’appliquent sans trop de problème à l’époque actuelle. Que le Stéphanois désormais septuagénaire attrape la vie comme l’histoire par le colbac n’est pas une nouveauté. Tous ses disques se nourrissent du réel, des crevasses qui défigurent la planète et des coups de lame qui maltraitent le corps de ses habitants. Mais les années comme les rides n’ont guère entamé ou froissé les convictions, la hargne viscérale et les combats de Lavilliers. La puissance de sa prose reste intacte tout au long de ses 5 minutes de paradis, un disque magnifique porté ici par les arrangements de Fred Pallem (qui ne fait pas que des étincelles sur la jazzosphère), là par la basse et le piano de Benjamin Biolay, et partout sa voix presque crooneuse. Réussir à brasser tant de subtilités musicales et poétiques en casant des mots ancrés dans le réel (au hasard, « Mittal » et « DRH ») relève du grand art. Récemment, Lavilliers déclarait « aimer chanter des trucs terribles sur une mélodie douce. » Mission accomplie avec ce disque, l’un de ses plus beaux depuis bien longtemps… © CM/Qobuz
CD22,49 €

Chanson française - Paru le 26 octobre 2018 | Universal Music Division Barclay

CD13,49 €

Pop - Paru le 21 janvier 2008 | Universal Music Division Barclay

Livret
Avec Samedi Soir à Beyrouth, le grand chansonnier Bernard Lavilliers qui a toujours la bougeotte retrouve la grande forme. Le voyage musical est imprégné de reggae, de ska, de dub, de soul et de funk avec de splendides arrangements du grand Willie Mitchell du label soul Hi Records, à Menphis. "Solitaire", "Ma Belle", le morceau éponyme et le duo-tube "Balèze" (avec Tryo) offert en bonus : autant d'excellentes chansons qui montrent un Lavilliers au sommet de sa voix et de son inspiration. © Thom Jurek /TiVo
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2004 | Universal Music Division Barclay

Entamant l’album par un duo avec Césaria Evora (« Elle Chante »), Lavilliers renoue ici avec l’un de ses thèmes fétiches : le voyage, l’exploration, l’aventure et l’exotisme comme en témoignent les morceaux « Marin », « Voyageur » ou « Messagerie maritime ». Dernier album studio de l’artiste à ce jour, Carnet de Bord s’offre tout de même quelques passages plus grinçants, collant à l’actualité du moment (« Couleur de peau », « La mort du Che »...) permettant de rappeler que l’artiste est, depuis ses débuts, fortement ancré à gauche et n’a pas l’intention de bouger de sa position sur l’échiquier politique.                                                                                                                                              © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2016
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | Universal Music Division Barclay

À la base un enregistrement de bande originale pour le double DVD, ce concert sorti en 2005 prouve que Bernard Lavilliers – le boxeur voyageur de toujours et ex-taulard devenu compositeur – et rentré au pays en pleine forme, laissant sa muse reprendre possession de lui. Sur ce disque de près de deux heures qui contient 22 chansons (plus un bonus), Lavilliers nous livre des morceaux issus de ses trente ans de carrière, qui révèlent à quel point les rythmes de Cuba et de l'Amérique latine ont influencé ses compositions. "Voyageur", remuant et exubérant, lance la danse. La suite est énergique, efficace et inspirée. On revisite ensuite "On the Road Again", "La Mort du Che", "O Gringo", "Pigalle la Blanche", "La Peur", "La Salsa", et "Stand the Ghetto". © Thom Jurek /TiVo
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Chanson française - Paru le 24 novembre 2017 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Livret
D’entrée de jeu, le ton est donné : Bernard Lavilliers chante La Gloire, un poème écrit par Pierre Seghers en 1957 pendant la guerre d’Algérie. Un texte puissant dont les 60 ans d’âge s’appliquent sans trop de problème à l’époque actuelle. Que le Stéphanois désormais septuagénaire attrape la vie comme l’histoire par le colbac n’est pas une nouveauté. Tous ses disques se nourrissent du réel, des crevasses qui défigurent la planète et des coups de lame qui maltraitent le corps de ses habitants. Mais les années comme les rides n’ont guère entamé ou froissé les convictions, la hargne viscérale et les combats de Lavilliers. La puissance de sa prose reste intacte tout au long de ses 5 minutes de paradis, un disque magnifique porté ici par les arrangements de Fred Pallem (qui ne fait pas que des étincelles sur la jazzosphère), là par la basse et le piano de Benjamin Biolay, et partout sa voix presque crooneuse. Réussir à brasser tant de subtilités musicales et poétiques en casant des mots ancrés dans le réel (au hasard, « Mittal » et « DRH ») relève du grand art. Récemment, Lavilliers déclarait « aimer chanter des trucs terribles sur une mélodie douce. » Mission accomplie avec ce disque, l’un de ses plus beaux depuis bien longtemps… © CM/Qobuz
CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1988 | Universal Music Division Barclay

S’ouvrant sur  le morceau éponyme, mise en musique d’un poème de Rudyard Kipling, If... est resté dans la postérité pour le fameux « On The Road Again », titre marquant de l’album qui ne doit cependant pas faire oublier quelques compositions d’excellente factures contenues dans cet opus. Si « Nicaragua », « Haïti-Couleurs » ou encore « Santiago » s’inscrivent totalement dans le patrimoine musical de l’artiste, d’autres morceaux tels « Promesses d’un visage », tiré du poème éponyme de Baudelaire ou « Tu es plus belle que le ciel et la mer » de Blaise Cendrars démontrent la sensibilité de Lavilliers pour la poésie et le romantisme, prouvant que non, décidemment, Lavilliers est bien davantage qu’un Philippe Lavil bodybuildé et qu’il ne se contente pas de vendre de l’exotisme de carton-pâte.                                                                                                                                              © ©Copyright Music Story Benjamin D'Alguerre 2017
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1990 | Universal Music Division Barclay

CD13,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1975 | Disques Dreyfus

CD13,49 €

Chanson française - Paru le 16 septembre 2016 | Universal Music Division Barclay

Livret

L'interprète

Bernard Lavilliers dans le magazine
  • Lavilliers nu
    Lavilliers nu Quand le Stéphanois se revisite en acoustique...
  • La Minute Qobuz #14
    La Minute Qobuz #14 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Nick Cave, Bernard Lavilliers, Clara Moto, Britney Spears et Jake Bugg.
  • Made in France
    Made in France Lavilliers, Delerm, Jamait, Voulzy, Johnny.... Impressionnante et éclectique semaine pour la chanson française !
  • Quand l'Olympia soutient l'Élysée Montmartre...
    Quand l'Olympia soutient l'Élysée Montmartre... Le 10 juillet à l'Olympia, de nombreux artistes se mobiliseront pour garantir un avenir à l’Élysée Montmartre, célèbre salle parisienne ravagée par un incendie en mars dernier.